Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

L'élection de Trump vue par les pays de la Communauté de Langue Portugaise

Image d’archive de GV. Photo: Gage Skidmore / CC 2.0

[Tous les liens sont en portugais]

[article d'origine publié en portugais le 16 novembre] Le 8 novembre 2016 restera certainement dans l’Histoire comme l’une des dates les plus marquantes de la politique internationale du XXIème siècle. L’élection de Donald Trump comme 45ème Président des Etats-Unis a capté l’attention des médias du monde entier (persuadés de connaître l’issue du scrutin, ils ont dû réviser leur jugement). La plupart des gens ont alors eu le sentiment d’être victimes d’une « aberration ».

Dans cet article, vous constaterez de quelle façon a été reçue la victoire de Trump face à la candidate démocrate Hillary Clinton dans les pays de la Communauté de Langue Portugaise (CPLP). Du Mozambique au Timor-Oriental, voici un panorama des commentaires des citoyens et des leaders politiques parus sur les réseaux sociaux.

Filipe Nyusi, Président de la République du Mozambique, a souhaité beaucoup de succès au « Président élu » :

Queira aceitar, Senhor Presidente eleito, os meus melhores votos de boa saúde e êxitos no desempenho das vossas nobres funções na liderança dos Estados Unidos da América, na sequência do mandato a si confiado pelo Grande Povo Americano.

Filipe Jacinto Nyusi – Presidente da República de Moçambique

Veuillez croire, Monsieur le Président élu, en mes meilleurs vœux de bonne santé et de succès dans l’accomplissement de vos nombreuses fonctions, durant le mandat que vous a confié le Grand Peuple Américain.

Filipe Jacinto Nyusi – Président de la République de Mozambique

Le journaliste Rafael Ricardo, également mozambicain, a lâché ceci :

Quando te sentires tolo, lembre que a maior potencia económica e militar pode votar no Donald Trump para presidência.

Quand tu te sens idiot, rappelle-toi que la plus grande puissance économique et militaire peut choisir Donald Trump comme président.

Un internaute de la Guinée-Bissau fait référence au Président de son pays, José Mário Vaz, par le biais d’une question :

Guiné-Bissau está na agenda de Trump: ‘vou acabar com a ditadura em África’ [prometeu Trump durante a campanha] e como é que o Presidente guineense vai enfrentar este monstro?

La Guinée-Bissau est dans l’agenda de Trump : ‘je mettrai fin à la dictature en Afrique’ [a promis Trump pendant la campagne], comment le Président guinéen affrontera-t-il ce monstre ?

En Angola, le chef de l’Etat José Eduardo dos Santos espère que les relations avec les Etats-Unis se renforceront encore :

Le gouvernement espère “un meilleur dialogue et une meilleure coopération internationale” avec l'élection de Donald Trump

Pedro Filipe, journaliste et blogueur portugais, n’entrevoit aucun changement avec l’élection du Trump :

O mundo vai continuar a girar nos eixos em que sempre girou e daqui a uns tempos nem nos vamos lembrar quem está sentado na Casa Branca, porque será bussiness as usual em política internacional, e ainda mais nos aliados de sempre (não, ele não vai cobrar aos países da NATO por segurança, tal como 90% do que diz era bu***hit).

Le monde continuera de tourner comme il a toujours tourné, et dans quelques temps, personne ne se rappellera qui résidait à la Maison-Blanche, et plus encore nos alliés de toujours (non, il ne fera pas payer les pays de l’OTAN, une fausse information comme 90% de ses déclarations).

Le premier ministre portugais, António Costa, évoque même une « mauvaise nouvelle » qui a secoué le monde le matin du 9 novembre.

António Costa insinue que la nomination de Donald Trump est une mauvaise nouvelle

Jorge Carlos Fonseca, président du Cap-Vert, a pour sa part félicité les Etats-Unis lors d’une conférence de presse, et souhaité « du succès au nouveau président et des progrès pour les Etats-Unis d’Amérique, un pays ami et partenaire du Cap-Vert ».

