Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

L'opposition russe ne se laissera pas intimider par les agressions aux substances vertes

Le leader d'opposition russe Alexeï Navalny. Source: Navalny.com

Ce qui a commencé comme une réponse humoristique à une agression contre le leader d'opposition Alexeï Navalny n'a pas tardé à tourner lundi en protestation sur Internet.

Navalny, un critique du Kremlin dont la Fondation Anti-Corruption a mené des investigations sur plusieurs des personnalités politiques les plus puissantes de Russie—dont, tout dernièrement, le Premier Ministre Dmitri Medvedev—a été aspergé avec un antiseptique de couleur verte lors d'une étape de campagne dans la ville sibérienne de Barnaul lundi matin. Aussitôt après, des opposants russes ont commencé à poster par solidarité leurs photos, le visage barbouillé de peinture verte, sur les réseaux sociaux.

Après s'être fait arroser lundi devant sa permanence de campagne, Navalny s'est peint tout le visage en vert et a appelé ses partisans à le rejoindre dans une manifestation d'ampleur nationale contre la corruption dimanche prochain. « Tout ce que je voulais dire, c'est que si le Kremlin croit vraiment que je n'enregistrerai pas de nouvelles vidéos avec ma figure en vert, ils se trompent » a affirmé Navalny dans une vidéo postée sur YouTube. « Je vais continuer à en faire, parce qu'avec une figure pareille j'obtiendrai encore plus de vues. Ça ne m'arrêtera en rien. J'aimerais vous demander de tous participer aux rassemblements anti-corruption qui auront lieu dans le pays entier le 26 mars ».

Dans les heures qui ont suivi, les sympathisants de Navalny ont lancé une « flashmob » sur internet, en mettant en ligne sur les médias sociaux leurs autoportraits visage couvert de peinture verte. Vika Navalnaïa, la femme du frère de Navalny Oleg, condamné à trois ans et demi de prison pour détournement de fonds en décembre 2014, a publié sur Instagram sa photo avec son fils, visage peint en vert.

La femme et le fils d'Oleg Navalny!

Certains ont donné leur soutien à Navalny en utilisant le hashtag #зеленыйНавальный (#NavalnyVert).

Nous avons décidé de soutenir la flashmob ici ##NavalnyVert #Navalny20[1]8

Alexeï, l'équipe [de campagne] de Kazan est avec toi ! Nous te soutenons ! ##NavalnyVert

Nikolai Danilov. Source: Alexey Yushenkov, Facebook.

D'autres ont manifesté plus publiquement leur soutien : le blogueur Nikolaï Danilov est allé protester sous le Kremlin, où il a été interpelé par des policiers, qui lui ont dit qu'il enfreignait les règles de manifestation de la Place Rouge en arborant de la peinture verte sur son visage. Danilov a expliqué au site d'information Meduza :

Мне сказали, что со мной провели уважительную беседу, я сказал, что тоже уважаю их мнение, но я 40 минут потратил на то, чтобы покраситься в зеленый цвет. Я вел себя абсолютно нормально, не выкрикивал лозунгов — просто хотел сделать несколько фотографий. Мы нашли в итоге компромисс — я возвращаюсь на ту же точку, где меня забрали, и продолжаю делать несколько фотографий. Что я и сделал

Ils m'ont dit qu'ils avaient eu avec moi un dialogue respectueux, et je leur ai dit que je respectais leur opinion, mais que j'avais passé 40 minutes à me peindre le visage en vert. Je me suis conduit tout à fait normalement, n'ai pas crié de slogans—je voulais juste prendre quelques photos. Nous avons fini par trouver un compromis—Je retourne à l'endroit où ils m'ont interpelé et je continue à prendre quelques photos. Et c'est ce que j'ai fait.

Attaques contre Navalny

Navalny, qui a annoncé en décembre son intention de défier Vladimir Poutine à l'élection présidentielle de mars 2018, rencontre des obstacles à chaque étape de sa campagne. Il a été reconnu coupable de détournement de fonds en décembre et s'est vu infliger une condamnation à cinq ans avec sursis, ce qui interdit juridiquement sa candidature. En janvier, les régulateurs fédéraux ont fait pression pour que Yandex.Money, l'homologue russe de PayPal, refuse les dons individuels, éliminant ainsi une des sources les plus importantes de financement de la campagne de Navalny.

Navalny a déjà été victime d'agressions physiques dans le passé : entre autres incidents, en février 2016, un manifestant l'a entarté, et un mois plus tard, deux individus non identifiés ont lancé sur lui des tartes et des préservatifs emplis d'un liquide blanc. En mai de l'an dernier, Navalny et ses supporters ont été rossés à l'aéroport d'Anapa, une ville de Russie du sud. Et récemment, les adversaires de Navalny lui ont lancé des oeufs à Oufa, Samara, Nijni-Novgorod, Kemerovo, et Novossibirsk.

Navalny n'est pas le seul homme politique à avoir été arrosé de vert : le mois dernier, un individu non identifié a projeté à l'aide d'une seringue de la teinture verte dans les yeux du l'homme politique d'opposition Mikhaïl Kassianov. La romancière Liudmila Oulitskaïa et Igor Kaplian, président du Comité russe pour la Prévention de la torture, ont également été agressés avec diverses substances vertes, bien qu'on ignore si la couleur verte a une quelconque signification.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site