Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Quand leur Premier Ministre leur dit qu'il n'y a plus d'argent, les Russes préfèrent en rire

There's no money, but if there were money, maybe it would look like this. Image by Kevin Rothrock.

Il n'y a plus d'argent, mais s'il y en avait ça pourrait ressembler à ça. Image de Kevin Rothrock.

Fin mai, le Premier Ministre Dmitri Medvedev—le falot troisième président de la Russie—a eu une prise de bec mémorable avec une habitante de Crimée, qui l'apostrophait à propos des faibles pensions de retraite versées en Russie. Les bains de foule avec les citoyens ordinaires sont toujours à risques pour les hommes politiques, et Medvedev, un homme dont l'atout politique essentiel est son absence de charisme, a géré l'incident aussi maladroitement que l'on pouvait s'y attendre.

“On nous maltraite”, a dit la femme au premier ministre. “8.000 roubles [109 euros] ? C'est rien du tout !” Générant un des mèmes les plus populaires de l'année, M. Medvedev a rétorqué : “Il n'y a juste pas d'argent. Nous trouverons l'argent, et alors nous réajusterons les pensions. Gardez le moral ! Cramponnez-vous et gardez la santé !”

Dmitri Medvedev à la rencontre de la population en Crimée, le  23 mai 2016.

De multiples intéressés rivalisent désormais pour breveter des éléments de la répartie de Medvedev. On raconte qu'un avocat de St. Pétersbourg a soumis au Service fédéral russe de la Propriété Intellectuelle, plus communément appelé “Rospatent,” une demande d'appellation déposée pour le slogan “Cramponnez-vous !” L'avocat, un dénommé Viktor Pasternak, pensait pouvoir revendre les droits à des entreprises des secteurs bancaire et alimentaire. (La société “Apex Group” aurait soumis une demande séparée de brevet sur le slogan “Il n'y a tout simplement pas d'argent, mais cramponnez-vous.”)

Les plaisanteries sur les propos malencontreux de M. Medvedev en Crimée surgissent avec régularité en Russie ces dernières semaines. Le 9 juin, l'opérateur de télécommunications Tele2 mettait à la porte son publicitaire russe qui avait produit une affiche utilisant la déclaration de Medvedev pour la promotion de Tele2. Les bannières clamaient à travers tout Moscou :  “Chers concurrents, cramponnez-vous ! Gardez bon moral et la santé !” (La campagne publicitaire se basait sur une récente étude officielle établissant que l'Internet de l'opérateur mobile était le plus rapide de la ville.)

Fin mai, le personnel d'Alfa-Bank a également publié une blague sur les comptes de médias sociaux de l'entreprise ridiculisant les propos de Medvedev. (Un canular sur Internet a ensuite prétendu qu'Alfa-Bank avait remplacé les textes affichés par ses distributeurs de billets par une citation de Medvedev.)

Au début de cette semaine, le 6 juin, l'humoriste russe Semion Slepakov a sorti sur YouTube une chanson satirique faite d'extraits des propos de Medvedev. La chanson se présente comme une adresse du premier ministre au peuple russe. Chaque couplet se termine par la formule “Il n'y a juste pas d'argent”.

Voici une traduction (non rimée) du texte de Slepakov :

Здравствуйте все российские люди, я ваш премьер.
Чтобы жили вы лучше, мы приняли ряд эффективных мер.
Круглосуточно, не смыкая глаз, мы работали,
занимались мы вашими нуждами и заботами.
И я рад сообщить вам итоги работы последних лет:
Результаты есть, просто денег нет…..

Хорошего вам настроения
Хорошего вам настроения
Хорошего вам настроения
Вы держитесь здесь, просто денег нет

Всё рассчитано, всё работает как часы у нас:
Продаётся лес, продаётся нефть, продаётся газ,
Заключаются сделки крупные с иностранцами,
И текут отовсюду большие потоки финансов к нам.
Такого подъёма страна не видела много лет,
Чем гордиться – есть, просто денег нет.

Хорошего вам настроения (держитесь там)
Хорошего вам настроения (просто денег нет)
Хорошего вам настроения Вы держитесь здесь, просто денег нет

В общем, такие у нас хорошие новости,
В отпуск уходим мы радостно, с чистой совестью,
В награду за то, что работали мы, не смыкая глаз,
Ждут роскошные яхты и самолёты нас.
Ждут Мальдивы, Монте-Карло, Лондон и Пхукет.
Мы бы взяли вас, просто денег нет.

Хорошего вам настроения (держитесь там)
Хорошего вам настроения (просто денег нет)
Хорошего вам настроения Вы держитесь здесь, просто денег нет

Bonjour, peuple de Russie, je suis votre premier ministre.
Pour que vous viviez mieux, nous avons pris une série de mesures efficaces.
Nuit et jour, sans jamais fermer l'oeil, nous avons travaillé,
Nous avons pourvu à vos besoins et vos soucis.
Je suis heureux de vous communiquer le bilan de ces dernières années :
Les résultats sont là, il n'y a juste pas d'argent.

Gardez le moral !
Gardez le moral !
Gardez le moral !
Cramponnez-vous. Il n'y a juste pas d'argent.

Les comptes sont faits. Chez nous tout fonctionne comme une horloge.
On vend du bois, on vend du pétrole, on vend du gaz.
On conclut de gros contrats avec les étrangers.
De partout ruissellent vers nous les grands flux financiers.
Il y a un tas d'années que le pays n'a vu un tel essor :
Il y a de quoi être fiers, il n'y a juste pas d'argent.

Gardez le moral ! (Cramponnez-vous)
Gardez le moral ! (Il n'y a juste pas d'argent.)
Gardez le moral !
Cramponnez-vous ! Il n'y a juste pas d'argent.

En somme, les nouvelles sont bonnes.
Nous partons en vacances joyeux, la conscience tranquille.
Récompensés d'avoir travaillé sans fermer l'oeil.
Les yachts fastueux et les avions nous attendent.
A nous les Maldives, Monte-Carlo, Londres et Phuket.
On vous emmènerait bien, il n'y a juste pas d'argent.

Gardez le moral ! (Cramponnez-vous)
Gardez le moral ! (Il n'y a juste pas d'argent.)
Gardez le moral !
Cramponnez-vous ! Il n'y a juste pas d'argent.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site