Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

PHOTOS : El Niño assèche les hautes terres de Birmanie

A child walks on the dried-up river bed of Thaminekham Dam near Aung Ban on April 28, 2016. Photo by Jpaing / The Irrawaddy

Un enfant marche sur le lit de la rivière asséchée du barrage Thaminekham près de Aung Ban le 28 avril 2016. Photo de Jpaing / The Irrawaddy.

Cet article a paru sur The Irrawaddy, un site d'information indépendant du Myanmar, et il est reproduit sur Global Voices dans le cadre d'un accord de partage de contenu.

Les hautes terres de l'Etat Shan sont d'ordinaire plus froides que les régions arides du centre et du sud de la Birmanie, même si cette année, comme c'est le cas dans le reste du pays, elles ont connu un phénomène climatique El Niño [fr] d'une puissance exceptionnelle.

Dans le sud de l'Etat Shan, des sources et des lacs utilisés par les populations locales pour stocker de l'eau de pluie tant pour les besoins domestiques qu'agricoles sont à sec depuis le mois de février, laissant de nombreux habitants en proie à des pénuries d'eau qui sont encore pires que les années précédentes. Tun Kyi, à la tête du village de Le Gaung dans le canton de Kalaw, expose la situation dans cette zone :

The lake near our village dried up two months ago. Last year, we were able to use water from there until March.

Le lac près de notre village s'est tari il y a deux mois. L'an dernier, nous avions pu utiliser son eau jusqu'en mars.

Pour faire face à la pénurie d'eau, des organisations caritatives locales comme la Fondation birmane pour un futur meilleur ont commencé à distribuer de l'eau potable dans les villages. La fondation, la seule dans l'Etat Shan à creuser des puits dans des zones sévèrement touchées, travaille depuis 2014 en collaboration avec le gouvernement birman qui lui fournit des machines pour effectuer des forages sur le plateau Shan principalement composé de calcaire. La fondation a annoncé qu'elle avait récemment déboursé 1,5 million de dollars US [environ 1,3 million d'euros] pour acheter son propre équipement de forage et qu'elle avait creusé à ce jour plus de 100 puits dans l'Etat Shan.

A dried-up pond in Pindaya Township in Southern Shan State on April 28. Photo by Jpaing / The Irrawaddy

Un étang asséché dans la municipalité de Pindaya dans le sud de l'Etat Shan le 28 avril. Photo de Jpaing / The Irrawaddy.

Villagers of Lel Gaung in southern Shan State collecting water from a water bowser sponsored by Brighter Future Maynmar Foundation’s water project. Photo by Jpaing / The Irrawaddy

Des habitants de Lel Gaung dans le sud de l'Etat Shan prélèvent de l'eau à un camion-citerne financé dans le cadre du projet autour de l'eau de la Fondation birmane pour un futur meilleur. Photo DE Jpaing / The Irrawaddy.

Members of Brighter Future Myanmar Foundation distributed water at Naung Bote village near Taunggyi. Photo by Jpaing / The Irrawaddy

Des membres de la Fondation birmane pour un avenir meilleur distribuent de l'eau dans le village de Naung Bote près de Taunggyi. Photo de Jpaing / The Irrawaddy.

A man fills water at a community water tank in Aung Ban. Photo by Jpaing / The Irrawaddy

Un homme remplit un bidon d'eau à une citerne communautaire de Aung Ban. Photo de Jpaing / The Irrawaddy.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site