Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Le monde merveilleusement étrange d'un père au foyer Youtubeur

Image: Pixabay, edited by Kevin Rothrock

Image: Pixabay, éditée par Kevin Rothrock

On peut trouver à l'heure actuelle des dizaines de vidéos musicales sur la chaîne YouTube Kids Learning Tube, sur laquelle un Américain anonyme met en ligne depuis deux ans des dessins animés musicaux éducatifs. Ça n'a peut-être pas l'air très impressionnant, mais la chaîne est aujourd'hui suivie par plus de 60 000 abonnés et ses vidéos ont été vues plus de 60,1 millions de fois.

Les thèmes des chansons font le tour du monde ; de nombreuses vidéos sont d'ailleurs illustrées par des cartes anthropomorphiques de différents pays, quand d'autres abordent des sujets aussi variés que les métalloïdes, les étoiles naines, le larynx, la vessie, le dollar américain, Thomas Edison, le tyrannosaure, et bien d'autres.

Le 23 décembre, Kids Learning Tube a mis en ligne une chanson de cinq minutes sur les 85 sujets de la Fédération de Russie. A l'heure où j'écris ces lignes, la vidéo a dépassé les 186 000 vues. La chanson contient des paroles telles que ”Nous sommes les 9 Krais / Nous sommes les territoires de la Russie / Avec nous apprends nos noms / Promis c'est sans pression.”

Le succès certain rencontré par cette vidéo et ses nombreuses consœurs sur YouTube est difficile à expliquer. Dans un article à propos de ces dessins animés, le site d'actualités russe Meduza a qualifié les chansons de “très bizarres.”

J'ai retrouvé la trace de l'homme qui écrit ces chansons et crée les dessins animés. Il m'a dit vouloir conserver l'anonymat jusqu'à ce qu'il atteigne le million d'abonnés sur YouTube. Il a dit avoir fait cette promesse à ses étudiants sur Kids Learning Tube.

J'ai pu apprendre qu'il s'agit d'un musicien et animateur père au foyer qui vit aux États-Unis. Il dit avoir “créé cette chaîne pour permettre aux enfants d'apprendre à l'âge où ils sont le plus impressionnables et où ils emmagasinent le plus de choses. Quand mon enfant est né, je ne trouvais rien sur YouTube qui soit éducatif et suffisamment captivant pour que des enfants puissent apprendre quelque chose. Donc, grâce à ma formation musicale et après avoir appris seul comment faire de l'animation, j'ai décidé de me lancer. Ça marche très bien jusqu'ici.”

Et quand cet homme dit rencontrer un franc succès en ligne, il n'exagère pas : Kids Learning Tube est suivi par tellement de monde que sa vidéo la plus populaire est une compilation de 40 minutes de ballades à propos du système solaire. Elle a été visionnée plus de 7 millions de fois.

Cet homme dit qu'il espère composer des chansons sur la géographie de chaque pays du monde et sortir une nouvelle vidéo tous les vendredis. “Je surveille mon enfant toute la journée et je travaille la nuit. Donc en ce moment je ne peux produire qu'une vidéo par semaine” m'a-t-il expliqué, comme si son activité sur YouTube n'était pas déjà suffisamment impressionnante.

Quand je lui ai demandé pourquoi il avait choisi de faire une vidéo sur la Russie, il a reconnu avoir été influencé par le contexte politique actuel aux États-Unis, se refusant toutefois à tout commentaire politique. “Le sujet de la Russie s'est imposé naturellement, étant donné la récente élection américaine et les rumeurs selon lesquelles la Russie aurait piraté et faussé les résultats. Je ne sais pas trop ce qui est vrai ou pas, je suis juste un papa qui essaie d'apprendre des choses à mon enfant et à tous les autres.”

Quand je lui ai fait remarquer que sa chanson sur la Russie était assez controversée étant donné qu'elle suit les revendications territoriales de Moscou en Crimée et à Sébastopol, territoire toujours considéré comme faisant partie de l'Ukraine par le monde entier ou presque, l'homme derrière Kids Learning Tube a semblé surpris.

“Je suivais juste la carte de la Russie” a-t-il expliqué.

Ce qui explique en partie le succès de ces vidéos est à n'en pas douter l'étrange graphie à l'américaine de nombreuses régions du globe. Dans la chanson russe, il y a également beaucoup de bourdes de grammaire flagrantes, telles que “Salut je suis Tchétchène et moi je suis Tchouvache” (au lieu de “Je suis la Tchétchénie et moi je suis la Tchouvachie”), comme si certaines régions de la Russie faisaient littéralement partie de minorités ethniques.

Quoi qu'il en soit, c'est apparemment ce que le journaliste russe Vassili Sonkine a aimé, lui qui a créé une vidéo en boucle sur Coub.com de la Tchétchénie de Kids Learning Tube qui se présente, encore et encore.

Mais ces vidéos musicales ne sont pas juste des bizarreries d'Internet ; en discutant avec le créateur de la chaîne, il est difficile de ne pas être frappé par la passion qui anime son travail. Et il dit être au courant que sa prononciation n'est pas parfaite. “Même si je ne réussis pas à tous les coups, je fais de mon mieux.”

Il explique avoir remarqué que ses chansons marchent le plus avec les enfants de trois à quatre ans. “Je pense que la musique est le secret pour apprendre. C'est amusant et si c'est suffisamment entraînant, vous avez la recette parfaite pour apprendre des choses à n'importe qui.”

Après avoir discuté avec ce père-musicien-animateur, j'ai montré la vidéo sur la Russie à ma fille de six ans. Elle l'a regardée en souriant, et m'a dit plus tard qu'elle l'avait bien aimée. “J'ai bien aimé les têtes rigolotes et les chansons” m'a-t-elle expliqué.

Si vous aimez les vidéos de Kids Learning Tube et souhaitez soutenir la chaîne, vous pouvez acheter les chansons sur iTunes pour pouvoir les écouter quand vous voulez. L'album “Learning Songs and Sing Alongs” coûte 10$.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site