Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Élections au conseil de GV 2017 : Rezwan

(Note : Cette série de posts concerne les bénévoles des différents sites de Global Voices, appelés à désigner leurs représentants pour 2 ans au Conseil administration de l'organisation)

Je suis honoré d'avoir été nominé comme candidat au titre de représentant du personnel permanent et, si je suis élu, je ferai de mon mieux pour que les voix de la collectivité de Global Voices, en particulier du personnel, soient bien représentées au conseil d'administration. Nous avons un grand nombre de candidats méritants à la fois pour la représentation des permanents et celle des bénévoles et, jusqu'à présent, je suis enthousiasmé par la qualité des manifestes électoraux des candidats. Ce n'est pas surprenant que tant d'entre nous se soucient profondément pour la communauté de GV et proposent des mesures pour qu'elle continue à croître et à laisser son impact.

Au BlogFest Asia 2012 à Siem Reap. Crédit image Willy Wah.

Au BlogFest Asie 2012 à Siem Reap. Crédit image Willy Wah.

Global Voices et moi

Je suis un blogueur et chercheur bangladais. Mes expériences passées comprennent le travail de consultant pour le PNUD, d'employé d'une société multinationale de recherche de marché ainsi que rédacteur à AJ + et Rising Voices. Au cours de la dernière décennie, j'ai vécu dans un certain nombre de pays et j'ai voyagé dans plus de 25 autres. Je parle trois langues couramment et j'ai une connaissance pratique de trois autres.

Mon parcours avec Global Voices a commencé comme auteur bénévole en 2005 et depuis, j'ai vu la communauté évoluer vers son état actuel. En 2007, j'ai lancé la communauté Global Voices Lingua Bengali et j'en suis devenu le rédacteur en chef. En 2008, je suis devenu membre du personnel en tant que rédacteur régional pour l'Asie du sud. J'ai participé à tous les sommets de Global Voices depuis 2006 et j'ai rencontré beaucoup de personnes parmi vous. Global Voices est devenu une famille pour moi et j'ai eu l'occasion de faire l'expérience de GV à travers chacune de mes fonctions, de bénévole à membre du personnel. J'ai une bonne compréhension de la façon dont GV fonctionne et de bonnes relations avec de nombreux membres du conseil d'administration ainsi qu'avec les éditeurs et l'équipe. Je participe régulièrement à des conversations informelles sur les chaînes Global Voices Slack, WhatsApp et Instagram. Je gère et entretiens également les comptes médias sociaux des sites Global Voices Asie du Sud et Global Voices Lingua bengali.

Mes équipes

La région de l'Asie du sud est une région importante avec environ un quart de la population mondiale. Les différentes politiques, la culture, la langue et la religion rendent difficile la couverture de cette région. Mon avantage est que depuis les premiers jours de blogging j'ai assisté au développement des réseaux de blogs dans cette région et je suis connecté avec les réseaux de blogueurs dans de nombreux pays.

Je dirige également une grande équipe de Lingua qui a publié plus de 7500 articles au cours des années et le site a un flux régulier de publications chaque mois.

L'équipe Global Voices d'Asie du sud au Chili, 2010. Photo de l'auteur.

L'équipe Global Voices d'Asie du sud au Chili, 2010. Photo de l'auteur.

Voilà comment fonctionnent mes salles de rédaction – nous ne fixons pas d'ordre du jour à la verticale, mais les auteurs ou les traducteurs bénévoles peuvent faire des suggestions et orienter Global Voices vers une direction donnée. Dans la gestion de Global Voices, la communauté joue également un rôle important dans la prise de décision et la définition de ce que nous voulons que soit GV. Le rôle des représentants, à la fois du personnel et des bénévoles, est important car ils agissent comme un pont entre les décideurs (le conseil) et la communauté – communiquer les besoins, les idées et les préoccupations de la communauté.

Principaux défis

Je pense que le principal défi de gérer et maintenir cette communauté en pleine croissance est de la garder bien intégrée par la communication. La communication est essentielle entre les éditeurs des différentes régions et entre les membres de chaque équipe de bénévoles. Au fil des ans, nous avons expérimenté différentes plates-formes, des groupes Google aux blogs internes, au groupe WhatsApp ou à Slack. Et différentes équipes ont eu la liberté de choisir ce qui fonctionne le mieux pour elle et rien n'est figé.

Aussi, je pense que nous devrions renforcer nos relations interpersonnelles et la meilleure manière de le faire est autour d'une tasse de café. Quand je vais dans une nouvelle ville, je souhaite rencontrer un collaborateur de Global Voices, plus qu'un parent. C'est ainsi que vous vous sentez appartenir à une famille.

