Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Que signifie la célébration du Ramadan pour les musulmans du Sri Lanka ?

Let's perform Salah! Image by @iamnjb via The Ramadan Project.

Faisons le bien ! Photographie de @iamnjb tirée du Ramadan Project.

Ce billet est paru le 8 juin 2016 sur Groundviews, un site de journalisme citoyen primé au Sri Lanka. Une version adaptée est publiée ci-dessous dans le cadre d'un accord de partage de contenus.

Avec l'apparition de la lune croissante dans la nuit du 6 juin, le Ramadan a officiellement commencé au Sri Lanka. Ce mois revêt une immense importance pour les musulmans, son aspect le plus concret, pour les non-initiés, étant le jeûne quotidien de l'aube au coucher du soleil. Le Ramadan ne se résume pas uniquement au fait de s'abstenir de manger et de boire. Groundviews s'est entretenu avec quelques personnes au sujet des perceptions et des croyances existant autour du Ramadan ainsi que de sa signification intime pour les musulmans.

"To me, Ramadan represents a time for the renewal of relationships." Image by @mufarris via The Ramadan Project.

“Pour moi, le Ramadan est un moment pour renouer des liens.” Photographie de @mufarris tiré du Ramadan Project.

“Vous renouez les liens avec vous-même en développant une discipline à travers laquelle vous prêtez attention au temps qui s'écoule, à la nourriture et au sommeil, tout en restant concentré”, indique Amjad Mohamed-Saleem, chargé de cours à l'Institut des études supérieures de l'Islam en Malaisie.

En dehors du renouveau intime, le Ramadan renoue le lien entre le musulman et Dieu, particulièrement à travers le jeûne quotidien. Cependant, ce mois est également un moment réservé à la famille et les amis : “C'est un moment au cours duquel vous rompez le jeûne ensemble ou vous allez à la mosquée”, et vous vous reconnectez à la communauté. “A travers les prières nocturnes additionnelles à la mosquée, vous nouez le dialogue avec le reste de la communauté d'une manière qui diffère de ce que vous feriez à n'importe quel autre moment”. Au-delà de cela, le Ramadan consiste également à renouer les liens avec la société. “Vous comprenez les épreuves et tribulations des nécessiteux ; vous priez pour ceux qui sont opprimés et vous êtes solidaires avec vos voisins dans le jeûne”.

"You learn to be more compassionate so that you treat people as you wish to be treated.” Image by @nazlyahmed via The Ramadan Project

“Vous apprenez à avoir plus de compassion, de manière à traiter les gens comme vous souhaiteriez qu'ils vous traitent.” Photographie de @nazlyahmed via The Ramadan Project

Ces aspects sont souvent de l'ordre du mystère pour les non-initiés—en fait, les non-musulmans considèrent le Ramadan comme un “mois mort”. ” Personne ne sait vraiment ce qu'il se passe” explique Saleem. D'où le Ramadan Project, dont Saleem assure la co-gestion. Le Projet Ramadan (voir sa page Facebook) vise à rendre le Ramadan plus humain, à aider les personnes à comprendre la fête religieuse et les épreuves singulières que les musulmans endurent pendant ce mois.

Images via the Ramadan Project at Instagram

Photographies tirées du Ramadan Project sur Instagram

“Pour moi, le Ramadan est un moment de réflexion et de rapprochement avec Dieu. C'est une occasion de passer en revue le déroulement de mon quotidien dans un contexte chargé spirituellement, en renforçant et affermissant mes objectifs. A la base, [c'est] comme un programme d'exercices spirituels” selon le consultant Abdul-Halik Azeez (@colombedouin).

La photographe Aamina Nizam (@aaminanizar) indique : “Ce mois signifie faire la paix avec moi-même et les autres, chercher le savoir, passer du temps avec ma famille et développer mon esprit. Le temps passé à la contemplation et à la prière est un rappel au fait qu’ il y a plus dans la vie que la nourriture, le travail, l'argent et la renommée.”

