Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

L'élégance fascisante d'un jeune gouverneur russe

Acting Kaliningrad Governor Anton Alikhanov. Photo: Novyi Kaliningrad

Anton Alikhanov, gouverneur suppléant. Photo: Novyi Kaliningrad

Anton Alikhanov, gouverneur suppléant de Kaliningrad âgé de 30 ans, arbore sur son manteau d’hiver des insignes pour le moins curieux. Mardi, dans un petit sujet facile ayant mal tourné, un site d’informations local a révélé qu’Alikhanov portait un manteau avec des insignes représentant le drapeau du protectorat nazi de Bohême-Moravie, ainsi qu’une icône nationaliste particulièrement déplaisante.

Le gouverneur Alikhanov a démenti, déclarant que le drapeau n’était pas celui du régime fantoche nazi mais simplement celui de la Russie décoloré par le soleil. Le drapeau du protectorat est identique à celui de la Fédération de Russie, excepté les bandes rouge et bleue dont l’ordre est inversé.

S'il dit la vérité, son erreur pourrait lui être pardonnée : il ne serait pas le premier à confondre les deux drapeaux.

En 2013, à Moscou, l'agence gouvernementale de lutte contre le trafic de drogues a fait la même erreur en inversant les couleurs du drapeau russe sur une banderole. Deux ans plus tôt, la branche de Kaliningrad du parti au pouvoir Russie Unie a elle-même commis l'erreur d'utiliser pendant sa campagne des fanions tricolores de la Bohême-Moravie, et non de la Russie. En 2010, Google lui-même a foiré le drapeau russe en voulant féliciter Moscou pour son obtention de l'organisation de la Coupe du monde 2018, et sur sa page d'accueil en plus.

L'autre insigne, qui représente la silhouette d'un homme armé et le slogan “ZERO TOLERANCE,” est lui plus inquiétant. L'image est inspirée d'un crime raciste tristement célèbre commis dans le métro moscovite en novembre 2013, lorsque Dmitri Parchine et son fils Andreï ont attaqué sans raison un homme basané du Daghestan. Le père a tiré deux fois au pistolet à air comprimé, et le fils a braqué un pistolet sur la victime, mais sans faire feu.

Voir l'article de RuNet Echo sur l'incident de novembre 2013 : Les nationalistes russes ont trouvé leur ‘saint’

Lorsque l'enregistrement des caméras de surveillance a fuité dans les médias, les nationalistes russes ont fait d'une capture d'écran un mème montrant Andreï Parchine braquant son pistolet. Le motif du justicier combattant le crime (sans que ceci soit fondé) s'est très rapidement répandu sur le net, où des versions retouchées représentant les Parchine sous les traits des “Anges de Boston” ont rencontré un immense succès. Les nationalistes ont rapidement surnommé le duo “Les Saints du métro” russes.

Andrei Parshin patch.

L'insigne à l'image d'Andreï Parchine.

Les réactions du gouverneur Alikhanov aux révélations à propos de son manteau ont été aussi contradictoires qu'invraisemblables. Il a tout d'abord déclaré au tabloïd Life.ru que des amis lui avaient offert les insignes une dizaine d'années avant, niant ainsi que l'homme armé soit Parchine. D'après Alikhanov, cet insigne vient d'un stand de tir.

L'insigne est pourtant clairement à l'effigie d'Andreï Parchine, et cette image n'existait pas il y a dix ans.

Un peu plus tard, lors d'un entretien avec le site Meduza, Alikhanov a changé sa version des faits ; une boutique lui aurait en fait offert le manteau en cadeau après plusieurs achats. Il a dit qu'il n'était pas au courant de la connotation nationaliste de l'image. Le gouverneur a également dit à Meduza que c'était la première fois qu'il avait porté le manteau, contredisant ainsi sa déclaration précédente à propos de l'insigne décoloré par le soleil.

Le premier média à avoir attiré l'attention sur les vêtements controversés du gouverneur Alikhanov a été “Metoditchka,” un compte Telegram qui commente l'actualité politique depuis août 2016, de manière souvent très sarcastique.

Mardi, l'équipe de Metoditchka a remercié “le gouverneur suppléant Alikhanov pour sa réponse rapide. C'est une bonne chose qu'il s'en soit tenu à cette version, et qu'il n'ait pas dit ‘ce manteau n'est pas le mien, il est à mon épouse, une femme d'affaires brillante et assassin confirmé,'” parodiant ainsi la tendance des hommes politiques russes à détourner les allégations compromettantes en évoquant la réussite de leur conjoint.

Anton Alikhanov est devenu gouverneur suppléant de Kaliningrad en octobre 2016 après Evgeny Zinitchev, en poste seulement deux mois. Zinichev, à présent directeur adjoint du Service fédéral de sécurité russe, était auparavant le garde du corps personnel de Vladimir Poutine. Zinitchev a abandonné son poste de gouverneur suppléant de Kaliningrad assez subitement, apparemment dépassé et inadapté à la vie politique, ouvrant ainsi la voie à Alikhanov, qui a hérité des fonctions de gouverneur quelques semaines à peine après son trentième anniversaire.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site