Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

“Le premier mars des grand-mères”, la tradition balkanique d'échange d'amulettes faites à la main

Tree decorated with amulets. Photo by Flickr user Niv Singer (CC BY-SA).

Arbre décoré d'amulettes de mars. Photo sur Flickr de Niv Singer (CC BY-SA).

[Article d'origine publié le 29 janvier 2016] Dans certains endroits des Balkans, il existe une tradition consistant a fêter le premier jour de mars appelé pour l'occasion ” Ziua de Martie a Bunicii” (jour de mars des grand-mères). Ce jour là, pour marquer l'arriver du printemps on offre à ses êtres chers des glands blancs et rouges, des pompons ou des bracelets confectionnés à la main.

Les “amulettes de mars”,  de confection artisanale sont connues sous différents noms: martinki (Мартинки en Macédoine), mártenitsa (Мартеница en Bulgarie), mărțișor (en Roumanie et Bulgarie), martis (en Grèce). Elles se portent épinglées sur les vêtements ou liées au poignet jusqu'aux premières floraisons de la nature, ensuite on les accroche dans les arbres. Cette vidéo a été réalisé par le ministère roumain des affaires extérieures, elle montre dans le détail cette tradition de mars.

En 2013,  quatre pays, la Macédoine, la Bulgarie, la Roumanie et la Moldavie ont déposé une demande auprès de l’UNESCO pour l'inclusion de cette tradition du “mars des grand-mères” dans la liste du patrimoine culturel des Balkans. En décembre 2015, l'UNESCO a invité ces pays à envoyer la demande et le processus d'enregistrement est en marche.

Pour promouvoir cette tradition culturelle commune, quatre organismes ou instituts culturels de Macédoine, Bulgarie, Roumanie, Serbie ont lancé le projet “Ziua Fericită de Martie a Bunicii 2016“. (Joyeux jour de mars des mamies 2016). Ce projet comporte une exposition itinérante dans ces pays d'amulettes originales faites à la main associée à des ateliers de création et un marché où l'on peut acheter les œuvres réalisées.

Hand made martinka from Macedonia. Photo by HAEMUS. Used with permission.

‘Martinka'” faite à la main en Macédoine. Photo de HAEMUS. Utilisée avec permission.

Dans le cadre de l'événement  “Identité nationale dans l'Europe unie” qui a débuté en mars 2016, cette exposition itinérante dont la destination finale n'a pas encore été décidée, va se déplacer à Skopje en Macédoine puis Vidin en Bulgarie et Buzău en Roumanie. Ce projet est réalisé dans le cadre d'une demande auprès de l'Unesco d'inclusion de ces amulettes dans la liste du patrimoine immatériel de l'humanité.

Cette tradition des Balkans liée à l'arrivée du printemps ne doit pas disparaître. Vous pouvez participez à sa diffusion en confectionnant votre propre martinka/mártenitsa/mărţişor/martis en suivant les explications de cette video venue de Bulgarie :

Vasilka Dimitrovska  est co- fondatrice du centre pour la recherche scientifique et la promotion culturelle (Haemus), un des sponsors de “Zilei Fericite de Martie a Bunicii 2016″.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site