Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Kerry Galhos, la prochaine “Serena Williams” du Timor-Oriental ?

Kerry-Galhos-tenistadeTimorLeste

Kerry Galhos a bénéficié d'une bourse d'étude de l'Université du Texas, aux Etats-Unis. Photo: Media Connection, utilisée avec autorisation.

[Tous les liens sont en anglais, sauf mention contraire]

Jeune joueuse de tennis du Timor-Oriental, Kerry Galhos a été récemment “envoyée” aux Etats-Unis afin d’étudier et de poursuivre sa prometteuse carrière tennistique professionnelle.

Grâce au soutien de sa famille, Kerry a quitté le Timor-Oriental en 2009 pour étudier en Australie. A Brisbane, elle fut accueillie par la famille Rapkins qui dirige un centre de tennis et qui l’encouragea sans cesse à ne pas renoncer à son rêve de devenir joueuse de tennis professionnelle. Elle intégra par la suite le centre Study & Play, puis, en 2013, fut recommandée par le fondateur lui-même, l’Américain Chris Bates, pour être transférée aux Etats-Unis afin d’y acquérir une « brillante technique ». Désormais, Kerry fait partie de la « famille USTA », et a intégré l’Université du Texas à San Antonio.

C’est par l’intermédiaire de la famille Rapkins, qui réside dans la banlieue de Beenleigh, à Brisbane, que Kerry fut présentée à Chris Bates, créateur de Study & Play aux Etats-Unis ; ce dernier décida de soutenir cette jeune espoir et l’envoya aux Etats-Unis. « Il n’existe aucun mot pour décrire ce que je ressens en ce moment, je peux seulement remercier la famille Rapkins de m’avoir aidée à réaliser mon  rêve », a déclaré Kerry lors d’une interview au blog Kiakilir.

Cette nouvelle a été particulièrement bien reçue au Timor-Oriental, où un appel aux jeunes générations du pays et expatriées à s’inspirer de l’exemple de Kerry a été lancé. Le blog Kiakilir a traduit l’histoire de Kerry en tétoum, la langue officielle du Timor-Oriental. Armando Gama commente :

Istoria furak tebes,,,bele motiva foinsae sira hodi atinji ita nia mehi.

Histoire très attachante qui peut motiver les jeunes à réaliser leurs rêves.

L’histoire de Kerry vaut le détour : voici qu’une jeune quitte un petit pays qui,  il y a encore peu de temps, était aussi grand que l’Indonésie et devint indépendant après 25 années d’occupation et plus de 400 ans de domination coloniale portugaise [français].

Feliciade Neto, également originaire du Timor-Oriental, écrit :

Obrigada wain hatutan historia kmanek ida nee.
Fiar katak ho ninia couragem e boa vontade bele halo mehi furak liu tan iha nia talento professional
Muito parabens ba Kerry e ida nee sai motivasaun diak foinsae sira iha ita nia nia rai doben.

Me voilà ravi de répandre cette bonne nouvelle.

Je suis sûr qu'avec son courage et toute sa bonne volonté, son rêve se réalisera.

Félicitations Kerry, tu incarneras une source de motivation pour les jeunes de notre pays bien-aimé.

Une histoire de courage, sacrifice et générosité

A minha família sempre me apoiou desde o inicio, sacrificaram-se bastante para poder vir para fora, é também por causa deles que estou cá. (Kerry Galhos)

Ma famille m’a toujours soutenue depuis le début et s’est beaucoup sacrifiée pour que je puisse partir, c’est aussi grâce à elle que je suis ici. (Kerry Galhos)

Kerry Galhos est née à Dili le 9 août 1995, et est l’aînée d’une fratrie de trois enfants ; depuis son plus jeune âge, Kerry a démontré des aptitudes pour le sport, et en particulier pour le tennis, son activité de prédilection. Bien que chargée de soutenir sa famille dans l’éducation de ses frères, Kerry fut sans cesse encouragée par ses parents à ne pas renoncer à son rêve. Ces derniers ont finalement réussi à l’envoyer en Australie. « En tant que jeune du Timor-Oriental et représentante de l’avenir de notre nation, il est de notre devoir, nous les jeunes, de donner le meilleur de nous-mêmes et de nous impliquer suffisamment dans nos études pour contribuer au développement de notre pays », déclare la joueuse, ce qui suscite cette réaction d’Aroe Schultz :

Parabens Kerry, apresia tebes ba O ho familia tomak nia esforsu atu bele sai realidade. hau sei lembra bainhira halo intervista ba kerry iha programa CPA nian “Talentu” iha neba hatudu O iha komitmentu dunik… espera katak loron ida maluk sira CPA sei loke fali filme documenter ne para tracking kerry nia profile.. Boa sorte e Abracos

Félicitations Kerry, j’ai une grande admiration pour toi et ta famille, et pour l’effort mutuel dans la réalisation de tes rêves. Je me rappelle d’une entrevue pour CPA dans laquelle Kerry a prouvé sa conviction et son sérieux… en espérant qu’un jour les collègues de CPS retransmettront le documentaire de Kerry à la télévision… J’espère le voir de nouveau. Bonne chance, je vous embrasse.

La Serena Williams du Timor-Oriental

Le parcours de Kerry rappelle celui de Serena Williams [français], dont le passé familial est semblable à celui de la joueuse du Timor-Oriental. Issue d’une famille pauvre, sans grandes perspectives d’avenir, Williams est néanmoins parvenue à quitter un lieu où la vie demeurait difficile. De la même manière, la joueuse américaine a toujours suivi ses rêves et surmonté tous les obstacles. Dorénavant mondialement reconnue comme l’une des meilleures joueuses de tennis, Serena Williams a inspiré Kerry Galhos :

Serena Williams, é de facto a minha inspiração para começar a jogar ténis. A sua força e perseverança serviu de exemplo para me motivar ainda mais e ajudar-me a não desistir. Eu admiro-a muito mas ainda não cheguei ao seu nível.

Serena Williams est celle qui m’a incitée à jouer au tennis. Sa force et sa persévérance m’ont servi d’exemple pour me motiver encore plus et m’aider à ne pas abdiquer. Je l’admire beaucoup mais je suis loin de son niveau.

Kerry a exhorté tous les habitants du Timor-Oriental à « ne pas perdre de temps, à ne pas renoncer, à saisir toutes les opportunités qui se présenteront et à lutter », car :

Timor precisa de todos nós.

Le Timor-Oriental a besoin de nous tous.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site