Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

“Lundi Noir” de grève générale organisé en Pologne contre l'interdiction totale de l'avortement

A widely shared image announcing the 'Black Monday' strike, via Twitter user Anna Blus.

“Polonaises en grève” Annonce de la grève du “Lundi Noir”, image largement diffusée. Via Twitter par Anna Blus.

La Pologne se prépare à une grève générale nationale lundi 3 octobre, prochaine étape du mouvement de protestation contre la loi durcissant l'interdiction de l'avortement. Des actions de solidarité s'organisent également en Allemagne.

Les défenseurs des droits des femmes polonaises ont annoncé pour cette jounrée une grève nationale des travailleuses qui vise à paralyser l'économie et la société polonaises.

Cette grève est une continuation de la “Marche Noire”, une réaction de masse au récent plan du gouvernement d'aggraver la sévérité de la loi anti-avortement en y introduisant des clauses telles que des peines de cinq ans de prison tant que pour les femmes recourant à l'avortement  — même victimes de viol — que pour les médecins.

La première phase des manifestations consistait en activisme numérique : des personnes exprimaient leur désapprobation du projet de loi en publiant leurs photos vêtu-e-s de noir, sous les hashtags #czarnyprotest (“#ManifNoire”, trouvés ici sur Facebook et Twitter) et #blackprotest (Facebook, Twitter).

La poursuite par le parlement polonais de la procédure d'examen de la législation controversée le 23 septembre a été suivie de manifestations massives dans des dizaines de villes de Pologne ainsi que dans plusieurs cités à travers le monde durant le week-end.

Le parti de droite nationaliste conservateur PiS (“Droit et Justice”) détient la majorité au parlement et est appuyé par l'Eglise Catholique. Ses députés ont aussi voté le rejet d'un autre texte qui aurait libéralisé la législation existante. Proposé par la coalition pro-choix “Sauver les Femmes”, et soutenu par une pétition de 150.000 signatures, il aurait aurait autorisé les avortements jusqu'à la 12ème semaine de grossesse.

Manifestations anti-gouvernementales à Varsovie aujourd'hui

Le 1er octobre, le parti RAZEM (“Ensemble”), un élément très actif du mouvement de protestation, qui comprend également en son sein des organisations de la société civile et des militants individuels, a organisé une autre manifestation pro-choix devant le Sejm, le Parlement polonais à Varsovie.

Varsovie en ce moment même

#ManifNoire en Pologne contre l'interdiction totale de l'avortement

Le mouvement de protestation a reçu le soutien des partis de gauche et des militants des droits humains de toute l'Europe.

marche de solidarité avec les femmes polonaises à Varsovie !

Un sondage d'Ipsos indique que 11% des citoyens approuvent des lois anti-avortement plus rigoureuses, 47% désapprouvent les changements à la loi existante et 37% réclament la libéralisation. Un autre sondage fait apparaître un large soutien au mouvement de protestation.

55% des femmes polonaises soutiennent la #manifnoire contre l'interdiction totale de l'avortement. 44% des hommes soutiennent la contestation, 15% sont contre

La grève et les manifestations prévues le 3 octobre ont reçu le nom de “Lundi Noir.” Les militant-e-s utilisent les hashtags correspondants #CzarnyPoniedziałek en polonais (sur Facebook and Twitter) et #BlackMonday en anglais (sur Facebook et Twitter). L’événement Facebook principal donne aussi les liens vers les dizaines de manifestations organisées dans les villes tant polonaises que du reste de l'Europe et d'Amérique du Nord.

Une grande manifestation “Lundi Noir” de solidarité avec la grève des Polonaises est prévue à la station de métro et de tram Warschauer Strasse (Rue de Varsovie) à Berlin. Ses organisateurs, le collectif autonome Dziewuchy Dziewuchom Berlin, est composé de femmes polonaises solidaires de celles confrontées à de nouvelles atteintes à leurs droits fondamentaux.

Le Lundi Noir est une grève d'avertissement de toutes les femmes de Pologne. Pendant cette journée de grève, elles s'absenteront de leur travail, des universités et des écoles, elles n'exécuteront pas leurs tâches ménagères. Cette grève est une initiative collective réunissant des femmes de tous âges, métiers et parcours de vie.

Le Lundi Noir est un événement de portée nationale, qui motive des milliers de femmes en un temps très court, en réaction à une situation critique en Pologne. La célèbre actrice polonaise Krystyna Janda a récemment publié sur les médias sociaux l'idée d'organiser une grève nationale analogue à celle de l'Islande, en 1975. Les femmes là-bas combattaient l'inégalité de genre et leur grève a paralysé le pays entier pendant une journée.

Dans les circonstances actuelles, en 2016 (au 21ème siècle !), les Polonaises sont obligées de se battre pour leurs droits humains de base d'auto-détermination, et plus particulièrement, pour leurs droits reproductifs.

Parmi les outils numériques déployés pour mobiliser autour des actions imminentes du ‘Lundi Noir’, cette vidéo punk réalisée par le groupe EL Banda. Au moment où ce billet était écrit, elle totalisait déjà plus de 6.000 vues sur YouTube depuis sa mise en ligne le 27 septembre.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site