Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Ne pas planter ses baguettes dans son bol de riz, et autres superstitions vietnamiennes

Vietnamese elders will react in horror if you ever stick your chopsticks upright into your rice bowl. Photo from the Flickr page of Quinn Dombrowski, CC License.

Les aînés vietnamiens seraient horripilés si jamais vous plantiez vos baguettes debout dans votre bol de riz.Photo de Quinn Dombrowski sur Flickr, licence CC.

Cet article de Vinh Trần provient de Loa, un site web et podcast indépendants d'information sur le Vietnam, et est reproduit par Global Voices dans le cadre d'un accord de partage de contenu.

Ça vous est déjà arrivé de vous faire taper sur les doigts au Vietnam parce que vous avez planté vos baguettes debout dans votre bol de riz ? Où est le problème ? Nous allons explorer cela et d'autres superstitions populaires vietnamiennes.

1. Le chat noir

Si les chats noirs sont un mauvais présage dans de nombreuses parties du monde, pour les Vietnamiens, c'est quand le chat noir entre dans la maison qu'il va arriver malheur.

La professeure Hoàng Mai Nguyễn nous éclaire : cette superstition, dit-il, est ancrée dans la croyance que, lorsque quelqu'un meurt et qu'un chat noir entre dans la maison et saute par-dessus le cercueil, le mort peut se réveiller. Ceci provient, apparemment, d'une légende transmise à travers les générations sans preuve scientifique. Mais comme personne ne veut de cela, on fait tout pour empêcher une telle situation de se produire.

2. Pas de personnes en nombre impair sur une photo

Avez-vous déjà été à un mariage vietnamien et remarqué que s'il y a un nombre impair de personnes prêtes à poser pour une photo, une autre personne va se précipiter dans le groupe ? Eh bien, voici la « logique » derrière cela.

Selon la superstition vietnamienne, la personne au milieu d'une photo de groupe sera la première à mourir. Plus précisément, quand il n'y a que trois personnes dans la photo, la personne au milieu pourrait être la première à mourir, et si il ou elle ne meurt pas, alors les trois risquent le mauvais sort.

Encore une fois, il n'y a aucune preuve scientifique, mais… qui veut prendre le risque ?

3. Les baguettes debout dans le bol de riz

Les aînés vietnamiens seraient horripilés si jamais vous plantiez vos baguettes debout dans votre bol de riz. Mais pourquoi ?

Certains disent que c'est parce que ça ressemble à un bol d'encens (les baguettes ici seraient des bâtons d'encens).

La professeure Nguyễn dit que ce n'est pas que les bols d'encens attirent le mauvais sort, mais puisqu'ils sont si souvent utilisés lors des cérémonies commémorant les défunts, ils sont fréquemment associés à un décès dans la famille. Elle dit qu'il n'y a pas de preuve de malchance survenant à cause de cela, mais une étudiante nommée Lan Bùi dit qu'elle évite de poser ses baguettes ainsi par respect.

J'ignore quant à moi si cette superstition peut porter malheur, mais j'évite toujours, parce que je considère que c'est un manque de savoir-vivre. C'est une forme de respect pour moi.

Vous avez à présent une brève analyse de trois superstitions populaires vietnamiennes. Que ce soit par respect ou pour écarter tout risque de malchance, vous serez désormais en mesure de choisir un tout petit peu à meilleur escient d'adhérer ou non aux superstitions.

Ce podcast (en anglais) vous en apprendra plus sur les superstitions vietnamiennes :

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site