Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Les manifestations contre l'aviation en France et au Royaume-Uni renouvellent la désobéissance climatique

The 'Heathrow13' were on trial for occupying Heathrow's northern runway last July. Photo: Plane Stupid

Les '13 de Heathrow’ jugés pour l'occupation de la piste nord de l'aéroport de Heathrow en juillet dernier. Photo: Plane Stupid

Cet article provient d’un texte écrit par Melanie Mattauch pour 350.org, une organisation qui construit un mouvement mondial pour le climat. Il est reproduit sur Global Voices dans le cadre d'un accord de partage de contenu.

Le 24 février, 13 individus qui s'étaient couchés sur une piste pour protester contre l'extension de l'aéroport londonien de Heathrow et encouraient pour cela la prison ferme, ont finalement été condamnés à six semaines avec sursis. Ils avaient préparé leur valise et mis en place leurs réponses automatiques de messagerie “absent du bureau” anticipant de devenir les premiers activistes britanniques du climat à être envoyés en prison.

Rappel des faits pour les “13 de Heathrow ” : en juillet de l'année dernière, une commission missionnée par le gouvernement britannique recommandait l'extension de Heathrow. Deux semianes plus tard, 13 personnes du réseau d'action directe Plane Stupid se couchèrent sur une piste de l'aéroport en opposition à l'expansion de l'industrie de l'aviation, contributrice de la pollution atmosphérique et du changement climatique. Leur occupation dura six heures et retarda ou fit annuler des dizaines de vols.

Parmi le groupe se trouvait un physicien de l'atmosphère de 68 ans, et la militante de la campagne de désinvestissement de 350.org UK Danielle Paffard. Devant le tribunal, ils se sont défendus en arguant qu'ils se sentent la responsabilité morale d'agir comme citoyens ordinaires, là où les procédures démocratiques, législatives et politiques n'arrivent pas à répondre à la menace que l'industrie de l'aviation fait peser sur le climat et la santé humaine.

Membre des 13 de Heathrow, Melanie Strickland, 32 ans, qui travaille pour une association caritative pour la santé à Londres, a déclaré :

Quand le système politique est vicié au point de rester passif devant une question d'importance mondiale colossale, comme le changement climatique, alors il est de la responsabilité de chaque citoyen d'agir. C'est un devoir de base humain, moral et social d'agir pour empêcher cette catastrophe et réveiller les gens.

Le trafic aérien génère actuellement entre 2 et 5 % des émissions modiales, mais le développement rapide de l'activité pourrait faire bondir ce chiffre à 22 % d'ici 2050, selon une récente étude du Parlement Européen. C'est l’une des sources d'émissions qui grossit le plus vite, et pourtant l'aviation reste largement exemptée des engagements de réduction d'émissions et jouit d'exonérations d'impôts qui maintiennent les prix des voyages aériens artificiellement bas.

Le paragraphe sur les émissions du trafic aérien et maritime d'un brouillon de l'accord atteint à la Conférence de l'ONU sur le climat à Paris en décembre 2015 (COP 21) a été ôté du texte final, et les nouveaux réglements de l'Organisation Internationale de l'Aviation Civile sont bien trop mous pour avoir un effet significatif. Non content de contribuer au changement climatique, les émissions dues à une troisième piste de Heathrow pourraient provoquer 150 morts prématurées par an d'ici 2030, selon une estimation du MIT.

Si la juge a reconnu que les 13 de Heathrow étaient “des individus à principes et de conviction” et que Heathrow est en infraction avec les règles européennes d'émissions, elle ne les en a pas moins déclarés coupables de “violation de propriété aggravée” et les a avertis qu'une condamnation à la prison ferme les attendait en cas d'un nouveau procès.

La violation de propriété aggravée est un délit instauré sous le gouvernement de Margaret Thatcher (1979-1990) dans le but de juguler les manifestations. En 2013, un expert indépendant de l'ONU a recommandé que le Royaume-Uni revoie sa législation de l'ordre public, en particulier avec “une grande inquiétude sur l'usage de la violation de propriété aggravée contre les personnes qui organisent des manifestations légitimes”. Un pénaliste a qualifié la possibilité d'une peine de prison d’ “extrêmement étonnante”. Dix des 13 de Heathrow n'avaient jamais eu affaire à la justice.

The 'Heathrow 13' outside Willesden Magistrates Court. Photo: Plane Stupid

Les '13 de Heathrow’ devant le Tribunal de Willesden. Photo: Plane Stupid

Pendant ce temps, en France…

Un autre combat anti-aviation décolle en Europe : la bataille de 40 ans contre le projet du plus grand aéroport d'Europe à Notre-Dame-des-Landes, à 25 kilomètres de Nantes, s'envenime dans le sillage de l'accord de Paris. Une pétition soutenant que l'aéroport est incompatible avec les engagements de la COP 21 et en appelant au gouvernement pour qu'il y renonce, a réuni plus de 11.000 signatures en à peine 24 heures.

La bataille contre l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes est sans doute devenu le combat le plus emblématique du mouvement français pour le climat et la justice sociale. Beaucoup voient dans le projet d'aéroport l'archétype d'un développement superflu qui sert les intérêts économiques d'une minorité aux dépens des communautés locales, du gagne-pain des agriculteurs, de l'environnement et du climat.

Des centaines de personnes occupent le site depuis des années. Récemment, 11 familles de paysans ont annoncé qu'elles résisteraient à l'ordre d'expulsion et étaient prêtes à risquer la prison. Vingt-mille personnes ont bloqué le contournement routier de Nantes en janvier pour protester contre le projet. Une autre mobilisation de masse est prévue le 27 février. [NdT : le référendum annoncé par le Président de la République François Hollande n'a en rien désamorcé la contestation.]

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site