GV Faces. Sommet Global Voices Citizen Media, Nairobi, Kenya 2012. Check <a href="https://www.flickr.com/photos/rezwan/albums/72157630518886982">my Flickr</a> album for more faces.

GV Faces. Sommet Global Voices Citizen Media, Nairobi, Kenya 2012. Check my Flickr album for more faces.

Je connais les principaux défis des membres du personnel, principalement les éditeurs. La communauté Global Voices est très fluide. Il y a tout le temps des nouveaux venus et en même temps, il y en a beaucoup qui deviennent inactifs. Je pense qu'en tant que membre du personnel, nous devons d'abord respecter la contribution des bénévoles et être sensibles à la communication avec eux. Nous devrions reconnaître le fait que de nombreux membres de l'équipe sont plus âgés que nous et possèdent plus d'expérience dans le journalisme et le secteur d'activité et en fait, nous pouvons apprendre d'eux. L'édition est toujours un processus bidirectionnel et j'admire la façon dont nos sous-éditeurs donnent un bon exemple de la façon dont cela devrait être fait.

Il y a aussi un autre défi – comment garder l'équipe motivée en tout temps. Ses membres doivent être informés de la démocratie et de la transparence de Global Voices et du fait qu'ils ont un rôle à jouer dans l'avenir de Global Voices. D'autre part, je pense que les caractéristiques principales de beaucoup de nos contributeurs est l'activisme. Les auteurs bénévoles ne contribuent pas simplement parce qu'ils doivent le faire, mais parce qu'ils estiment avoir besoin d'utiliser la plate-forme Global Voices pour se connecter à un public plus large. C'est un moment critique que vit le monde et il a besoin de Global Voices plus que jamais. Les bénévoles peuvent profiter de cette occasion pour faire avancer leurs causes dans le style Global Voices.

Bonheur en mouvement. La famille Global Voices au Sommet des médias citoyens à Cebu, Philippines 2015.

Bonheur en mouvement. La famille Global Voices au Sommet des médias citoyens à Cebu, Philippines 2015.

GV dans le futur

Je voudrais aider à combler le fossé entre les attentes et les résultats par une meilleure compréhension de la réalité. Voici quelques-unes de mes pensées et des propositions pour faire avancer GV vers l'avenir:

1. Je pense que le contenu de Global Voices peut être offert à un public plus large dans de nombreuses langues locales. Nos principaux contenus en anglais et sur Lingua peuvent être partagés largement en contractant plus de partenariats locaux et nous pourrions avoir besoin d'une équipe affectée au marketing des contenus.

2. Nous devons être à l'écoute des préoccupations de la communauté et ouverts aux idées nouvelles à tout moment. Il y a eu des expériences comme les discussions après-travail de Global Voices, une fonction que le personnel et les représentants des bénévoles peuvent volontiers assurer. Je voudrais également proposer une boîte aux lettres des doléances avec la possibilité de soumission anonyme pour faire des commentaires et des suggestions / griefs aux personnes qui peuvent intervenir et résoudre les problèmes signalés.

3. Bien que nos couvertures soient excellentes, nous passons à côté de nombreux événements qui peuvent avoir des répercussions à l'échelle mondiale, en raison du manque de bénévoles désireux de les traiter. Peut-être que nous pourrions effectuer une vérification mensuelle des événements/sujets non traités et organiser un débat sur la façon dont cette omission pourrait être réparée en publiant plus de billets sur le sujet.

4. Grâce à Sahar et Lauren, nous disposons maintenant de guides complets pour les auteurs de Global Voices. Cependant, certains ont répondu qu'ils n'avaient pas lu tout cela et avaient besoin de plus d'explication sur quelques chapitres. Je travaillerai avec d'autres pour organiser des consultations sur ces techniques et guides pour les bénévoles de toutes les équipes.

Je vous demande de voter pour moi parce que j'ai assez de temps à donner à Global Voices. Pendant la dernière décennie, j'ai façonné ma vie autour de GV et je suis plus à l'aise pour travailler à distance sur différents fuseaux horaires et je suis toujours connecté via différents médias sociaux. Je serai donc à la disposition des membres du personnel, de la communauté et des membres du conseil d'administration à tout moment, compte tenu des décalages horaires.

Je crois que Global Voices est une merveilleuse plate-forme dirigée par des gens extraordinaires de partout dans le monde et elle a tout le potentiel de durer et de prospérer davantage et atteindre davantage de lecteurs. Je souhaite bonne chance à mes co-candidats.

Merci d'avance de me faire savoir via cette section de commentaires ou Twitter (@rezwan) si vous avez des questions. Bon vote !

Les membres de Global Voices au Sommet GV 2012 au Kenya. Photo de l'auteur.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site