Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Porto Rico se mobilise contre la proposition des Etats-Unis d'instaurer un comité de contrôle fiscal

Marcha contra la Junta de Control Fiscal en San Juan, Puerto Rico. Foto por el autor.

Marche contre le comité de contrôle fiscal à San Juan, Porto Rico.

Le dimanche 1er mai, Journée internationale pour les droits des travailleurs, différents groupes issus de la société civile, des syndicats et responsables politiques ont participé à une manifestation de grande ampleur contre la proposition du Congrès états-unien d'établir un comité fédéral de contrôle fiscal doté de pouvoirs étendus sur Porto Rico.

L'île – territoire non incorporé des Etats-Unis – fait face à une grave crise financière et son gouverneur, Alejandro García Padilla, vient d'annoncer précisément ce 1er mai un moratoire sur le payement d'une dette de 422 millions de dollars US dont l'échéance était fixée au 2 mai. La prochaine échéance est fixée au 1er juillet. La dette publique totale du pays est d'environ 72 milliards de dollars US.

Les opposants au comité de contrôle fiscal soulignent que cet organisme veillera uniquement à ce que les détenteurs d'obligations d'Etat soient payés, sans promouvoir de mesures qui relancent l'économie nationale. Le comité n'offre pas non plus de possibilité de restructuration de la dette ou de recours à la loi états-unienne sur la faillite. Actuellement, Porto Rico connaît une récession économique, ce qui a entraîné l'émigration de certains habitants face à l'augmentation du coût de la vie et à la pénurie d'emplois.

Le Centre pour la nouvelle économie, une organisation indépendante, à but non lucratif et non partisane, dont l'objectif est d’impulser le développement socioéconomique du pays, propose en guise d'alternative une loi sur la responsabilité fiscale:

Una Ley de Responsabilidad Fiscal, impulsada y manejada localmente, que busque reformar las instituciones clave y adopte una regla fiscal bien diseñada puede no solamente transformar la posición fiscal de Puerto Rico sino que puede a la vez introducir reformas de gobernanza que aseguren la solvencia y sostenibilidad fiscal del gobierno en el largo plazo. Una Ley de Responsabilidad Fiscal atiende las preocupaciones legítimas del gobierno federal y los reparos políticos que han surgido en la isla alrededor de la propuesta para una junta de control fiscal.

Une loi sur la responsabilité fiscale, développée et administrée localement, qui cherche à réformer les institutions clé et consacre des normes fiscales bien conçues peut non seulement faire évoluer la situation fiscale de Porto Rico mais aussi introduire des réformes de gouvernance qui assurent la solidité et la viabilité des comptes publics à long terme. Une loi sur la responsabilité fiscale répond aux inquiétudes légitimes du gouvernement fédéral et aux réticences politiques qui ont surgi sur l'île autour de la proposition de comité de contrôle fiscal.

Ci-après quelques photos partagées sur les réseaux sociaux (dont la reproduction est autorisée):

13123221_10154182465866457_528235206481202977_o

13151423_1701891413410361_7654076207616745791_n

La manifestation devant le Capitole de Porto Rico.

Manifestantes adentro del centro comercial Plaza Las Américas.

Manifestants dans le centre commercial Plaza Las Américas.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site