Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

A Obama, au Japon, le printemps se fête avec de l'eau et du feu

Omizu Okuri festival in Obama

Feu de joie au festival Omizu Okuri d'Obama, Préfecture de Fukui. Photographie de Nevin Thompson.

Chaque année depuis au moins mille deux cent cinquante ans, pendant une nuit bien particulière, la foule se rassemble dans un temple solitaire dans les collines au-dessus d'Obama, une petite ville de pêcheurs de la mer du Japon, pour préparer l'arrivée du printemps avec du feu et de l'eau. Le temple Jinguji [en] accueille le Omizu Okuri [en] (“l'envoi de l'eau”), quand l'eau sacrée est envoyée d'Obama à l'ancienne capitale impériale Nara, quatre-vingt-dix kilomètres au sud.

Cette année, le festival a lieu le 2 mars. L'eau est censée voyager vers Nara pendant dix jours. La cérémonie incorpore des rituels bouddhiste et shinto ainsi que ceux du Shugendo, une ancienne forme de vénération de la montagne longtemps pratiquée dans la région d'Obama. Le festival fait grand usage du feu et produit des photographies superbes :

La capitale impériale du Japon fut Nara pendant presque tout le huitième siècle. La cité était le centre administratif et religieux, et de nombreux temples satellites durent construits dans les provinces japonaises. Jinguji, à Obama, marque le site de l'un de ces temples, et “envoie” de l'eau au grand temple Todaiji de Nara chaque mois de mars depuis au moins un millénaire. D'après Wikipédia :

The water [at Jinguji, in Obama] is actually drawn into two pots, one pot containing water from the previous year, and another that contains the water from all previous ceremonies. From the pot of water that holds the water of the current year, a very small amount of the water is poured into the pot which holds the mixture of water from all of the previous ceremonies. The resulting water mixture is preserved each year, and this process has taken place for over 1,200 years.

L'eau [à Jinguji, à Obama] est en fait transférée dans deux pots : l'un contient l'eau de l'année précédente, et l'autre contient celle de toutes les autres cérémonies passées. Du pot qui contient l'eau de l'année en cours, une toute petite quantité est versée dans le pot qui contient le mélange des eaux de toutes les cérémonies passées. Le mélange qui en résulte est préservé chaque année, et ce processus a lieu tous les ans depuis plus de mille deux cent ans.

Dans le cadre de la cérémonie, un feu de joie est allumé sur le terrain de Junguji avant qu'une procession de porteurs de torches et de l'eau elle-même se mette en chemin dans les collines, vers la source de la rivière Onyu, où la cérémonie Omizu Okuri sera complétée en versant l'eau dans le ruisseau.

omizu okuri obama

Festival Omizu Okuri d'Obama, Préfecture de Fukui. Photographie de Nevin Thompson.

De facon générale, le feu est destiné à purifier l'eau et les participants du festival pour les aider à prendre un nouveau départ avec le printemps.

Omizu Okuri festival in Obama

Festival Omizu Okuri d'Obama, Préfecture de Fukui. Photographie de Nevin Thompson.

En conséquence, le festival dans les collines d'Obama attire chaque année des centaines de spectateurs.

Omizu Okuri festival in Obama

Festival Omizu Okuri d'Obama, Préfecture de Fukui. Photographie de Nevin Thompson.

La plupart des participants à la cérémonie sont des villageois locaux et sont vêtus de costumes blancs traditionnels typiques des pratiquants du Shugendo [en].

Omizu Okuri festival in Obama

Festival Omizu Okuri d'Obama, Préfecture de Fukui. Photographie de Nevin Thompson.

Les membres de la procession vers la source de la rivière Onyu doivent porter des masques et des capuchons pour se protéger des étincelles produites par les énormes torches.

Omizu Okuri festival in Obama, Fukui Prefecture. Photo by Nevin Thompson

Festival Omizu Okuri d'Obama, Préfecture de Fukui. Photographie de Nevin Thompson.

Omizu Okuri festival in Obama

Festival Omizu Okuri d'Obama, Préfecture de Fukui. Photographie de Nevin Thompson.

Omizu Okuri festival in Obama

Festival Omizu Okuri d'Obama, Préfecture de Fukui. Photographie de Nevin Thompson.

Quant à savoir si l'eau voyage vraiment d'Obama à Nara, c'est une autre histoire. Il y a plusieurs chaînes de montagnes sur le chemin ainsi que le plus grand lac du Japon, le lac Biwa. Le festival Omizu Okuri est davantage une célébration symbolique de l'arrivée du printemps.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site