Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Première au palais présidentiel indonésien : une exposition commémore la lutte pour l’indépendance

"Guerilla Preparation" (Persiapan Gerilya) by Dullah. Photo by Arpan Rachman

Préparatifs de Guérilla (Persiapan Gerilya) par Dullah. Photo Arpan Rachman

Pour la première fois, afin de célébrer le 71e anniversaire de l’indépendance du pays, le palais présidentiel indonésien a rendu une partie de sa vaste collection d’art accessible au public.

L’Indonésie est une ancienne colonie hollandaise et japonaise.

L’exposition rassemble 28 œuvres de vingt artistes renommés du pays tels que Raden Saleh, Affandi, S. Sudjojono, Hendra Gunawan, Basoeki Abdullah, Dullah, Trubus Soedarsono, Sudjono Abdullah, Harijadi Sumaidjaja, Kartono Yudhokusumo, Henk Ngantum et Gambiranom.

Certains de ces peintres se sont rendus célèbres pour avoir représenté des scènes de bataille de la guerre d’indépendance.

Le Président indonésien Joko Widodo, surnommé « Jokowi », a inauguré l’exposition qui sera ouverte jusqu’à la fin du mois, à la Galerie Nationale de Jakarta.

Un des tableaux de l’exposition dépeint une femme mystérieuse dont le portrait a été réalisé par Soekarno, premier Président de la République d’Indonésie.

"Rini" made by President Soekarno-photo by Arpan Rachman

Rini, du Président Soekarno. Photo Arpan Rachman

L'oeuvre de Dullah intitulée « Guerrilla Preparation » (photo au début de cet article) est connue pour sa beauté visuelle ainsi que son message concernant la guerre.

Les modèles de Dullah étaient de vrais guérilleros de Gunungkidul (Yogyakarta).

"Warriors Headquarters in ex-Warehouse Rice of Tjikampek" (Markas Laskar di Bekas Gudang Beras Tjikampek) by Dullah. Photo by Arpan Rachman

Le quartier général des combattants dans l'entrepôt de riz de Tjikampek (Markas Laskar di Bekas Gudang Beras Tjikampek) par Dullah. Photo Arpan Rachman

Un tableau du célèbre peintre mexicain Diego Rivera constitue un autre élément clé de l’exposition.

Sa toile, « Jeune Malaisienne avec des fleurs », a été rachetée au Mexique par Soekarno pour le peuple indonésien.

"Malay Girl with Flower" (Gadis Melayu dengan Bunga) by Diego Rivera. Photo by Arpan Rachman

Jeune Malaisienne avec des fleurs (Gadis Melayu dengan Bunga) par Diego Rivera. Photo Arpan Rachman

Le célèbre tableau de S.Sudjojono intitulé « Kawan-kawan Repolusi » (Révolutions Camarades) a été peint en 1947, en un jour seulement, en réponse à un critique d’art qui avait douté de sa capacité technique à dessiner dans le style réaliste.

Kawan-kawan Revolusi (Revolution Comrades) was produced by S Sudjojono. Photo by Nurhayat Arif Permana

L'auteur poses devant le tableau Kawan-kawan Revolusi (Révolutions Camarades) de S Sudjojono. Photo Nurhayat Arif Permana

Les curateurs Mikke Susanto et Rizki A Zaelani espèrent promouvoir le nationalisme grâce à cette exposition :

At least, this kind of exhibition is expected to be able to grow and keep the love and pride of nationalism in the minds of Indonesian people, especially the youth.

Nous voudrions au moins que ce genre d’exposition puisse grandir et maintenir l’amour et la fierté du nationalisme dans les esprits des Indonésiens, particulièrement des jeunes

J’ai visité la @galerinasional_  #Jakarta où on peut admirer les magnifiques collections de peintures du palais présidentiel, une occasion rare !

Très longue file d’attente à la Galeri Nasional, ces enfants viennent chercher de la réalité augmentée et des pokémons

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site