"I look forward to Ramadan because it takes me on a spiritual retreat that keeps me grounded to what is important in life." Image by By @amjadms via The Ramadan Project

“J'attends le ramadan avec impatience parce que cela m'amène à une retraite spirituelle qui m'enracine à ce qui est important dans la vie.” Photographie de @amjadms tirée du Ramadan Project

Le mois du Ramadan consiste à maîtriser sa volonté et cultiver la patience, indique Mareena Thaha Reffai, présidente fondatrice d'Al Muslimaat, une initiative créée en 1990 pour l'éducation des femmes. “C'est, dans son essence, une sorte d'atelier d'un mois sur comment être une bonne musulmane. Pendant ce mois, vous essayez de distinguer et de rester éloigné de toute forme de pêché. De plus, vous pratiquez le tawbah (chercher le pardon). Nous faisons ces choses pour augmenter la piété. Pendant cette période, nous croyons qu'il est plus facile de faire le bien, et la récompense des bonnes actions est multipliée” précise Mme Reffai.

Les musulmans utilisent également cette période pour pratiquer la zakat (une sorte d'aumône et d'impôt religieux), en donnant le surplus de leur épargne aux plus nécessiteux, afin qu'ils puissent eux aussi pratiquer leur foi. Le mois du Ramadan aide également à construire un sentiment d'unité au sein de la communauté musulmane.

ii

Photographies tirées du Ramadan Project sur Instagram

L'interne en médecine Hasna Nivas indique que le Ramadan est un moment particulier, car chaque prière est récompensée soixante-dix fois, particulièrement pendant la Laylatul qadr (la Nuit du Destin), qui marque la date à laquelle le Coran a été révélé. “Ce mois lunaire ne se résume pas à de longues heures de jeûne et au fait de nous empiffrer à la fin de la journée. Cela ne se résume absolument pas aux jours de célébration de l'Aid qui s'ensuivent… Cela consiste à comprendre comment nous pouvons réellement [compatir] avec un enfant affamé ou d'un animal mourant d'inanition. Il s'agit de comprendre comment chaque jour ouvre un nouveau champ d'opportunités, pas uniquement pour se rapprocher d’Allah mais pour faire bien plus que ce que nous oublions de faire les jours ordinaires”.

Pour Mohamed Hisham, le directeur du Halal accreditation council et membre du comité du Conseil des musulmans du Sri Lanka, le Ramadan ne consiste pas seulement à jeûner, à faire de l'introspection ou à chercher à s'améliorer, il permet également de cimenter le lien durable entre musulmans et non-musulmans, “cela va du partage des snacks et du Kanji (porridge) pendant la rupture journalière du jeûne au partage du Biriyani et du Watalappan [NdT : mets traditionnels sri-lankais] à la fin du mois du Ramadan”. Cela va dans les deux sens, note Hisham, dans la mesure où les non-musulmans étendent souvent la bienveillance à la communauté musulmane pendant le jeûne, que ce soit au travail, dans les universités ou dans les institutions publiques.

i

Photographies tirées du Ramadan Project sur Instagram

L'esprit de camaraderie est particulièrement important cette année, au lendemain des inondations et des glissements de terrains survenus à travers le pays. “Nous avons vu de nombreux exemples de communautés musulmanes travaillant avec des bouddhistes, des hindous et des chrétiens afin de s'entraider” explique Hisham. Cela s'est même étendu aux membres du clergé qui sont venus appeler à l'unité dans le cadre des opérations de secours aux sinistrés. Regardez cette video téléchargée sur YouTube par Noorhaliza MN Naufer :

L'observation de la nouvelle lune a été signalée sur les réseaux sociaux, des responsables mondiaux aux personnages de dessins animés adressant les voeux de Ramadan aux musulmans.

Heureux Ramadan à mes frères musulmans, j'espère que vous passerez tous un mois rempli de bénédictions.

Bien que le Sri Lanka se débatte avec les divisions ethniques et religieuses internes, dans les moments difficiles les citoyens s'entraident, laissant de côté leurs différences à la faveur d'un esprit d'unité et de solidarité.

Toutes les photographies sont utilisées ici avec l'aimable autorisation du Ramadan Project sur Instagram. Ce projet a été initié par une douzaine de photographes de Colombo. Ouvert à tout le monde quelque soit son appartenance religieuse, il saisit en images les dimensions cachées de ce mois saint au Sri Lanka.

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site