Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Nouveau scandale pour l'Eglise orthodoxe russe: un dignitaire avec une Rolex de 40 000 dollars au poignet

Image: St. Petersburg Archdiocese

Illustration: le métropolite de Saint-Pétersbourg

[Billet d'origine publié le 28 octobre 2016] L'Eglise orthodoxe russe a un nouveau scandale sur les bras, ou plutôt sur le poignet de l'un de ses dignitaires les plus hauts placés à Saint-Pétersbourg. Le métropolitat de la ville a récemment publié une photo prise lors des vacances du métropolite Barsonuphe en Grèce. Sur l'une d'elles, les journalistes ont repéré un objet qui semble bien être une Rolex Daytona 116509, soit une montre-bracelet dont le prix de vente tourne autour des 2,5 millions de roubles (40 000 dollars).

Le 23 octobre, Barsonuphe s'est rendu au mont Athos, où il a rencontré le nouveau recteur du monastère placé sous la juridiction de l'Eglise orthodoxe russe.

Selon ses propres termes, Barsonuphe a félicité le recteur pour sa nomination à ces nouvelles fonctions et lui a offert une sainte croix. Pour marquer l'événement, l'Eglise a publié plusieurs clichés de la rencontre, dont celui sur lequel on peut voir la dispendieuse montre de Barsonuphe.

Rolex a sorti [en anglais] sa série Cosmograph Daytona en 1963, conçue spécialement pour répondre aux «besoins des coureurs professionnels». Selon un horloger de Saint-Pétersbourg, cité par l'agence d'information Fontanka, en Russie, une Rolex Daytona 116509 se vend environ 25.000 euros au marché noir.

Le service de presse du métropolitat de Saint-Pétersbourg a fait savoir que Barsonuphe se trouvait encore en Grèce, et expliqué aux journalistes que les éclaircissements au sujet de cette montre attendraient qu'il soit de retour en Russie.

Un scandale du même genre avait éclaté il y a quatre ans, lorsque les internautes avaient remarqué que l'Eglise orthodoxe russe avait retouché une photo du patriarche Kirill pour dissimuler sa montre Breguet à 30.000 dollars. Malheureusement pour l'Eglise, les rédacteurs avaient oublié d'effacer le reflet de la montre sur la surface de la table.

L'Eglise avait commencé par nier tout photoshopage, avant d'accuser un «collaborateur inexpérimenté».

Image: Patriarchia.ru

Illustration: Patriarchia.ru

Pour parler d'autres personnalités que les serviteurs du culte orthodoxe, en août 2015, c'est le fidèle attaché de presse de Vladimir Poutine, Dmitri Peskov, qui s'est retrouvé au centre d'un scandale politique [en anglais] à cause de photos de mariage où les militants de l'opposition ont pu remarquer une montre Richard Mille RM 52-01 à 620.000 dollars. Au dire de Peskov, la montre, cadeau de sa fiancée, n'avait qu'une valeur de 3.500 dollars, mais ce n'était pas la première fois qu'il apparaissait dans les journaux avec cet accessoire.

Ce fut l'une des toutes premières et des plus importantes révélations du blogueur anticorruption Alexeï Navalny sur les immenses fortunes personnelles des proches de Vladimir Poutine. Cette année, Navalny a continué à publier des enquêtes de ce genre.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site