Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Elaine Diaz, journaliste cubaine et collègue, arrêtée pour son enquête sur l'ouragan Matthew “Sans permis”

Global Voices community members Marianna Breytman, Elaine Diaz, Ivan Sigal, Ellery Roberts Biddle and Firuzeh Shokooh Valle in 2015.

Marianna Breytman, Elaine Diaz, Ivan Sigal, Ellery Roberts Biddle et Firuzeh Shokooh Valle, membres de la communauté Global Voices en 2015.

Le site d'information cubain CubaNet indique le 12 octobre que la journaliste Elaine Díaz, contributrice pour Global Voices et fondatrice du site d'information cubain Periodismo de Barrio, est détenue par les autorités cubaines avec ses collègues Mónica Baró, Julio Batista Rodríguez, Tomás E. Pérez et Geysi Guía. Les cinq journalistes ont été arrêtés dans la ville de Baracoa, dans la province la plus à l'est de Cuba. [Mise à jour du 13 octobre 13 09:31- Note de la rédaction : Elaine Diaz a confirmé le 12 octobre en fin de soirée qu'elle et ses collègues ont été relâchés par la police et sont en route pour La Havane.] 

Elaine et ses collègues se trouvaient à Baracoa pour couvrir les conséquences de l'ouragan Matthew, avec quatre autres journalistes qui ont également été arrêtés. Le voyage jusqu'à Baracoa aurait été financé par une campagne de financement participatif.

Periodismo de Barrio est un nouveau projet de média qu'Elaine a lancé en 2015 pour améliorer la couverture régionale des problèmes relatifs aux catastrophes naturelles, à l'environnement et aux infrastructures locales.

Elaine et ses quatre collègues, tous résidant à la Havane, collaborent au projet depuis presque un an. La plupart des membres du groupe ont travaillé à la fois pour les organes de presse gouvernementaux et pour des sites Internet indépendants basés à Cuba. En septembre dernier, Mónica Baró a été nominée pour le prestigieux Prix Gabriel Garcia Marquez.

La tante d'Elaine, Ceire Rodríguez, témoigne dans un article de Diario de las Americas et déclare qu'Elaine avait essayé d'obtenir les autorisations pour que son équipe visite Baracoa pour couvrir les conséquences de l'ouragan, mais les autorités n'avaient accordé l'accès à la zone qu'aux médias “accrédités”.

Un contact proche rapporte qu'Elaine aurait déclaré qu'elle et ses codétenus ont été informés qu'ils seraient transférés dans la ville Guantanamo, qui est proche mais séparée de la baie de Guantanamo.

Le journaliste Maykel González Vivero de Diario de Cuba a également été détenu à Baracoa par la sécurité nationale cubaine alors qu'il couvrait les événements de l'ouragan Matthew. Il a été libéré aujourd'hui, le 12 octobre, après avoir passé trois jours en détention. González a déclaré à Diario de Cuba qu'à l'origine il était détenu “dans l'intérêt de la sûreté de l'Etat”, mais que les charges furent modifiées ultérieurement pour “activité économique illicite.”

Elaine Diaz a travaillé comme professeure de journalisme à l'école de communication de l'Université de la Havane pendant plusieurs années, tout en bloguant indépendamment pour son site, La Polemica Digital (La Polémique Numérique) et en écrivant pour l'Instituto de Prensa y Sociedad. Elle est une voix influente dans la blogosphère cubaine depuis le milieu des années 2000, construisant sa réputation grâce à sa connaissance des problèmes d'intérêt pour le public, comme l'éducation, les infrastructures et les réseaux d'approvisionnement (eau, gaz, électricité…) à Cuba. 

Elaine Diaz a reçu la bourse Nieman de l'Université de Harvard pour 2015-2016 (elle fut la première journaliste cubaine à la recevoir). A cette période, elle étudie avec des journalistes d'Egypte, du Chili, de Chine, de Russie, d'Espagne et des Etats-Unis ainsi qu'auprès de la célèbre auteure Anne Bernays et d'Ethan Zuckerman, professeur au MIT et co-fondateur de Global Voices.

Nous connaissons et travaillons avec Elaine depuis 2010, notre communauté est bouleversée par cette nouvelle et nous exhortons les autorités cubaines à libérer immédiatement Elaine et ses collègues.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site