Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Les villages ‘démonétisés’ de l'Inde en sont aux premiers pas

Une petite boutique de village en Himachal Pradesh, Inde. Photo sur Flickr de Michael Foley. CC BY-NC-ND 2.0.

La récente opération de démonétisation en Inde, une des plus vastes économies basées sur l'argent liquide dans le monde, a fortement compliqué les transactions au quotidien. Aujourd'hui encore, alors que les “villages démonétisés” sont exhibés dans les médias, des articles décrivent un manque d'infrastructures adéquates et des villageois qui peinent à faire la transition.

Le 8 novembre 2016, l'Inde sautait hardiment le pas en retirant de la circulation les billets de 500 (7 euros) et 1.000 (14 euros) roupies indiennes, qui représentent 86 % du total de la masse monétaire. But affiché principal du gouvernement Modi : stopper le flux de l'argent illicite et sévir contre les billets contrefaits.

L'opération n'a pas été menée systématiquement, ce qui a créé le chaos à travers le pays, en particulier dans les villages où les gens sont extrêmement dépendants de l'argent liquide. Les individus ne pouvaient pas acheter ce qu'ils voulaient et dont ils avaient besoin, les entreprises ne pouvaient pas se faire payer leurs ventes, acheter des biens pour la revente, ni payer leur personnel. Il n'y avait pas d'approvisionnement en nouveaux billets pour remplacer ceux démonétisés, et il ne restait plus qu'à rejoindre les interminables queues qui serpentaient devant les banques pour retirer de l'argent des nécessités quotidiennes (reportage de Global Voices ici).

Le gouvernement indien a défendu son opération de démonétisation et expliqué sans fard que les pénuries de billets handicapantes contribueraient elles-mêmes à impulser la conversion de l'Inde à une économie sans monnaie.

Apparition de villages sans monnaie

Dans les mois qui ont suivi la démonétisation, un certain nombre de villages ont été déclarés nouvellement sans monnaie. Dans nombre de cas, la transformation était pilotée par des ONG locales avec l'aide des banques et des autorités locales. Ainsi, au moins 11 villages reculés en Inde ont été adoptés par l'United Bank of India (UBI) dans le cadre d'un projet pilote pour les transformer en villages sans monnaie.

Le village de Dhasai au Maharashtra est l'un des quelques villages de l'Inde devenu sans monnaie.

Dans tout ce chaos sur l'argent liquide, Nuagram dans [l'Etat de] J'khand à majorité tribale, va être d'ici décembre le premier village ‘sans monnaie’

Les villages ont reçu, à ce qu'on dit, l'installation de terminaux de vente, l'ouverture de davantage de comptes bancaires avec cartes de retraits et le téléchargement sur smartphones d'applis de paiement mobile comme PayTM et RUPay avant d'être déclarés sans monnaie.

De nombreuses banques activent des plates-formes et logiciels de paiement par SMS pour les villages, permettant aux utilisateurs de réaliser les opérations bancaires basiques en anglais et dans leurs langues locales.

Le rêve de l'Inde d'une économie sans monnaie devient lentement réalité.

#IndeNumérique2017 Les villages sans monnaie de l'Inde – The Times of India

Les défis

Avant la démonétisation en Inde, 95 % de toutes les transactions se faisaient en argent liquide, 90 % des commerçants n'avaient pas de lecteurs de carte et 85 % des salariés étaient payés en liquide. Les cartes de débit et de crédit se limitent essentiellement à la classe moyenne urbaine.

Dans les zones rurales beaucoup de gens n'ont pas de compte bancaire, et les opérations sur Internet restent un rêve lointain car les gens ne sont pas assez instruits (la plupart des sites web de banques sont en anglais). Il n'y a pas encore assez de smartphones — seulement 17 % de la population en dispose aujourd'hui — et les connexions Internet sont souvent lentes et coûteuses pour les pauvres.

Les commerçants et consommateurs des campagnes préfèrent les transactions en liquide pour éviter de payer la taxe sur les services de 14,5 % sur certaines prestations. Beaucoup n'utilisent pas les paiements par mobile, même si la tendance évolue rapidement.

Monishankar Prasad, un auteur et rédacteur basé à New Delhi, a dit au magazine Forbes qu’ “aucune économie ne peut se passer totalement de monnaie” et que les systèmes alternatifs de l'Inde doivent se construire avec plus de formations pour la population.

