Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Pour converser avec un(e) Suédois(e) au hasard, appelez ce numéro

Random Swedes will be answering "The Swedish Number" until June 24. Credit: Swedish Tourist Association

Des Suédois au hasard répondront au “Numéro suédois” jusqu'au 24 juin. Crédit photo : Association suédoise de Tourisme

Cet article de Jason Margolis, initialement publié sur PRI.org le 31 mai 2016, est reproduit ici dans le cadre d'un accord de partage de contenu.

En avril dernier, la Suède a instauré un nouveau numéro de téléphone appelé “le Numéro Suédois”. Appelez-le, et un Suédois ou une Suédoise, n'importe lequel ou laquelle, répondra pour vous parler de son pays.

Ce qui a démarré comme un gadget de l'Association suédoise de Tourisme a pris, et à ce jour plus de 160.000 personnes ont appelé.

Je suis responsable de quelques-uns de ces appels.

“Suédois au hasard à l'appareil” a dit Christer Blom en décrochant. Blom est un développeur informatique de 53 ans qui habite la campagne suédoise à environ 150 kilomètres de Stockholm. Il s'est porté volontaire il y a deux semaines pour répondre aux appels de gens du monde entier.

“Je me suis simplement dit que ce serait une belle chose à faire”, dit-il.

Listen to this story on PRI.org »

Un tiers environ des appels du Numéro Suédois viennent des Etats-Unis, et le reste est un mélange du monde entier. Blom indique que certains recherchent des conseils de voyage ; beaucoup appellent pour discuter de politique ; d'autres ont juste envie de parler, eh bien, de tout.

“L'appel avant le vôtre, la première question était : quel est votre dessert préféré ?” raconte Blom. “J'ai dû réfléchir un peu, mais en cette période de l'année, c'est les fraises avec de la crème. Bien-sûr c'est un dessert de saison. C'est bon”.

Vous allez dire : en quoi apprendre quel est le dessert d'été préféré de Blom va-t-il promouvoir le tourisme en Suède ? Jenny Engström de l'Association suédoise de Tourisme explique que l'idée était en premier lieu de créer un véritable contact.

“Ce que je trouve sympa là-dedans, c'est que c'est une conversation téléphonique entre deux personnes”, dit Mme Engström. “Dans le monde numérique qui est le nôtre, il est impossible d'entendre la voix des gens”.

L'Association suédoise de Tourisme, une association sans but lucratif ne démendant pas de l'Etat suédois, veut que ces voix parlant pour leur pays soient sans filtre, “pour laisser les gens qui y habitent promouvoir la Suède, au lieu que ce soit quelqu'un d'une société de marketing qui dise que faire et où”, dit Mme Engström.

L'association espérait que 2.500 volontaires suédois répondraient aux appels sur leur téléphone, ils et elles ont été 30.000, dont le premier ministre.

C'est une preuve de confiance élevée dans la capacité des citoyens ordinaires à vanter leur pays. Tous ceux que j'ai eu au bout du fil ont été extraordinairement aimables.

L'étudiante en médecine Lisa Haern m'a salué d'un enthousiaste “Salut !” de Stockholm, levant le nez de ses livres. Elle a téléchargé une appli pour parler avec des gens comme moi. J'ai demandé si l'Association suédoise de Tourisme voulait qu'elle fasse la promotion de quelque chose, ou si elle avait un argumentaire à suivre.

“Non. Aucune information”, a répondu Lisa Haern. “Rien que, très bien, saisissez votre numéro, et c'est tout. Vous êtes connectée à présent et vous pouvez répondre pour la Suède, le Numéro Suédois”.

La création du Numéro Suédois coïncide aussi avec le 250ème anniversaire de l'abolition de la censure en Suède, premier pays à la supprimer. Je n'avais aucun doute que les Suédois à qui je parlais étaient libres de dire et faire tout ce qu'ils voulaient, notamment lorsqu'Alexander Larsson, un étudiant de premier cycle, me mit en attente.

Il revint rapidement et nous avons eu une conversation sympathique. Il m'a donné quelques conseils de voyage, puis nous nous sommes mis à discuter politique et racisme dans son pays. Il a dit que la plupart de ses conversations sont sans aucun rapport avec la Suède.

“Certains appellent juste parce qu'ils sont solitaires, je pense”, suppose Larsson. “Alors ils veulent seulement parler parce qu'ils n'ont personne d'autre à qui parler, à mon avis”.

Est-ce que mes coups de téléphone m'ont donné envie de retourner en Suède ? Un petit peu. Est-ce qu'ils m'ont donné une plus haute idée de l'endroit et des Suédois ? Sans aucun doute.

Si vous voulez parler vous même à un(e) Suédois'e) au hasard, ne tardez pas. Le numéro de téléphone, (+) 46–771–793–336, sera déconnecté le 24 juin.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site