Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

La junte thaïlandaise installe des dinosaures devant la Maison du Gouvernement. Sans rire

Dinosaur models in front of Government House in Bangkok, Thailand. Screenshot from the video of Matichon TV uploaded on YouTube

Les modèles réduits de dinosaures devant le siège du gouvernement à Bangkok (Thaïlande). Capture d'écran de la vidéo de Matichon TV mise en ligne sur YouTube

Chaque année, en janvier, la Thaïlande célèbre la Journée de l'enfance en proposant diverses activités éducatives et ludiques aux jeunes du pays.

À cette occasion, les enfants sont souvent invités à visiter les bureaux des services publics afin d'en apprendre davantage sur l'organisation administrative et recevoir des cadeaux de l'État. L'armée, par exemple, a gagné en notoriété en permettant chaque année aux enfants qui visitent les camps militaires de jouer avec de véritables fusils et monter à bord de chars d'assaut.

Cette année, la Maison du gouvernement, où le premier ministre et certains membres du cabinet occupent leurs fonctions, a ouvert ses portes aux enfants et les a invités à s'amuser avec vingt répliques de dinosaures installées dans son enceinte.

La Maison du Gouvernement est ouverte au public samedi pour la Journée des Enfants. Le clou : les dinosaures.

Les dinosaures, installés par le Département des ressources minérales, sont des répliques d'espèces dont les fossiles ont été découverts en Thaïlande, soit le phuwiangosaurus sirindornae, le siamotyrannus isanensis et le kinnareemimus.

Certains observateurs de la vie politique thaïlandaise n'ont pu s'empêcher de commenter le symbolisme des dinosaures placés devant un édifice gouvernemental dont l'occupant actuel représente une institution qui s'est emparée du pouvoir en 2014 et qui, depuis, a échoué à rétablir la démocratie civile dans le pays.

C'est à se demander sur quelle planète vit la Junte s'ils ne voient aucune ironie dans la présence de dinosaures à la maison du gouvernement…

Il y a tellement de dinosaures à la maison du gouvernement… on en voit même quelques-uns à l'extérieur.

L'armée a lancé plus d’une dizaine de tentatives de coup d'État depuis les années 1930. Elle a pris le pouvoir en 2014 et rédigé une nouvelle constitution comprenant des dispositions garantissant un rôle plus important à l'armée et ce même si des élections étaient tenues à l'avenir.

L'utilisateur Facebook Anuthin Wongsunkakon a aussi noté :

Ironiquement, ils ont cette année rempli la pelouse de créatures jurassiques et c'est exactement ce que l'on va tous devenir.

Kong Rithdee, chef de la rubrique Vie du journal Bangkok Post, voit de l'humour noir dans le dévoilement des dinosaures :

Ce ne serait pas de l'humour noir ? Des dinosaures dans la Maison du Gouvernement, n'y en a-t-il pas déjà assez ? Une superposition Jurassique sur le Jurassique, une exposition mettant en scène 20 espèces de reptiles préhistoriques déterrés en Thaïlande est nommée “Une aventure avec les Dinosaures”, ce qui, de toute façon, ressemble à l'aventure que nous vivons chaque jour. Certains dinosaures sont capables de bouger (naturellement). L'ironie paléontologique est intarissable comme l'est d'ailleurs cette analogie involontaire.

Prachatai, un site d'information indépendant et partenaire de Global Voices, voit dans ces dinosaures un symbole de la démocratie thaïlandaise.  En effet, pour beaucoup de gens, l'idée que la démocratie peut s'accomplir à travers une dictature militaire représente un concept politique archaïque.

Entre-temps, nous espérons que les petits Thaïlandais ont apprécié leur interaction avec les dinosaures se trouvant aussi bien à l'intérieur du siège du Gouvernement qu'à l'extérieur.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site