Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

L'archevêque de Valence (en Espagne) en croisade contre “l'Empire Gay”

Cañizares en la misa de su toma de posesión como arzobispo de Valencia

Le cardinal Cañizares à sa messe inaugurale à Valence. Capture d'écran d'une vidéo YouTube de l'archdiocèse de Valence.

L'Espagne “assiste [ces dernières années] à une escalade majeure contre la famille de la part des dirigeants politiques, avec l'aide d'autres pouvoirs comme ‘l'empire gay’ et certaines idéologies féministes,” a déclaré l'archevêque de Valence, Antonio Cañizares, dans son homélie lors d'une messe célébrée au siège valencien de l’Institut pontifical Jean-Paul II d'étude sur le mariage et la famille.

Le cardinal catholique a aussi affirmé que l'Espagne était le pays européen “où l'augmentation du nombre des avortements, des divorces et des unions civiles est la plus forte”, et dénoncé les lois inspirées par “l'idéologie du genre” (l'idée que les différences entre hommes et femmes sont des constructions sociales) comme “les plus insidieuses de l'histoire de l'humanité”.

Le cardinal Cañizares appartient à l'aile dure de l'Eglise catholique, qui a dominé l'Espagne durant les papautés  de Jean-Paul II et Benoît XVI, mais semble en recul sous François. Ce qui n'empêche pas certains de ses figures de proue de continuer à attaquer la communauté LGBT, en alimentant d’aigres controverses.

Sans surprise, ses propos ont allumé de féroces discussions. Sur Twitter, les mots de l'archevêque ont été pris avec humour, et une avalanche de tweets et de memes a hissé l'expression “Empire Gay” en tête de tendance le 19 mai.

Retenir ce nom pour un sauna : Empire Gay

Si ça n'est pas le fruit de l'empire gay, je ne sais pas ce que c'est.

 Empire Gay.

Le cardinal Cañizares : L'Empire Gay prépare une attaque contre les familles.

Buenafuente, caracterizado de Darth Gayer

Buenafuente, personnage de Darth Gayer. Photo : eldiario.es sous licence CC BY-SA 3.0

L'humoriste Andreu Buenafuente, dans son émission Late Motiv, s'est déclaré “un grand fan de Cañi” et a consacré son monologue au cardinal :

Cañizares, los días que sale el arco iris, no sale de casa. Él cree que vendrá Elton John y se lo va a llevar al infierno a ver vídeos de George Michael hasta que los ojos le sangren.

Cañizares ne sort pas de chez lui les jours où il y a un arc-en-ciel. Il croit qu'Elton John va venir l'emporter en enfer regarder des vidéos de George Michael jusqu'à ce que les yeux lui en saignent.

Tout le monde n'a pas goûté l'homélie du cardinal. Paco Ramírez, directeur de l'Observatoire espagnol de la LGBT-phobie a publié une cinglante Lettre ouverte de l'Empire Gay contre le druide Panoramix Cañizares”, dans laquelle il qualifie le cardinal de “fou” et cite des études scientifiques “ayant découvert que l'homophobie et l'intolérance irrationnelles résultent de problèmes psychologiques, que ces gens sont prédisposés à des troubles psychotiques pouvant, dans des cas extrêmes, tourner à la schizophrénie”. Ramírez accuse également Cañizares d'inciter à la violence homophobe :

Como Panorámix el druida de “Astérix y Obélix”, se empeña en seguir defendiendo con furia y rencor una concepción de la sociedad y de la Iglesia caduca y que ya no existe, el mundo ha cambiado y su Aldea Gala de la ortodoxia fundamentalista se ha convertido en un burbuja traslúcida que no le permite ver que sus homilías en vez de difundir el mensaje de amor y concordia del Evangelio son un altavoz para el odio, la confrontación y la incitación a la violencia.

Comme le druide Panormaix de [la bande dessinée française] “Astérix et Obélix,” il est déterminé à continuer à défendre avec fureur et rancoeur une conception de la société et de l'Eglise caduque et disparue, le monde a changé et son village gaulois de l'orthodoxie fondamentaliste s'est transformé en bulle translucide qui l'empêche de voir que ses homélies, au lieu de diffuser le message d'amour et de concorde de l'Evangile, sont un porte-voix pour la haine, la confrontation et l'incitation à la violence.

Dans une société comme l'espagnole, de plus en plus sécularisée et traditionnellement tolérante des identités sexuelles minoritaires, peu de voix ont défendu Mgr Cañizares. Sur periodistadigital.com, l'utilisatrice ‘Mar’ a dit son accord avec l'archevêque :

Me adhiero completamente a sus declaraciones señor Obispo. Hay q ser valiente para expresarlas. Hoy por hoy los vicios están de moda, entre ellos la homosexualidad y el feminismo. Pero qué es esto? Tan vacío está el ser humano que necesita llamar la atención de cualquier forma? El exhibicionismo y la agresividad de estos grupos lo confirman.

