Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Voyage 2.0 : Comment Internet a révolutionné la manière de voyager en Inde

photo credit: The Modern Monk via photopin (license)

Crédit photo: Le moine moderne via Flickr (licence CC-BY-NC)

L'Inde est une destination touristique relativement populaire au niveau mondial, comme le prouvent les 11 millions de visiteurs étrangers qu'elle a reçus en 2015. De fait, le pays est historiquement un lieu de passage obligatoire pour beaucoup de gens. Même le mystique soufi du treizième siècle Jalaluddin Rumi disait que l'Inde était une destination d'un grand intérêt spirituel.

L'envie de voyager et de découvrir est aussi forte aujourd'hui qu'avant, et une armée de plus en plus grande de blogueurs ajoutée aux avancées technologiques rend plus faciles pour les Indiens et les non-Indiens les voyages dans cet immense pays.

La technologie est un outil particulièrement efficace dans le fait de rendre les voyages plus accessibles. En Inde, les infrastructures publiques, les horaires de voyage, les services de santé ou de sécurité ne sont pas toujours à la hauteur. Il est souvent nécessaire que le voyageur assume lui-même la responsabilité de planifier et optimiser son voyage. C'est là que la technologie et spécialement la révolution apportée par les réseaux sociaux joue un rôle crucial.

Prenons par exemple un fait divers dans lequel s'est trouvée impliquée la société des chemins de fer indiens. Une femme a été harcelée par un homme à bord d'un train. Devant l'impossibilité d'alerter un membre de la police ferroviaire qui se serait trouvé à proximité, elle a décidé d'envoyer un tweet directement au ministère des Chemins de fer de l'Inde.

Le ministère des Chemins de fer a immédiatement alerté les forces de police, les agents sont montés à bord du train à la gare suivante pour intercepter l'homme.

Ces problèmes de sécurité ne sont pas les seuls qui préoccupent les personnes demandant de l'aide sur Internet. L'Inde est réellement un pays très étendu avec de nombreux monuments, des sites patrimoniaux et des lieux touristiques. Le Bureau national des études archéologiques énumère 3686 sites en Inde sur sa liste de conservation. Néanmoins, à l'exception des sites les plus réputés, la découverte d'autres lieux moins connus peut vous faire voyager dans l'inconnu. La situation à cet égard s'est considérablement améliorée ces 10 dernières années, mais de nombreuses adaptations sont encore nécessaires pour que le voyage devienne une expérience incomparable.

Ces défaillances ont poussé de nombreux blogueurs à proposer conseils et suggestions, et à souligner l'existence de lieux moins connus en Inde. Neelima Vallangi passe par exemple beaucoup de temps à faire des comptes-rendus de lieux qu'elle a visités, des destinations souvent peu conventionnelles sur le sous-continent. Ses articles insistent souvent sur le côté aventure et enchantement des lieux plus que sur les options classiques de voyage ou de séjour.

Les Indiens les plus jeunes semblent moins préoccupés par le confort et les commodités et plus intéressés par l'aventure et le voyage proprement dit. Prenez l'exemple de Dhruv Dholakia, qui a parcouru l'Inde en moto pendant 14 mois. Pour quoi faire ? C'est ce qu'il explique sur sa page Facebook, où il a publié la chronique des lieux qu'il a visités.

Why such a long journey? The core reason for this is Junoon (an Urdu word meaning craziness). My junoon for travel began at a very young age and continues to be the driving force in my life. I have a biker friend who has done an all India road trip of twenty thousand plus kilometres in just two and a half months. That’s an average two hundred and fifty kilometres a day. Back to back everyday. What places could he have seen? To me, even fourteen months is less to just touch every state.

Pourquoi un si long voyage ? Le mot urdu “Junoon”, qui signifie “folie”, peut le justifier. Mon junoon pour les voyages a débuté tôt et continue d'être le moteur de ma vie. J'ai un ami motard qui a sillonné toute l'Inde sur plus de 20 000 km en seulement deux mois et demi ce qui fait une moyenne de deux cent cinquante kilomètres par jour. Sans prendre un seul jour de repos. Quels endroits a-t-il réellement pu voir? A mon avis, rien que pour découvrir un seul Etat [de la grande fédération indienne], quatorze mois, c'est bien peu.

Dans cette vidéo mise en ligne par Nikita Rustagi, Dhruv partage son expérience personnelle lors de la semaine indienne de la moto :

Ces voyages en Inde sont également fortement encouragés par le Premier ministre du pays. Celui-ci, à l'occasion, sollicite les Indiens pour qu'ils envoient des tweets décrivant les différents sites du pays. Ces tweets reçoivent habituellement des centaines de réponses qui peuvent servir de sources de renseignement pour les voyageurs intéressés.

Il existe une grande quantité d'applications qui vous offrent tout ce que vous voulez : billets de transport, réservations d'hôtel, location de véhicule, jusqu'à des planificateurs de séjour. Beaucoup des avis critiques, évaluations et opinions diverses sur ces plateformes permettent aux utilisateurs de prendre des décisions en connaissance de cause et offrent des solutions aux problèmes les plus courants. India Mike, par exemple, est un forum où les voyageurs peuvent partager leurs expériences et poser des questions sur leurs destinations et autres options de voyage.

Souvent, un voyage en Inde apporte du bon, du mauvais et de l'imprévisible. Avec un peu d'aide de Twitter, Facebook et du reste d'Internet, beaucoup de voyageurs réussissent maintenant à maximiser le bon, minimiser le mauvais et profiter de l'imprévisible.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site