Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Recette pour une publicité kirghize parfaite : des chevaux, un paysage de montagne et une belle fille

Screenshot from full-length advert uploaded on Shoro's Youtube channel.

Capture d'écran du clip publicitaire posté sur la chaîne Youtube de Shoro.

La boisson Maksym Shoro, produite par le leader des boissons non-alcolisées du Kirghizistan ex-Soviétique Shororo, n'est pas du goût de tous, mais ceux qui apprécient les boissons salées fermentées l'aiment vraiment.
 
Après plus de deux décennies de succès sur le marché local – la boisson est presque aussi ancienne que ce pays d'Asie centrale lui même – elle peut maintenant être achetée dans les pays voisins du Kirghizistan et en Russie, où plus d'un million de migrants kirghizes vivent et travaillent.
 
Mais Shoro a gardé l'identité nomade associée à son pays d'origine, comme le montre la dernière publicité de l'entreprise. Ci dessous, la publicité entière ainsi qu'une traduction du message de l'entreprise posté sur Facebook pour marquer son arrivée : 

 

Однажды рано утром смелый джигит на своем верном коне поскакал на соседнее джайлоо. Слышал он, что живет здесь прекрасная девушка, которая пленила сердца многих баатыров.

Есть у кыргызов старинная игра – кыз куумай. Если джигит догонит девушку, то сможет поцеловать ее. Если нет – девушка ударит его камчой. А всадник опозорится перед народом.

Но если джигит понравится девушке, она может сама незаметно поддаться ему. Ведь не зря твердили наши предки: не проси быстрого коня, а проси доброго пути.

“Максым Шоро” – напиток кочевников.

Un jour, de bon matin, un courageux Kirghize caracolait sur son fidèle destrier vers la prairie voisine. Il avait appris qu'une belle jeune fille qui avait conquis le coeur de bien des combattants, y avait vécu.
 
Au Kirghizistan, il y a un ancien jeu – le Kyz Kuumai. Si le jeune homme parvient à attraper la jeune fille, alors il l'embrassera. Sinon, la jeune fille le frappera avec un fouet, et le cavalier perdra la face devant tous.
 
Mais si le jeune homme plaît à la jeune fille, elle peut se donner discrètement à lui (la jeune femme dans la publicité ralentit et demande au cavalier :  “Jeune homme, est ce la première fois que vous montez à cheval ?”). Après tout, comme nos ancêtres disaient toujours, ne demande pas un cheval rapide, demande un voyage sans danger.
 
Maxim Shoro, la boisson des nomades.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site