Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Japon : des photos en ligne pour montrer que l'on vit “à la campagne”

Japanese inaka mikata fukui

Inaka au Japon (Mikata, Prefecture de Fukui). Photo de Nevin Thompson.

Inaka: c'est le mot japonais pour “campagne”, il signifie “zone rurale” en mettant fortement l'accent sur le fait de vivre au fin fond de nulle part.

C'est aussi le thème d'un jeu en cours sur le Twitter Japonais, qui a son propre hashtag. Le site japonais Fundo en parle : “Le jeu est de montrer que l'on vit inaka sans utiliser le mot inaka (#田舎という言葉を使わないで田舎を表現).

Environs un quart de la population japonaise vit dans des zones urbaines concentrées autour de Tokyo et Osaka. Beaucoup veulent vivre dans des zones urbaines bien équipées en moyens de transport, commerces et avoir tous les services. Bien que les trains y soient bondés et les espaces verts limités, vivre dans une grande villes japonaise est plus facile.

Alors, pour démontrer que l'on vit inaka, rien de mieux qu'une photo rappelant que le magasin le plus proche est à plus de cent kilomètres. C'est ce qu'a fait un utilisateur de Twitter.

JUSCO: Go straight for 110 km.

Pour aller au Jusco (acronyme de Japan United stores company), c'est tout droit pendant 110km.

Le mot Inaka est associé à un paysage de rizières. Il sous-entend un approvisionnement permanent en riz frais, directement du producteur. Ce riz doit souvent être poli avant de pouvoir être cuit. Les machines pour polir le riz, fonctionnant avec des pièces de monnaie, sont présentes partout dans les zones rurales:

I love this hashtag.

J'adore ce hashtag.

Un autre utilisateur de Twitter offre une démonstration élégante du mot inaka en utilisant uniquement deux kanjis (sinogrammes utilisés par la langue japonaise). Un grand nombre de champs (畑) autour de la maison, le foyer (家).

#田舎という言葉を使わないで田舎を表現

畑畑畑畑畑畑畑畑畑畑畑
畑畑畑畑畑畑畑畑畑畑畑
畑畑畑畑畑畑畑畑畑畑畑
畑畑畑畑畑家畑畑畑畑畑
畑畑畑畑畑畑畑畑畑畑畑
畑畑畑畑畑畑畑畑畑畑畑
畑畑畑畑畑畑畑畑畑畑畑

Dans ce tweet en effet, le kanji pour maison, 家 (ie), est entouré des kanjis pour le mot champ, 畑 (hatake).

Il arrive parfois que la vie rurale impose des contraintes fort inattendues :

Image reads: Notice: The local farmers have requested that you keep your curtains closed at night. They have been having problems with growing their strawberries. Apparently the lights from the dormitory's windows at night are slowing down their growth. Thank you for your cooperation. Management office.

Annonce sur la pancarte : les fermiers locaux demandent que vous gardiez vos rideaux clos la nuit. Ils ont eu des problèmes avec leurs fraises. Il semble que la lumière venant des fenêtres des chambres la nuit ralentisse la croissance de ces fruits. Merci pour votre coopération.

Les transports publics ne sont pas non plus très fréquents, comme le montre cet horaire de bus :

 

Note: This Tweet is intended to resemble a typical Japanese timetable at a country bus stop. The final bus comes at 8:20PM.

Note: le tweet est censé imiter l'affichage habituel des horaires de bus dans la campagne japonaise. En fait, le bus ne passe que trois fois par jour, avec un dernier service à 8h20 le soir.

Un autre utilisateur de Twitter a posté la photo d'une pancarte qu'on ne pourrait voir dans aucune grande ville du Japon :

Translation of sign: “Crab crossing, June to September”
Translation of tweet: Crabs cross the road here during the summer.

Attention : passage de crabes de juin à septembre !

Cette autre photo postée sur Twitter à Tochigi, dans le nord-est de Tokyo, montre qu'un train a été retardé par des sangliers occupant la voie ferrée :

A train has collided with a wild boar.

Un train est entré en collision avec un sanglier.

L'apparition d'animaux sauvages comme, par exemple, un faisant, en plein milieu d'une ville est carrément inaka.

A pheasant is walking down the middle of a “busy street.”

Un faisant déambule au milieu d'une rue très fréquentée.

On a pu voir également des photos de deux cervidés, les kamoshika (Capricornus crispus ou Saro du Japon, vivant dans les montagnes):

#ShowThatYouLiveInInakaWithoutUsingTheWordInaka

Une couverture totale pour les téléphones portables, c'est aujourd'hui la règle…Cette pancarte devient alors infailliblement inaka :

“No cellphone coverage past this point.”

Pas de réseau pour les téléphones portables au delà de ce point.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site