Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Nuno Dala, militant angolais en grève de la faim depuis 15 jours

Image : Nuno Dala fait une grève de la faim depuis le 10 mars. Photo : Central Angola

Nuno Dala en grève de la faim depuis le 10 mars. Photo: Central Angola

Nuno Dala, un professeur d'université, fait la grève de la faim depuis 15 jours. Le militant, emprisonné depuis juin 2015, fait partie du procès des « 15+2 » militants accusés par les autorités angolaises de tentative de rébellion. Sur les 17 prisonniers, 15 étaient détenus plus de 90 jours sans charge formelle. Les autres, deux jeunes Angolais, sont assignés à résidence chez eux. En décembre, le tribunal a mis les 15 militants sous résidence surveillée, tandis que le procès qui a commencé le 15 novembre, se poursuivait.

Dans une interview sur la radio DW – África, la sœur de Nuno a Dala dit que l’état de santé de son frère « est grave ». Dala a commencé une grève de la faim pour revendiquer l’accès à ses effets personnels qui  sont entre les mains des autorités. Le militant, qui était sous résidence surveillée depuis décembre, est rentré à la prison en mars suite à une ordonnance du tribunal. La sœur de Dala a regretté que la société ait “ignoré la santé” de son frère. DW a expliqué :

Nas redes sociais, multiplicam-se as críticas em relação à forma como a sociedade e os meios de comunicação social têm tratado o caso da greve de fome de Nuno Dala. Muitos fazem a comparação com o caso de Luaty Beirão, que originou protestos, petições e abaixo-assinados dentro e fora de Angola.

Sur les réseaux sociaux, les critiques se sont multipliées concernant la façon dont la société et les agences de presse ont traité la grève de la faim de Nuno Dala. Beaucoup font la comparaison avec le cas de Luaty Beirão, qui a déclenché des manifestations et pétitions à l’intérieur et à l’extérieur de l’Angola.

L’agence CentralAngola 7311 a suivi cette situation de près :

Angola: le militant Nuno Álvaro Dala après sept jours d’une grève de la faim http://dlvr.it/KplKVr

Et elle a fait appel, sur Facebook, à une mobilisation plus importante de la part du public :

#GREVEDEFOME
#NunoDala
#DiaCatorze
Hoje entra no 14º à base de água, soro oral, chá e sumo, sem ingestão de qualquer alimento sólido. Quando começaremos as petições, os abaixo-assinados, as vigílias? Quando é que o desespero se instala?

#GREVEDELAFAIM
#NunoDala
#QUATORZIEMEJOUR
Aujourd’hui il entre dans son 14ème jour à base d’eau, de sérum oral, thé et jus de fruit, sans ingestion d’aliments solides. Quand vont commencer les pétitions, les signataires, les veillées ? Quand s’installe le désespoir ?

L’effet était presque immédiat. Le même jour, des veillées sont organisées pour Nuno Dala à Luanda les 25, 26 et 27 mars.

‪#‎VIGÍLIA‬
‪#‎NUNODALA‬

Aí está a iniciativa cidadã. Para todos aqueles que estiveram a vomitar insultos à dormência da sociedade civil será bom que compareçam.

Dias 25, 26 e 27 de Março, na Igreja Sagrada Família, às 17h30.

Não vale a pena ficar à espera do último dos dias para ver se nos primeiros não sai porrada e jatos de água da polícia.

‪#‎SolidariedadeAlémDoFacebook‬

 

#‎VEILLEE‬
‪#NUNODALA‬‬

Voilà l’initiative citoyenne. Pour ceux qui lançaient des insultes contre l’inertie de la société civile, ce serait bien d’y participer.

25, 26 et 27 du mois de mars, Eglise de la Sainte Famille, à 17h30.

Ce ne vaut pas la peine d’attendre le dernier des jours pour voir si les premiers ne se terminent pas avec des tabassages et canons à eau de la police.

‪#‎SolidaritéaudelàdeFacebook‬‬

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site