Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Les Népalais n'ont gagné aucune médaille olympique, mais ont des raisons d'être fiers

The Olympic Village #Río2016. Image from Flickr by Mexican Olympic Committee. CC BY NC-ND-2.0

Le Village Olympique de #Río2016. Photo sur Flickr du Comité olympique mexicain, CC BY NC-ND-2.0

Les athlètes du Népal sont rentrés des Jeux Olympiques de Rio sans aucune médaille, mais les Népalais n'en sourient pas moins, avec les louanges des médias pour leur hymne national, et la performance d'une nageuse népalaise en dépit de son jeune âge.

La benjamine des J.O. de Rio, Gaurika Singh, est Népalaise. Elle avait 13 ans et 255 jours quand elle a concouru aux séries du 200 mètres dos féminin.

Bien qu'elle n'ait pu aller en finale ni battre le record national — c'est elle qui le détient –elle a battu les deux autres nageuses de sa série.

Un beau record : la Népalaise Gaurikha Singh ‘est devenue la plus jeune personne ayant gagné une série dans le bassin olympique’

Bien qu'elle n'ait pas pu améliorer son record national, fier que Gaurika Singh ait nagé pour la gloire du Népal comme plus jeune athlète de RIO2016 :-)

Gaurika singh n'a peut être gagné que les séries, mais c'est comme si elle a déjà gagné une médaille aux JO !

Gaurika Singh at Women's 100m backstroke Heat. Image by Al Bello, Getty Images. Used with permission from the Brazilian Olympic Committee.

Gaurika Singh à la série du 100 mètres dos Femmes. Photo Al Bello, Getty Images. Utilisée avec autorisation du Comité olympique brésilien.

La décision de la BBC d'inclure l'hymne national du Népal dans sa liste des plus beaux hymnes nationaux des Jeux Olympiques a mis du baume au coeur des Népalais. La Russie se trouve en haut du classement, suivie de la Birmanie et enfin du Népal.

 

 La BBC a inclus l'hymne national du Népal dans sa liste des plus beaux hymnes nationaux des Jeux Olympiques de Rio 2016

“[L'hymne national du Népal] est si joyeux que c'est un peu troublant d'apprendre qu'il a été le produit d'une révolution maoïste”

Ecrite par le poète Pradeep Rai, aussi connu sous le nom de Byakul Maila, et mise en musique par Amber Gurung, l'oeuvre a été déclarée hymne national du Népal le 3 août 2007.
Si vous ne l'avez pas encore écoutée, voici la magnifique chanson qui fait l'éloge de l'unité et de la souveraineté du Népal.

 

Voici une transposition en français à partir de la version anglaise de Sushma Joshi de l'hymne national.

Hundreds of flower bouquets, we are one garland of Nepalis
Sovereign, spread from Mechi to Mahakali.
Nature’s treasures spread out, uncountable
The blood of heroes have made us independent, immovable.
The land of knowledge, land of peace— Tarai, Pahad, Himal
Indivisible, beloved, our motherland Nepal.
The grandeur of many ethnicity, language, faith, culture
Our progressive nation, long live, long live Nepal.

De centaines de bouquets de fleurs, nous formons la guirlande du Népal
Souverain, qui s'étire de Mechi a Mahakali.
Les trésors de la nature se déploient, innombrables
Le sang des héros nous a rendus libres et indestructibles.
Terre de connaissance, de paix, de Téraï, Pahad, Himal
Notre indivisible et bien-aimée terre maternelle, le Népal.
La diversité des ethnies, des langues, des croyances et des cultures est si grande
Notre nation avancée, longue vie, longue vie au Népal.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site