Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Russie : les «mots de l'année 2016» (expliqués)

Source: screenshot, https://tvrain.ru/words2016/

Source: https://tvrain.ru/words2016/

En fin d'année dernière, la chaîne indépendante «Dojd» a publié un «lexique de l'année 2016». Parmi les termes qui en font partie, certains sont en rapport avec des innovations importantes ou des modes culturelles, d'autres avec des mèmes ou des “clashs” sur les réseaux sociaux. «RuNet Echo» a explicité un certain nombre de ces mots (liste complète en fin d'article) dans de précédents billets, mais quelques-uns étaient restés dans l'ombre.

La mer des baleines

En mai, «Novaïa Gazeta» a publié un article de Galina Moursaliéva sur les «groupes de la mort» sur le réseau social «VKontakte». Selon Mme Moursaliéva, les vagues de suicides chez les adolescents sont liées à l'activité de certaines communautés virtuelles connues pour leur esthétique déprimante — en particulier l'utilisation d'images de baleines, qui décideraient de se supprimer parce qu'elles ne veulent pas devenir adultes. Mme Moursaliéva accusait les administrateurs de ces groupes d'enrôler des jeunes exposés à la dépression et de les pousser au suicide en les privant de sommeil et en leur indiquant des méthodes pour mettre fin à ses jours. Elle conseillait aussi aux parents de surveiller de près l'activité de leurs enfants sur la Toile.

L'article de Mme Moursaliéva a fait l'objet de vives critiques de la part de ses pairs. Selon eux, une surveillance constante ne fait qu'aggraver l'état psychologique des adolescents. En décembre, la commission d'enquête de la région d'Irkoutsk a publié des instructions pour les parents qui reprenaient de nombreuses préconisations de l'article de Mme Moursaliéva.

L'aéroport Vnoukovo

Depuis juin 2016, les GPS perdent littéralement la tête dès que l'on s'approche du Kremlin. Ils définissent la localisation du Kremlin comme «aéroport Vnoukovo», bien que la distance entre les deux soit de 37 kilomètres. Les internautes ont vite deviné la raison de cette erreur : c'est le FSO (Service fédéral de protection de la Fédération de Russie) qui brouille le fonctionnement des équipements GPS. Ceci pour éviter que des drones n'aillent voler près du Kremlin (une autre version moins convaincante est liée à une éventuelle attaque de roquette contre le Kremlin et à une troisième guerre mondiale). Les Moscovites sont furieux contre cette mesure de sécurité, qui a occasionné d’énormes frais de taxi, des indications erronées des applications de fitness, et, ce qui est pire, les a empêchés de faire la chasse aux Pokémon.

Les criquets de Biriouliovo (banlieue de Moscou)

Cette locution est l'exemple même du conflit local qui se répand comme une traînée de poudre sur les réseaux sociaux. Les Etangs du Patriarche, un quartier résidentiel cossu du centre de Moscou, sont devenus piétonniers en 2016. Les “Patriki” (leur appellation familière) ont toujours attiré des gens de toutes catégories sociales, y compris les «racailles», plus nombreuses cette année. Les riverains aisés ont décidé de ne pas se taire : ils ont inondé Facebook et les journaux moscovites de billets et d'articles sur «les criquets de Biriouliovo», les criquets désignant les habitants de quartiers défavorisés de Moscou. Malgré les railleries sur Twitter et Facebook, ils ont trouvé un certain public et sont plus ou moins arrivés à leurs fins. Les magasins et les bars des Patriki doivent désormais fermer à 11 heures du soir, et les susmentionnés «criquets» n'ont plus qu'à rentrer à Biriouliovo.

Monetotchka

Monetotchka a été l'une des sensations internet du début 2016 en Russie. Lisa, qui se produit sous le pseudonyme Monetotchka, était élève dans un lycée d'Ekaterinenbourg. Elle interprétait de petites chansons pleines d'esprit sur la mode, la culture web, la politique et ses camarades de classe. Voici l'une de ses vidéos sur la vie “on line” d'une lycéenne russe:

Monetotchka – Je suis Liza

Aujourd'hui Liza vit à Moscou et fait des études au VGIK [le prestigieux Institut national de la cinématographie]. Elle continue à se produire à quelques soirées, mais l'emballement médiatique s'est calmé – en tout cas pour l'instant.

LSDUZ et IFYaU9

Ces deux combinaisons imprononçables de chiffres et de lettres ont eu leur heure de gloire depuis qu'Alexeï Navalny, figure de l'opposition politique et militant anti-corruption, les a découvertes dans les registres du Rosreestr (Service fédéral d'Etat d'enregistrement, du cadastre et de la cartographie). Navalny a remarqué que les noms des propriétaires de certains luxueux hôtels particuliers, qui appartenaient auparavant aux fils du procureur général Iouri Tchaïka, étaient devenus LSDUZ et IFYaU9. Dans le but, suppose-t-il, de dissimuler des informations confidentielles sur Artiom et Igor Tchaïka. Navalny a également rappelé à ses lecteurs que des informations sur des propriétés appartenant à la famille de personnalités haut placées avaient disparu des registres du Rosreetr.

Cette situation a inspiré aux lecteurs du blog à succès de Navalny des BD et des collages assez drôles, et le web-site indépendant «Meduza», domicilié en Lituanie, a lancé un jeu qui permet de savoir à quoi ressemble votre nom dans les registres du Rosreestr.

“Comment s'appelle votre fils ?” – “LSDUZ, IFYaU9.”
Quelque part dans les profondeurs du Parquet général de la Fédération de Russie.

Source : divers sites de médias sociaux

«RuNet Echo» a déjà explicité de nombreux «mots de l'année 2016» tirés de la liste de Dojd:

Rusiano (Русиано), Viper (Вейпер) et «Il n'y a pas d'argent [pour vous], mais tenez bon» (Денег нет, но вы держитесь) [en anglais]

Zabivaka le loup (Забивака) [en anglais]

Pokemon GO [en anglais]

#JeNaiPasPeurDeLeDire (#ЯНеБоюсьСказать) [en anglais]

Bien nagé? (Как поплавали?) [en anglais]

FindFace [en anglais]

Réseaux de neurones (Нейросети) [en français]

En louboutins (На лабутенах) [en français]

Télégonie (Телегония) [en anglais]

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site