Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

La porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères accuse Facebook de travailler pour l'Etat Islamique

Maria Zakharova, in lawn gnome form. Image: Facebook

Maria Zakharova, en nain de jardin. Image: Facebook

Maria Zakharova, la porte-parole haute en couleur du Ministère russe des Affaires étrangères, a accusé les administrateurs de Facebook de travailler pour l'autoproclamé Etat islamique, lorsque un de ses statuts a été temporairement effacé lundi.

Peu après la confirmation officielle par Moscou de la mort d'Andréï Karlov, l'ambassadeur de Russie en Turquie, Zakharova publiait une photo sur Facebook, montrant M. Karlov debout devant Mevlut Mert Altintas, l'homme qui allait lui tirer dans le dos quelques instants plus tard. Zakharova avait légendé l'image “Je n'aime pas quand on tire dans le dos” — citation d'une chanson célèbre du poète russe Vladimir Vyssotski.

L'image était parue dans le style d'un “démotivateur” internet, ce qui a pu paraître un manque de respect à certains usagers de médias sociaux et peut-être susciter des signalements.

Les administrateurs de Facebook auraient vu dans le geste de Mme Zakharova une infraction aux conditions d'utilisation du réseau, et huit heures plus tard la photo s'était évaporée de sa page.

Les médias russes ont eux aussi constaté la disparition de l'image de la page de Facebook de Zakharova, et au moins un site, celui de Gazeta.ru, rapportait qu'elle l'avait supprimée elle-même.

Mais Mme Zakharova ne tarda pas à souligner qu'elle n'avait rien supprimé du tout. Dans un nouveau statut, elle accusa les administrateurs de Facebook de “sabotage de l'information”, se demandant à haute voix si le site était de mèche avec les djihadistes de l'EI..

Удаление админами компании Фейсбук из моего аккаунт фотографии убитого посла Андрея Карлова – это акт не цензуры, но информационной диверсии.
В курсе ли компания, кто эти админы и какие цели они преследуют? Возможно, это игиловцы?

La suppression de mon compte par les administrateurs de la société Facebook d'une photo de l'ambassadeur assassiné Andreï Karlov n'est pas de la censure, c'est du sabotage de l'information. La compagnie est-elle au courant de qui sont ces administrateurs et des buts qu'ils poursuivent ? Ils sont peut-être de mèche avec l'E.I. ?

Quelques minutes après, Zakharova réécrivait cependant sur Facebook, pour partager la bonne nouvelle que son billet d'originel avait été rétabli après “la suppression accidentelle de [votre] statut par l'équipe Facebook”.

“Mes amis, merci pour votre soutien !” s'est réjouie Zakharova pour ses abonnés sur Facebook, devant leur triomphe collectif sur les forces de subversion de l'information.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site