Aider l'Inde à devenir sans monnaie : SBI le plus grand prêteur de l'Inde adopte le village de Shirki dans le district de Pen Taluka dans le Maharashtra

Plus de 500 ouvertures de comptes JANDHAN et une formation au numérique sans monnaie pour les villageois organisée par VESS Inde dans le village de Domri du district de Varanasi

Des affirmations non véridiques

Au milieu d'informations apparemment prometteuses de transformation, d'autres n'ont pas tardé à réfuter les affirmations que des villages étaient devenus sans monnaie. Un article du Hindustan Times a traité de “phénomène de mode” la tendance à annoncer des villages démonétisés. Des enquêtes journalistiques ont révélé des affirmations n'existant en majorité que sur le papier.

Dans beaucoup de villages déclarés sans monnaie, maints lecteurs de transactions sans monnaie ne fonctionnaient pas faute d'internet ou d'électricité. Quand ils fonctionnaient, ils n'étaient pas utilisés parce que les habitants ne se fiaient pas aux transactions sans monnaie. Ces villages n'avaient pas de distributeurs de billets, et les villageois devaient marcher jusqu'au bourg voisin pour retirer de l'argent. Même les services additionnels de données mobiles se sont avérés au-dessus des moyens de certains villageois.

Le percepteur de district transfère 5 roupies numériquement sur 27 comptes, et il déclare Malappuram “premier village tribal sans monnaie” ! Simplement incroyable !!!

Le bobard du village du Rajasthan prétendument “sans monnaie” démonté

Pune : dans le village “sans monnaie”, seulement 50 % ont des cartes de retrait : à 25 km du chef-lieu Pune, à Khed

Le gouvernement Modi a dit ce village “sans monnaie” en exemple de l'Inde nouvelle. La réalité est très différente

“La vision de l'Inde numérique et démonétisée dans le village ‘INTELLIGENT’ de Jhattipur reste loin de la réalité.”

Les habitants du village de Lanura dans le district de Budgam, à 25 kilomètres de Srinagar au Cachemire, ont reçu une formation et le village a été déclaré sans monnaie le 18 décembre. Mais il s'avère que le village n'a ni internet adéquat ni smartphones.

L'Inde favorise l'économie démonétisée, à présent le village de Lanura dans le Jammu et Cachemire devient sans monnaie.

Rafiqa Bano, un correspondant communautaire du site primé de média citoyen Video Volunteers a publié un vidéo-reportage dans lequel les habitants de Lanura se sont dits sidérés par cette déclaration.

Le village est dépourvu des aménagements élémentaires, comme l'équipement électrique, l'eau, une route asphaltée et les autres commodités de la vie, dit un vilageois, Ghulam Mohammad. Les villageois sont démunis et très peu de gens utilisent des smartphones et internet. Les habitants sont atterrés par cette annonce et réclament une enquête.

L'administration de district de Budgam, sous sa déclaration publiée sur son site web officiel maintient que la ‘prouesse’ a été réalisée par les “efforts rigoureux de CSC e-Governance Services India Limited et du Centre National d'Informatique (NIC) sous l'objectif de l'inclusion financière numérique”. Dans les quelques boutiques disséminées dans ce village, on voyait les gens faire des transactions en liquide. Apparemment, l'agent d'Informatisation de district de Bugdam du NIC a été récompensé de sa ‘performance’ récemment à New Delhi.

Même si de nombreuses proclamations n'étaient pas vraies à 100 % et que les villageois doivent encore apprendre les bases, on ne peut nier que l'Inde a fait son premier pas vers l'économie démonétisée. Le gouvernement prévoit d'apporter le WiFi gratuit à 1050 villages dans les six prochains mois dans le cadre de son projet Villages Numériques. Il faudra multiplier ces plans et un laps de temps raisonnable avant que ces villages indiens puissent être réellement dits sans monnaie.

Video Volunteers, un organisme international de média communautaire primé basé en Inde, est un partenaire de partage de contenus de Global Voices.

1 commentaire

  • 0livier

    le titre m’a interpellé!
    j’ai cru que c’était une organisation sans argent basé sur la gratuité qui était en train de se mettre en place…
    mais non, c’est bien le pire du pire qui fait semblant dans des régions où les principales préoccupations sont tout autres!
    bref, assourdissant!

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site