Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

La Diaspora se mobilise pour appporter sa contribution au développement de Madagascar

Bannière de la rencontre de la Diaspora à Aix-en-Provence (avec la permission des organisateurs)

Bannière de la rencontre de la Diaspora à Aix-en-Provence (avec la permission des organisateurs)

Il existe au bas mot 120 000 membres de la diaspora malgache sur les 5 continents et au moins 2 000 associations de par le monde travaillant pour le développement de Madagascar.  Et pourtant, à ce jour, chaque initiative individuelle ou collaborative pour faire avancer Madagascar fonctionne encore en vase clos et peine à faire bénéficier l’ensemble du pays de son action ou son initiative. La diaspora malgache est une vaste communauté plutôt hétérogène qui pèse pourtant d'un poids non-négligeable dans l'économie du pays. La banque mondiale estime une moyenne de flux entrant provenant de la diaspora (remittance) à 13 millions USD par an (PDF) sur les 10 dernières années.

Lalatiana décrit ce groupe hétéroclite ainsi :

La diaspora malgache s’est construite en plusieurs flux de ce qui s’est avéré plus une émigration de savoir qu’une émigration de travail. Contrairement aux migrants de l’Afrique et du Maghreb qui, à l’origine, se sont expatriés en masse pour répondre à des besoins de main-d’œuvre des industries et des services des pays développés du nord, le migrant malagasy partait en Europe pour y acquérir une formation supérieure propre à satisfaire ses aspirations sociales dans une société malgache qui a traditionnellement toujours considéré le savoir comme valeur essentielle. Majoritairement installée en France (métropole et DOM-TOM, à la Réunion en particulier) , mais aussi en Allemagne, Suisse, Belgique, Italie, Norvège, désormais au Canada et aux USA nouveaux espaces symboliques de succès ou sur le continent Africain, la diaspora malgache, par ailleurs, n’a fait l’objet que d’un faible nombre d’études sociologiques ou anthropologiques.

Répartition de la Diaspora Madagascar en France par catégorie socio-professionelle source DDIA (avec permission)

Répartition de la Diaspora Madagascar en France par catégorie socio-professionnelle source DDIA (avec permission)

Pour pouvoir mieux se connaitre et avancer ensemble, une multitude d’associations  ont décidé d’organiser une conférence sur 3 jours réunissant les agents travaillant pour le développement de Madagascar et ceux qui s'y intéressent. La conférence comportera 12 tables rondes, 10 ateliers de travail, un forum des associations et des artistes, des représentations culturelles et un concert de clôture.

Une conférence pour trouver le projet qui sied à chacun  

Cette conférence va réunir près de 600 participants pendant 3 jours sur le campus de l’Université d’Aix-en-Provence. Les objectifs de ces rencontres est entre autre de:

- faire savoir qui sont les Malgaches de la diaspora, et ce qu’ils veulent devenir.
– travailler  sur des thématiques qui les rassemblent, dans un même souci de solidarité  citoyenne.
– mieux identifier les besoins de Madagascar à travers des échanges enrichis de la présence d’acteurs de la vie économique et de la société civile malgache.

En d’autres termes, cette conférence a vocation à être un Salon, non de l’Emploi, mais un Salon des  « actions en cours et à mener à Madagascar » et il est attendu de tous les participants de partager leur retour d’expérience et leurs visions du futur pour Madagascar.

Infographie expliquant le rationel de la rencontre Zama (avec la permission de Zama)

Infographie expliquant le rationel de la rencontre Zama (avec la permission de Zama)

Le premier  événement de ce genre en Europe

12 tables rondes vont  permettre aux participants de réfléchir sur  comment agir ensemble  pour le bien de Madagascar et le mieux-être de la diaspora, avec pour supports des expositions, des projections, des conférences, des tables rondes, des débats, des ateliers ainsi que des  représentations culturelles  mettant en avant les artistes malgaches qui percent sur la scène internationale.

Les co-fondateurs du projet en Europe, Roger Rabetafika et Patrick Rakotomalala,  ont conscience  que pour une première initiative de ce type en Europe, leur  vision est plutôt  ambitieuse :

 (Le projet) Zama est effectivement un projet ambitieux, d’abord parce qu’il s’agit en l’occurrence d’une grande première dans l’histoire de la diaspora malgache dans le monde, ensuite parce que, de la même manière que pour la bonne mayonnaise, son succès et sa réussite ne pourront être assurés qu’avec la participation, je dirais même plus – la complicité – de toutes et de tous. .. [..]Et sur une première nous n’avons aucun indicateur qui puisse nous affirmer avec certitude son succès. Mais nous avions la conviction qu’à force de rigueur et d’exigence dans notre démarche nous pourrions arriver à convaincre un public.

 Des thématiques diverses

Les tables rondes ont été choisis suite à une enquête vers toutes les personnes intéressées par le futur de Madagascar pour respecter la philosophie «par vous, pour vous » du projet. Ces tables rondes  seront modérées par des experts internationaux et des acteurs malgaches sur le terrain.  La  diversité de la diaspora explique ainsi la diversité des thèmes sélectionnés qui vont de créer son entreprise  à  Madagascar, au développement durable ou  de l’identité culturelle malgache quand on vit à l’étranger. Le programme des tables rondes:

programme des tables rondes à Zama Aix (avec permission)

Le programme des tables rondes à Zama Aix (avec permission)

 

Pascale Jeannot explique sa contribution au projet Zama.

Pascale Jeannot explique sa contribution au projet Zama.

Pascale Jeannot, fondatrice du Programme de Lutte Contre La Drépanocytose à Madagascar et résidente en France depuis 21 ans, espère partager son vécu et ses suggestions sur les bonnes pratiques en termes de projet de santé publique à Madagascar:

 La drépanocytose est intégrée dans le Programme du Ministère de la Santé Publique à Madagascar depuis 2008. La drépanocytose est la maladie génétique la plus fréquemment dépistée dans le monde et elle tue des milliers d’enfants à Madagascar [..] Cette rencontre c'est une opportunité de partager ensemble nos expériences, ce que nous avons ou allons apporter à Madagascar. Réapprendre à communiquer autrement que par des fenêtres virtuelles.

Aina, résident à Marseille, explique lors d'un échange par email ce qu'il intrigue dans cette rencontre de la diaspora:

J'ai vécu la majeure partie de ma vie en France mais toute ma famille est d'origine malgache. Il y a une envie, je pense, pour nous de nous retrouver et de discuter notre identité culturelle métissée

Au delà des tables rondes pour débattre de ces diverses thématiques, la conférence propose aussi un forum des associations et des artistes, des représentations culturelles, des projections de films et un concert de clôture. Voici un poster résumant les projections durant la conférence:

Les Projections lors de la conférence Zama

Les Projections lors de la conférence Zama

L’essence de la conférence reste avant tout de connaitre et faire connaitre les actions positives individuelles ou associatives malgaches et de faciliter l’engagement de tous vers le but commun de faire progresser Madagascar. Pour en savoir plus sur le déroulement de cette rencontre, voici le programme détaillé de la conférence et comment s'y rendre.

1 commentaire

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site