Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Un politologue enlevé et blessé par balle à Maputo

José Jaime Macuane, Professor e comentador político. Foto: Facebook

Un professeur et commentateur politique a été enlevé et blessé par balle à Maputo . Photob partagée publiquement sur  Facebook

Il devient dangereux d'exprimer un avis sur la vie politique au Mozambique. Après l’assassinat de du professeur de droit constitutionnel Gilles Cistac dans une avenue de la ville en mars 2015, Maputo vit encore une fois des moments de terreur avec le rapt et la blessure par balle d’un autre universitaire en pleine rue.

La victime la plus récente est José Jaime Macuane, politologue mozambicain et commentateur d'une des émissions les plus écoutées du pays, Pontos de Vista (« points de vue »), diffusée toutes les dimanches sur la chaine de télévision STV, qui propose une analyse politique de plusieurs sujets d’actualité de la semaine. Cette vidéo, du 22 mai 2016, montre la dernière intervention du politologue dans cette émission avant le rapt :

Jaime Macuane, Politólogo da Universidade Eduardo Mondlane. Captura de Tela do Programa STV

Jaime Macuane, politologue à l’Université Eduardo Mondlane. Capture d’écran, via YouTube, de l’émission. Pontos de Vista sur STV, Mozambique.

Macuane est professeur à l’Université Eduardo Mondlane (UEM), la plus grande institution d’enseignement supérieur du pays. Le commentateur a été trouvé près de la rue Circular de Maputo avec des blessures à la tête et aux pieds. Les mobiles du rapt sont toujours obscurs, mais tout laisse croire que l’attentat vise à intimider le professeur pour ses commentaires.

Última Hora* Última hora* Última hora*

Jaime Macuane baleado (‪#‎canalmoz)

Jaime Macuane, encontrado com ferimentos de bala nas pernas. Foto:

Jaime Macuane, retrouvé blessé par balles aux jambes. Photo partagée sur Facebook.

Maputo (Canalmoz) – Acaba de ser baleado em Marracuene em Maputo, o analista político José Jaime Macuane. Fonte familiar disse ao CanalMoz que Macuane foi raptado em sua casa por desconhecidos que se acredita serem do famoso esquadrão da morte que rapta e assassina indivíduos que não celebram o partido Frelimo e seus dirigentes incluindo membros da oposição. Macuane é painelista residente no programa “Pontos de vista” da STV e professor universitário. Foi baleado e abandonado em Marracuene. Neste momento está internado numa clínica privada na capital. Com os últimos assassinatos por encomenda política, já se fala de estado de terror absoluto em Maputo. (Redação)”.

Dernière minute* Dernière minute* Dernière minute*

Jaime Macuane blessé par balle (‪#‎canalmoz)‬

Jaime Macuane, encontrado com ferimentos de bala nas pernas. Foto:

Jaime Macuane, retrouvé blessé par balles aux jambes. Photo partagée sur Facebook.

Maputo (Canalmoz) – L’analyste politique José Jaime Macuane vient d’être blessé par balle à Marracuene, Maputo. Une source familiale a informé CanalMoz que Macuane a été enlevé de sa maison par des inconnus, qu’elle croit être des agents du notoire escadron de la mort, qui enlève et assassine les gens qui ne font pas l’éloge du parti Frelimo et ses dirigeants, et des opposants. Macuane est panéliste résident de l’émission “Pontos de vista” de STV et professeur universitaire. Il a été blessé par balle et abandonné à Marracuene. Il est actuellement hospitalisé dans une clinique privée de la capitale. Suite aux derniers assassinats politiques, on parle déjà d’un état de terreur absolue à Maputo. (Rédaction)”.

Jaime Macuane est hospitalisé dans une clinique privée de Maputo et, selon des sources familiales, il “est hors de danger”, raconte Celio Mabjaia sur sa page Facebook :

Jaime Macuane internado no Hospital Privado de Maputo depois de ter sofrido um atentado. Foto: Partilhada publicamente no Facebook

Jaime Macuane est hospitalisé à l’Hôpital Privé de Maputo après avoir subi une tentative d'assassinat. Photo partagée publiquement sur Facebook

Rappelons que le Mozambique vit des moments de grande tension politico-militaire et d’insécurité généralisée, qui se traduisent par des rapts et des assassinats de citoyens qui pensent différemment du pouvoir.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site