Le Cap-Vert félicite Donald Trump

Actuel chef d’Etat du Brésil, Michel Temer ne s’attend à aucun changement majeur avec la nomination de Donald Trump :

Michel Temer complimente Donald Trump et affirme qu'aucun changement n'interviendra dans les relations entre le Brésil et les Etats-Unis.

Un message de félicitations a également été envoyé par Taur Matan Ruak, Président du Timor-Oriental, pays du sud-est asiatique :

Como Presidente da República e em nome do povo e do Estado Timorense, quero felicitar o Senhor Donald Trump por ter sido eleito Presidente dos Estados Unidos da América. Quero também felicitar o povo Americano pela realização das eleições presidenciais que correram em conformidade e com um resultado que reflecte a maioria dos votos.

Tenho grande esperança que com este seu mandato novo, o Presidente eleito irá fortalecer ainda mais a nossa relação através da cooperação dos dois Estados como já tem acontecido e que continue a fortalecer ainda mais o trabalho conjunto para a construção da paz e prosperidade no mundo inteiro.

En tant que Président de la République et au nom du peuple de l’Etat timorais, je voudrais féliciter Monsieur Donald Trump pour son élection au poste de Président des Etats-Unis d’Amérique. Je souhaite également congratuler le peuple américain pour la bonne tenue des élections présidentielles dont le résultat reflète la majorité des votes.

J’espère grandement qu’avec ce nouveau mandat, le Président élu renforcera davantage nos relations à travers la coopération de nos deux Etats, comme c’est déjà le cas, et qu’il consolidera le travail conjoint pour la construction de la paix et de la prospérité dans le monde entier.

A Sao Tomé-et-Principe, le premier ministre Patricie Trovoada a ainsi félicité Donald Trump :

Felicito o povo americano e o Donald J. Trump pela sua vitória como Presidente dos Estados Unidos da América. Vamos continuar a trabalhar da mesma maneira com a nova administração que entrará em Janeiro de 2017.

Agora um desabafo….
Não se trata de ser politicamente correto e democrata reconhecendo uma eleição justa e transparente, trata-se de admitir que o “establishment” de Washington ou de Bruxelas, os medias, os intelectuais e comentadores políticos e em suma os políticos tradicionais estão cada vez mais afastados das preocupações e das angústias da maioria das pessoas simples…

Je félicite le peuple américain et Donald J. Trump pour sa victoire à l'élection présidentielle des Etats-Unis. Nous continuerons à travailler avec la nouvelle administration qui prendra ses fonctions en janvier 2017.

Voici une observation personnelle… Il ne s’agit pas d’être politiquement correct et démocrate en reconnaissant une élection juste et transparente, il s’agit d’admettre que « l’establishment » de Washington ou de Bruxelles, les médias, les intellectuels et les commentateurs politiques, et plus généralement les politiciens traditionnels, sont à chaque fois plus éloignés des préoccupations et angoisses du peuple…

Muhongo Gola, un internaute santoméen, a réagi à la publication de Trovoada avec une alerte envoyée aux pays africains :

Muitos estão com medo mas digo cada pais tem que trabalhar criar condições para andar com próprias pernas e não estar rebocados por isso que muitos países africanos estavam com medo dessa Vitória agora vamos exigir dos nossos governos o trabalho e se possível pedir cabeça deles se não cumprir com o que prometeu ao povo.

Beaucoup ont peur mais chaque pays doit travailler pour créer les conditions permettant d’aller de l’avant. Beaucoup de nations redoutent cette Victoire, mais désormais, nous allons exiger de nos gouvernements qu’ils travaillent, et exiger des élus qu’ils respectent leurs promesses.

Dalia Kiakilir et Mário Lopes, tous deux auteurs pour Global Voices, ont collaboré à cet article.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site