Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

#Ciencialatina, pour diffuser les découvertes scientifiques du continent sud-américain

Logotipo principal de la re bloggers científicos que publican bajo #CienciaLatina. Imagen publicada con permiso.

Logo du réseau scientifique de bloggers qui écrivent sous le hashtag #CienciaLatina). Image utilisée avec autorisation

Les avancées scientifiques développées en Amérique latine sont-elles présentes dans les mass-media ? Trop faiblement, estiment les blogueurs du projet en ligne CienciaLatina. Dans les médias internationaux, on parle peu des progrès scientifiques ayant pris naissance en Amérique Latine. On trouve énormément d'histoires de corruption ou de coups d'Etat, mais, par exemple, jamais les découvertes scientifiques réalisées par des astronomes au Chili, ou les études en cours au Yucatán (Mexique), portant sur une clarification des causes de la disparition des dinosaures.

Le hashtag #CienciaLatina recouvre à présent une initiative visant à faire connaître les travaux scientifiques des chercheurs de cette région du monde. Son objectif est de créer ou développer un réseau de blogueurs scientifiques contribuant à la vulgarisation de leurs recherches et connaissances. L'idée à la base de la création de CienciaLatina, c'est que les informations doivent être transmises en utilisant un langage familier, de sorte qu'elles puissent contribuer à la diffusion de découvertes et innovations dans le monde entier. Sur son blog, CienciaLatina s'explique :

La Red Latinoamericana de Blogs de Ciencia nace con el propósito de reunir esfuerzos de divulgación científica realizada por blogueros de diversos países latinoamericanos que, desde sus distintas disciplinas e inquietudes, intentan reponer el valor de la ciencia en las redes sociales.

Le réseau latino-américain des blogs scientifiques est né dans le but de fédérer les efforts de communication scientifique réalisés par des blogueurs de divers pays de ce continent, quelles que soient leurs disciplines et leurs centres d'intérêt , pour valoriser les sujets scientifiques dans les réseaux sociaux.

En créant ce site Internet, ces blogueurs entendent démontrer que l'on peut réaliser des projets scientifiques en Amérique Latine en dépit du fait que de nombreux instituts de recherche se trouvent en difficulté à cause de ressources limitées. En réalité dans la dernière décennie, les différents indicateurs ont enregistré une amélioration substantielle des capacités de recherche dans les pays de la région .

Dans presque toute l'Amérique Latine l'activité scientifique a augmenté année après année. Le Brésil, par exemple, vient en tête à la fois pour l'importance du budget dédié à la recherche et au développement et aussi pour le nombre de publications. L'Argentine possède un nombre impressionant de chercheurs par rapport à sa population totale (trois chercheurs pour mille salariés, ceci représentant un pourcentage plus élevé que celui de la Chine). Le Chili est le leader dans le domaine de la propriété intellectuelle, détenant le plus grand nombre de brevets enregistrés chaque année.

Avec l'aide du hashtag #Ciencialatina, le réseau contribue également, avec un impact mondial, à la promotion et la diffusion de certains travaux scientifiques locaux, à la création de sites web stimulant l'intérêt pour la connaissance scientifique sur ce continent. De cette manière les blogueurs espèrent capter l'attention des populations jeunes et plus âgées de l'Amérique latine. Cette cooptation devrait permettre aux scientifiques d'obtenir plus de crédibilité face aux autorités nationales en association avec des chercheurs plus compétent sen matière de projets et de développement.

Ce réseau et les informations le concernant peuvent être trouvées sur Twitter RedLBC ou sous le hashtag #CienciaLatina .

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site