Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Les Syriens marquent les cinq ans de la révolution par des manifestations

"3.7m #childrenofsyria under 5 have known nothing but a lifetime shaped by war," tweets @UNICEF.

“3,7 millions d’ #enfantsde syrie de moins de 5 ans n'ont connu que la guerre dans leur vie,” tweete @UNICEF.

Il y a cinq ans commençait la révolution syrienne, devenue une sanglante guerre civile qui a coûté, selon les estimations, la vie à au moins 250.000 personnes.

Si le nombre de ceux et celles qui ont été tués depuis le début de la contestation en Syrie est disputé, l’Observatoire syrien des Droits de l'Homme indique que les cinq années du conflit syrien ont fait plus de 270.000 morts. L'observatoire fournit d'autres chiffres hallucinants du bilan à ce jour pour les Syriens de cette révolution devenue guerre civile : 2 millions de blessés dont beaucoup devenus invalides à vie, et 11 millions de Syriens déplacés internes ou contraints à fuir leur pays dévasté par la guerre.

Cette vidéo de la première manifestation qui a eu lieu à Damas le 15 mars 2011 montre une foule qui défile en scandant “Où êtes-vous Syriens ?” lors d'un rassemblement, pour encourager plus de protestataires à manifester contre le régime de Bachar Al Assad, qui leur a répondu, au fil du temps] avec balles, barils d'explosifs, artillerie, bombardements aériens et attaques chimoiques.

Le narrateur explique que ceci était la première manifestation anti-régime et que des Syriens de toutes confessions, y compris Sunnites et Alaouites, y participaient. On entend aussi les manifestants scander : “Allah, Syrie, et seulement la liberté !” et “Paix ! Paix !” pour marquer qu'ils veulent une révolution pacifique. Mais cela ne devait pas être. Tandis que les manifestations échappaient au contrôle du régime, des djihadistes du monde entier, financés par les pétro-monarchies du Golfe, se sont levés pour protéger leurs frères sunnites contre l'offensive des maîtres alaouites de Damas. Ces combattants formèrent le noyau de ce qui allait devenir l'EI, qui s'est taillé un califat islamique sur des territoires de la Syrie et de l'Irak. En même temps, l'Iran et la milice libanaise du Hezbollah se portèrent à la rescousse du régime Assad, suivis par les Russes, qui viennent d'annoncer hier le retrait de leurs troupes terrestres tout en continuant les frappes aériennes.

Amnesty International tweete ces infographies pour illustrer le prix payé par les Syriens :

Un Syrien fuit son domicile toutes les 20 secondes

Cinq personnes sont tuées chaque heure en Syrie

35 personnes disparaissent en Syrie chaque jour

Un Syrien sur trois vit sous le seuil de pauvreté

Selon le Programme Alimentaire Mondial :

Les armes chimiques utilisées 161 fois :

L'Unicef partage ce dessin poignant d'un petit garçon syrien qui décrit sa détresse et celle de son peuple :

En 5 ans, 306.000 enfants syriens nés réfugiés

L'anniversaire de hier est marqué sur les réseaux sociaux avec le mot-dièse #withSyria (‘avec la Syrie’), qui encourage les sympathisants de cette campagne à se photographier les mains croisées dessinant la colombe de la paix.

L'ex-Secrétaire d'Etat américaine Madeleine Albright elle-même a suivi le mouvement :

Aujourd'hui, la tragédie des Syriens a cinq ans. Ils méritent notre protection et notre solidarité. Je suis #aveclaSyrie.

D'autres utilisent le mot-dièse #FIVEyears (‘CINQans’) pour exiger la fin de la guerre en Syrie :

Quant aux Syriens, ils sont de retour dans la rue pour se réapproprier leur pays et leur révolution. Le militant Hadi Al Abdallah partage cette photo prise hier à Kafranbel :

Ce n'est pas une guerre civile. Ce n'est pas une crise. Ce n'est pas un conflit. C'est une révolution !

Kafranbel, une petite ville syrienne du gouvernorat d'Idlib, a reçu une large couverture médiatique dès les débuts de la révolution, grâce aux photos et vidéos transmises par ses militants, de révolutionnaires portant des banderoles, comme celle ci-dessus s'adressant au monde.

Voici davantage de photos de Syriens manifestant à travers le pays pour marquer le cinquième anniversaire de leur révolution :

La révolution continue en Syrie manifestations contre Assad, chaque photo est prise dans une ville différente.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site