Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

“La sécurité sur la route, c'est un sécuri-thé à la maison”, et autres sagesses de la route bhoutanaise

Un panneau au Bhoutan : “Ceci est une route, pas une piste d'envol”. Photographie par Hrishikesh Sharma sur Flickr, CC BY-NC-SA 2.0.

Si jamais vous prenez le volant dans le royaume himalayen du Bhoutan, vous remarquerez sûrement une chose: la plupart des panneaux le long des routes de montagnes sont pleins d'humour, de sagesse et de jeux de mots.

Le pays comprend essentiellement des montagnes enneigées au nord et une forêt tropicale humide au sud. Dans ces montagnes, les routes sont étroites et dangereuses et la vitesse, un problème constant. Ces panneaux portent parfois un message brutal, mais c'est ainsi qu'ils ont le plus de chance de faire réflechir les conducteurs tentés par les excès.

[Message du panneau : “Soyez doux avec mes courbes”.]

Un vrai panneau routier au Bhoutan.

Au Bhoutan, il y a environ huit mille kilomètres de route et pas une ligne de train. Jusqu'en 1961, les voyageurs se rendait au Bhoutan à pied, à cheval ou à dos de mule, car les routes pavées n'étaient pas nombreuses. La construction de routes commença lors du Premier plan de développement (1961-1966) et relia la capitale Thimphou à Phuntsholing, près de la frontière indienne.

Ne possédant pas l'expertise nécessaire à la construction de routes, le pays fit appel à l'Inde : en 1961, l'Organisation des routes de frontières, une division du Corps des ingénieurs de l'armée indienne, a démarré le Projet Dantak. Celui-ci aide le Département des travaux publics bhoutanais à construire et entretenir plus de mille cinq cent kilomètres de routes et ponts, l'aéroport de Paro, plusieurs héliports et d'autres infrastructures.

Le Bhoutan s'est ouvert aux étrangers dans les années soixante-dix, et le tourisme y est encore restreint. Les voyageurs et les locaux peuvent néanmoins s'amuser de ces panneaux, pour la plupart rédigés en anglais ou en dzongkha, la langue officielle.

Mais ces panneaux sont importants. Il y a environ 15,1 accidents de la route mortels pour 100 000 personnes chaque année au Bhoutan (qui compte 742 700 habitants). En comparaison, il y en a 13,6 au Bangladesh (171 millions d'habitants), 14,2 au Pakistan (202 millions d'habitants) et 16,6 en Inde (1 252 millions d'habitants).

D'après le brigadier PKG Mishra, ingénieur en chef du Projet Dantak, ces panneaux au ton léger ont été placés de façon stratégique :

We are using humour to convey a subtle but important message. No matter where in the world you’re from, humour is something that is easily understood, appreciated and remembered.

Nous utilisons l'humour pour envoyer un message subtil mais important. Peu importe d'où vous êtes dans le monde, l'humour est quelque chose qui est facilement compris, apprécié et retenu.

Sur Facebook, Puran Gunung au Bhoutan semble les apprécier :

I Loved Driving on the Hills coz of these boards. I would prefer this, rather than the Advertising Boards along the roads.

Creative, Informative & Helpful.

J'adore conduire dans les montagnes à cause de ces panneaux. Je les préférerais aux panneaux publicitaires le long des routes.

Créatifs, informatifs et utiles.

Voici quelques photographies de ces panneaux diffusées sur les médias sociaux :

[Message : “Après un verre de whisky, conduire est risqué.”] Panneau vu au Bhoutan – une évaluation assez exacte.

Un message particulièrement brutal. “Celui qui va à un train d'enfer y arrivera forcément.” Des mots de feu sur une route de glace.

Si vous êtes marié, divorcez de la vitesse !
~ Vu sur un panneau routier au Bhoutan.

Bip Bip, ne dormez pas ! Soyez doux avec mes courbes ! La vie est un voyage, achevez-le jusqu'au bout.

Panneaux routiers au Bhoutan ― ils me rappellent… https://t.co/OzPgZ1fIg3

[Message : “Alerte aujourd'hui, vivant demain”] Photographie de Puran Gunung sur Facebook. Reproduit avec autorisation.

Panneau routier au Bhoutan.

Super panneau routier : “Vous avez atteint Trumseng La, le col routier le plus élevé du Bhoutan. Vérifiez vos freins. Continuez malgré tout. Merci.” – Jamie Zeppa.

[De haut en bas et de gauche a droite: “Soyez le changement que vous souhaitez voir dans le monde”, “Se faire confiance est l'essence de l'héroisme”, “La sécurité est l'affaire de tous, y compris vous”, “Boire et conduire sont un dangereux cocktail”] Les panneaux routiers du Bhoutan sont fantastiques. Des fois on dirait un livre d'entraide.

Very true ! #amaladestinations #roadhumour #signs #himalayan #roadsign #roadtrip #travel #bhutan #amaladestinationsbhutan

A post shared by Amala Destinations (@amaladestinations) on

[Message : “La vitesse donne des frissons mais elle tue”] Bien vrai !

[Message : “La sécurité sur la route, c'est un sécuri-thé à la maison”]. Photographie de Puran Gurung sur Facebook. Reproduit avec autorisation.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site