J'adhère totalement aux déclarations de mgr l'évêque. Il faut du courage pour les exprimer. De nos jours, les vice sont à la mode, entre autres l'homosexualité et le féminisme. Mais qu'est-ce que c'est ? L'être humain est-il si vide qu'il doive attirer l'attention sous n'importe quelle forme ? L'exhibitionnisme et l'agressivité de ces groupes le confirment.

Sur Infocatolica.com, Edith se dit consciente du “problème” :

Todos ya nos estamos dando cuenta de la furibunda dictadura gay.

Nous nous rendons tous compte de la furibonde dictature gay.

El cardenal Cañizares con la «capa magna» en 2007, durante una ordenación de sacerdotes en Toledo

Le cardinal Cañizares avec la “cappa magna” en 2007, lors d'une ordination de prêtres à Tolède en 2007. Photo : laicismo.org

Mais une majorité d'Internautes a condamné la sortie de Cañizares, qualifiant son discours de rance et obsolète :

Androcentritis (en eldiario.com): A ver si se enteran estos hombres célibes y castos de que la única autoridad que tienen es con respecto a sus subalternos y que no pretendan meterse en las camas ni en las braguetas de los miembros de la sociedad civil del siglo XXI (no XI ni XII).

Androcentritis (sur eldiario.com) : Il faut que ces hommes célibataires et chastes comprennent que leur seule autorité leur vient de leurs subalternes et qu'ils ne doivent pas prétendre s'immiscer dans les lits et les braguettes des membres de la société civile du XXIème siècle (pas du XIème ou XIIème).

Roberto (en infocatolica.com): El Cardenal Cañizares cumple su misión, como pastor de la Iglesia defender el modelo de familia católica; el problema que es que gran parte de la población ha dejado de ser católica (si es que alguna vez lo fue) y entonces la forma de entender la familia, la sexualidad, las relaciones, etc para mucha gente ya no está centrada en la fe y en la moral que se deriva de ella.

Es un problema que se va a dar cada vez más, lo obispos y sacerdotes en cuestiones de moral (aunque su mensaje vaya dirigido a todos), tendrán que considerar que solamente la comunidad católica va a ser la receptora de sus mensajes, y esta comunidad va a ser menos numerosa y mas envejecida.

Roberto (sur infocatolica.com) : Le Cardinal Cañizares remplit sa mission de pasteur de l'Eglise de défendre le modèle de la famille catholique ; le problème est qu'une grande partie de la population a cessé d'être catholique (si elle l'a jamais été), et donc la façon de comprendre la famille, la sexualité, les relations, etc,. pour beaucoup de gens n'est plus centrée sur la foi et la morale qui en découle.

C'est un problème qui se verra de plus en plus, les évêques et prêtres devront considérer que sur les questions de morale (bien que leur message soit destiné à tous) la communauté catholique sera seule réceptrice de leurs messages, une communauté moins nombreuse et plus âgée.

Quant aux implications juridiques potentielles des propos de l'archevêque, Lambda, un collectif de défense des droits des LGBT, a porté plainte devant le procureur régional pour délit de haine “avec ses propos homophobes et sexistes qui ne font qu'inciter à la haine contre ceux qui n'entrent pas dans les modèles archaïques défendus par la hiérarchie catholique”.

Au milieu de la cacophonie, le pape François a convoqué l'archevêque au Vatican, une audience inattendue dans laquelle, à en croire eldiario.es, “les propos de l'empourpré ont fait le gros de la conversation”.

(…) el Papa Francisco no quiere que los obispos españoles sigan boicoteando el cambio de mensaje que pretende hacer llegar desde la Iglesia. Y menos, en un momento en el que “España está viviendo un momento electoral y político muy complicado” en el que la Iglesia “debe ser instrumento constructivo, y no elemento desestabilizador”, apuntan fuentes eclesiásticas.

(…) Así, mientras desde el Vaticano se han abandonado las palabras gruesas contra los homosexuales, los divorciados o cualquier cuestión relativa a la moral sexual, algunos obispos (…) siguen empeñados en hacer del sexo un caballo de batalla.

[…] Le Pape François ne veut pas que les évêques espagnols continuent à boycotter le changement de message qu'il veut propager de l'Eglise. Encore moins dans un moment où “l'Espagne traverse une période électorale et politique très complexe” où l'Eglise “doit être un instrument constructif, et non un élément déstabilisateur”, notent des sources ecclésiastiques.

[…] Ainsi, alors qu'au Vatican on a abandonné les gros mots contre les homosexuels, les divorcés ou toute question relative à la morale sexuelle, quelques évêques […] persistent à vouloir faire du sexe un cheval de bataille.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site