Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Elections au conseil de GV 2017 : Annie Zaman

(Note : Cette série de posts concerne les bénévoles des différents sites de Global Voices, appelés à désigner leurs représentants pour 2 ans au Conseil administration de l'organisation)

Bonjour, je suis Qurratulain Zaman que beaucoup connaissent comme Annie, et quelques-uns comme la mère de Mimi’(Um-e-Umaima). C'est un honneur pour moi d'avoir été désignée candidate pour représenter cette belle, diverse et colorée communauté que j'appelle famille. Merci encore, je me sens vraiment pleine d'humilité ! J'habite Londres, mais vis en ce moment en Birmanie où l'Internet reste relativement cher et lent, d'où mon retard à mettre ma déclaration sur le community blog.

Je suis bénévole à GV depuis l'été 2011 à mon retour au Pakistan d'Allemagne après avoir travaillé pour la radio Deutsche Welle, l'Université de Bonn (département d'Indologie) et GIZ. C'est un de mes professeurs à l'Académie de la Deutsche Welle qui m'a fait découvrir GV, qu'elle avait présenté comme une étude de cas qui apporte des informations alternatives de régions lointaines et une entreprise non commerciale. Non commerciale et apportant des informations du Sud du monde : c'était fait pour moi !!!

A cette époque particulière où je galérais pour trouver des moyens de me réinstaller en Asie, et où je déprimais et désespérais de constater que l'information est toujours ‘du scoop’ et pas informative…, GV était un portail qui me faisait tenir bon, me faisait garder ma passion pour les gens, les communautés, et l'information les concernant.

Selfie de la rencontre des bénévoles de GV Asie du Sud. Photo avec l'aimable autorisation de Subhashish Panigrahi

Depuis lors GV a toujours été une source de savoir, d'information et une plate-forme qui a fait grandir sans relâche mes capacités journalistiques. Pour moi comme pour beaucoup d'autres, avec qui j'ai été en relation au long des années, GV est un rêve devenu réalité de donner une voix aux sans-voix. Aux communautés et régions notamment du Sud. Il y a beaucoup de régions et de gens qui ne font pas les grands titres ni n'obtiennent même une seule ligne dans les média.

 

 

Le bonheur n'a parfois ni forme ni couleur – on peut seulement le ressentir. Photo avec l'aimable autorisation de Jeremy Clarke

 

A côté de mon développement et bien-être journalistique, la famille GV a toujours été à mes côtés. En 2014, quand j'ai eu Mimi, mon premier enfant, je suis passée par le postpartum, et croyez-moi vous m'avez tous aidée … avec vos e-mails que beaucoup, dans leurs emplois du temps chargés pourraient dire des spams ou “trop d'e-mails/fils dans ma boîte de réception”—moi, ça m'a gardée reliée au monde extérieur et saine d'esprit. Je suis sûre que ça a gardé beaucoup d'entre nous sains d'esprit et humains de beaucoup de façons qui échappent aux mots. Pendant cette période je participais à GV comme auteur pour l'Asie du Sud et comme traductrice et co-éditrice bénévole pour Lingua en Ourdou. J'ai aussi eu I'opportunité d'assister au Sommet GV de 2015 aux Philippines avec notre bébé de 10 mois. J'y ai retrouvé ceux et celles que j'avais rencontré au Sommet GV de 2012 à Nairobi, et me suis fait beaucoup de nouveaux amis. Rencontrer chacun/e en personne faisait vraiment une différence, et je suis rentrée à la maison avec énergie positive et amour.

Soudain j'ai plein d'amis avec qui jouer :) Photo avec l'aimable autorisation d'Arzu Geybullayeva

Pourquoi représenter les bénévoles :

Pourquoi ? C'est une question que je me suis souvent posée, pourquoi solliciter votre vote pour être élue représentante des bénévoles ? Il y a tant d'autres bénévoles formidables candidat(e)s à ce poste—pourquoi moi ?  Après un long dialogue avec moi-même, voilà mes conclusions :

  1. Je me sens proche des bénévoles qui s'engagent dans GV pour apprendre et désapprendre l'art de raconter. Je comprends toute la difficulté et le plaisir de réunir l'information, de la mettre en ligne et de l'envoyer à l'éditeur puis de collaborer avec l'équipe de rédaction.
  2. Je travaille actuellement avec le Rory Peck Trust qui soutient les journalistes indépendants et leurs familles à travers le monde. Je m'y occupe du programme Asie. Comme la plupart des bénévoles sont des indépendants dans cette communauté, mon emploi m'apporte l'expérience et les capacités d'aider la communauté de façon plus constructive.
  3. J'ai du temps et de l'énergie à redonner à cette formidable communauté.
  4. Je sais bien écouter et ai de l'expérience pour m'occuper avec délicatesse de personnes en détresse. En tant que représentante des bénévoles, je pourrai entendre vos préoccupations et les porter au conseil pour motiver des améliorations. Je comprends que les bénévoles à GV ont aussi besoin de plus de soutien, d'assistance, et d'encouragement pour leur apport d'histoires extraordinaires du monde entier.

J'apporterai au Conseil de GV ma passion de travailler avec des communautés, notamment avec la communauté GV avec laquelle j'ai des affinités particulières. J'ai vécu et travaillé sur deux continents, j'ai travaillé sur le terrain et aussi dans des rédactions en Asie et en Europe. Ancienne journaliste, je connais un peu ce qui se passe à la rédaction et sur le terrain *aïe ça fait mal de me dire une ancienne journaliste !. J'ai connu et géré le stress au secrétariat de presse, et je comprends aussi que la colonne vertébrale de tout journal, c'est le reporter, celui qui écrit …même si il ou elle se débrouille plus ou moins mal dans les langues internationales comme l'anglais. Je parle 5 langues et j'adore chanter et danser quand je ne suis pas en train de cuisiner ou de voyager.

Groupe de Global Voices photographié sans drone ! (Crédit photo : Jeremy Clark)

Je veux représenter tous ceux d'entre vous qui donnent leur temps et énergie à ce lieu magnifique. Vous nous donnez courage et il nous faut trouver des moyens plus interactifs et innovants, avec l'équipe de direction, pour nous maintenir motivés, et garder cette plate-forme un lieu d'événement pour nous tous, permanents et bénévoles.

Merci pour votre soutien et votre affection ! Vous pouvez me joindre sur annie.xaman@gmail.com. Je tâcherai de répondre aussi rapidement que possible.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site