Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Élections au conseil de GV 2017 : Marianne Díaz Hernández


(Note : Cette série de posts concerne les bénévoles des différents sites de Global Voices, appelés à désigner leurs représentants pour 2 ans au Conseil administration de l'organisation)

Élection des représentants des bénévoles

Qui je suis

Je suis avocate, auteure de science-fiction et militante des droits humains, née au Venezuela et basée à Santiago du Chili. Je suis aussi une militante de la culture ouverte, ayant servi pendant les quatre dernières années comme responsable juridique de Creative Commons au Venezuela. J'ai vécu beaucoup de vies différentes au cours de la dernière décennie, en commençant comme avocate en droit du travail, en passant par une carrière de rédactrice en chef dans une maison d'édition, en fondant une ONG de droits numériques au Venezuela, en menant des ateliers d'écriture créative et des ateliers de sécurité numérique. Où je suis maintenant : chercheuse en politiques publiques à l'intersection de la technologie et des droits de la personne. Grâce à tout cela, j'ai découvert que ma vocation est d'aider les gens à s'exprimer, ce qui au centre de tout ce que je fais, et fait que je suis à ma place chez Global Voices.

Ce que je fais à GV

J'ai commencé à Global Voices en 2010, dès le début de mon activité bénévole (je me suis portée volontaire pour Amnesty International et Creative Commons au cours de toutes ces années). J'ai rempli le formulaire de bénévolat immédiatement après que j'ai appris que GV Advocacy (maintenant Advox) existait, et comment ce projet travaillait sur le sujet qui m'importait le plus : les nombreuses et différentes menaces à la liberté d'expression en ligne dans le monde entier. Depuis, j'ai travaillé comme auteur pour Advox et le site principal de GV, comme traductrice pour l'équipe espagnole de Lingua et j'ai contribué dans différents projets (le plus cher à mon cœur pourrait être le beau projet GVeX). Mais Advox reste mon chez moi et c'est là où je contribue le plus. Beaucoup de ce que j'ai fait est lié à l'information sur les menaces et les violences contre la liberté d'internet au Venezuela ; quelque chose dont je suis très fière est la couverture formidable que notre merveilleuse équipe a faite pendant les manifestations de 2014 dans le pays.

À propos de ces élections

Je ne me sens pas vraiment pas attirée par la politique, c'est donc peu probable que vous me voyiez faire beaucoup campagne, mais j'apprécie la confiance et la foi que représente le fait d'avoir été nommée pour ce rôle par un collègue de GV et ce serait pour moi un immense honneur d'avoir l'occasion de servir cette communauté de façon plus active et de la soutenir comme elle m'a aidée ces dernières années.

Au cours des sept dernières années, Global Voices a été pour moi une maison, une famille (une famille éparpillée dans les quatre coins du monde) ainsi qu'un lieu où mes actions peuvent aider à faire la différence. Je veux servir comme représentante des bénévoles afin de faire en sorte que cette communauté puisse continuer d'être pour les autres un lieu sûr et enrichissant comme elle l'a été pour moi.

Je crois fermement que la plus grande force de Global Voices réside dans ses bénévoles. Je m'efforcerai donc d'écouter attentivement leurs opinions de même que leurs idées et je préconiserai de donner la priorité aux mécanismes qui restituent à la communauté la valeur qu'ils apportent en tant que bénévoles de même que pour accompagner et contribuer à leur croissance personnelle et professionnelle. J'ai eu l'occasion de rencontrer et de passer du temps avec de nombreux bénévoles de GV à différentes occasions, et je pense que cela a contribué à bâtir un sens fort de ce que GV, en tant que communauté, valorise et s'efforce d'accomplir. Je voudrais incorporer ces valeurs dans chaque action que j'entreprends, et faire de mon mieux pour m'assurer que ma perception de ce que GV est et veut est constamment conforme avec les opinions et les sentiments des autres bénévoles.

En même temps, provenant d'un lieu où chercher le changement peut aussi nous mettre en danger, je tiens à souligner l'importance de faire en sorte que nos bénévoles se sentent en sécurité et garantir que GV soit un endroit où ils peuvent trouver de l'aide en cas de besoin et que la communauté dans son ensemble est prête à réagir rapidement et efficacement. Je crois fermement que pour être en mesure de faire notre travail et atteindre nos objectifs en tant que communauté, notre première priorité doit être d'assurer que nos bénévoles aient les conditions nécessaires pour réussir.

J'aimerais également dire que je participe à ces élections en compagnie de nombreux membres de valeur de cette communauté, et je serais ravie d'être représentée par n'importe lequel d'entre eux au conseil d'administration de GV. Je vous assure que si je suis élue, je respecterai les mêmes normes de transparence et de dévouement que j'attends de chacun d'entre eux.

Si vous voulez parler de quoi que ce soit, lié à l'élection ou non, vous pouvez me trouver :

Sur Twitter, @mariannedh
Sur Facebook, /mariannediaz
Sur Skype, marianne.diaz.h
ou par e-mail sur mon formulaire de contact !

Un endroit où je me sens en sécurité. Photo de Jeremy Clarke, CC BY NC 2.0

Un endroit où je me sens en sécurité. Photo de Jeremy Clarke, CC BY NC 2.0

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site