Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Le nationalisme dans les Balkans expliqué en vidéos en trois minutes

Graffiti dans Skopje, en Macédoine qui clame que  « Le nationalisme est une maladie ». Ce message dégrade une peinture murale d'une carte de la « Macédoine ethnique » (qui rassemble la République de Macédoine et des territoires appartenant à des pays voisins) et le slogan « Je vous le jure, nous serons réunis ». Photographie de Global Voices, CC-BY.

Une courte vidéo de l'équipe du magazine en ligne Balkon3 explique les absurdités du nationalisme dans les Balkans en moins de trois minutes. Ses leçons sont largement applicables à tous les pays en dehors de cette région qui souffrent aussi de populisme de droite.

1. Every country in the Balkans believes that it should be bigger than it is. We’d need at least one more Balkan peninsula to satisfy everybody.
2. But none of them considers that as taking something away from the others. Rather they see it as “regaining their own territories”…

  1. Chaque pays des Balkans croit qu'il devrait être plus grand qu'il n'est. On aurait besoin d'au moins une autre péninsule des Balkans pour satisfaire tout le monde.
  2. Mais aucun d'entre eux ne considère qu'il ne prendrait quoi que ce soit aux autres. Plutôt, ils pensent qu'ils « récupéreraient leur propre territoire »…

Cette vidéo fait partie de la série « Permettez-moi de vous donner un exemple », traduction d'une expression macédonienne (да ти нацртам) qui signifie « Laissez-moi vous expliquer ceci simplement ».

Ces derniers mois, le magazine a créé des vidéos pour expliquer les concepts d’engagement civique, de démocratie moderne et du rôle des partis politiques.

Le nom de Balkon3 vient du mot balcon. Fondé par des journalistes macédoniens, grecs et turcs, il publie dans ces langues ainsi qu'en albanais et en anglais, et veut encourager une meilleure entente multiculturelle. Leur devise est « Jette un coup d’œil chez ton voisin, sors sur ton balcon. »

Si cette vidéo vous donne envie de plus de commentaires locaux sur la mentalité et la culture des Balkans, regardez donc la vidéo de la chanson en anglais « No Escape (from Balkan) » [On ne s'échappe pas (des Balkans)], par le groupe bosnien progressiste Dubioza Kolektiv. Les paroles de la chanson font référence aux stéréotypes expliqués par un membre de la diaspora à un Occidental.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site