Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Alerte au Donbass : une application pour avertir les Ukrainiens des attaques militaires

Источник: Вячеслав Аброськин, Facebook.

Source : Viatchelav Abroskine, Facebook.

Un application avertissant les utilisateurs des attaques militaires et leur permettant de se mettre en relation en quelques secondes avec les forces de l'ordre va bientôt être lancée en Ukraine. Ses inventeurs espèrent réduire le nombre de morts parmi la population civile dans les régions orientales qui restent déchirées par le conflit.

Durant presque trois ans, le Donbass, région orientale de l'Ukraine composée des divisions administratives de Donetsk et Lougansk, a été le théâtre d'une guerre sanglante entre le gouvernement ukrainien et les séparatistes qui soutiennent la Russie, une guerre qui a tué plus de dix mille soldats et civils pacifiques, et chassé de chez elles presque 1,8 millions [en ukrainien] de personnes..

Mais 2,7 millions de personnes vivent encore sur place et pourront bénéficier de cette nouvelle application « Citoyen actif ».

« La fonction principale de celle-ci est d'avertir les citoyens en cas d'incidents graves et de bombardements. Elle permettra également d'informer la police d'infractions et de poster des photos en guise de preuves », dit Viatcheslav Abroskine, le chef de la police de la région de Donetsk, dans son billet sur Facebook.

Pour le moment, le Centre unifié de service et d'analyse de l'Ukraine (UASC) répond aux appels sur la « ligne 102 », l'homologue ukrainien du numéro d'urgence 112. Après le lancement du « Citoyen actif », l'UASC pourra elle aussi recevoir et traiter des communications envoyées par des tablettes et des smartphones. Seule condition: les utilisateurs de « Citoyen actif » devront avoir préalablement rempli un bref formulaire d'inscription. «… [L'utilisateur] enverra un signal de „SOS“, qui arrivera dans notre UASC. L'information y sera traitée au plus vite et un bataillon policier envoyé sur les lieux où se trouve le propriétaire de l'appareil, qui aura permis de le localiser », écrit encore Abroskine.

L'accès au WiFi et à l'internet mobile étant largement répandu dans de nombreux endroits à Donetsk et Lougansk, tout comme les smartphones et les tablettes, les habitants du Donbass devraient être nombreux à bénéficier de ce « Citoyen actif ».

Des programmes semblables existent dans d'autres pays, et même dans d'autres grandes villes d'Ukraine. Aux États-Unis par exemple, le système d'alerte Amber diffuse à la radio, à la télévision et sur internet des alertes sur les enlèvements d'enfants. « Citoyen actif » ressemblera aux applications d'alerte qui existent, mais avec moins de fonctionnalités, à cause des limitations techniques de l'UASC — du moins pour le moment. L'avertissement concernant des bombardements sera envoyé uniquement à ceux qui auront téléchargé l'application « Citoyen actif », et l'UASC ne traitera que les SOS envoyés via l'application.

Les créateurs de « Citoyen actif » n'ont pas précisé quand leur application devrait être accessible : « C'est encore un projet-pilote, et dans un premier temps il ne possédera qu'une quantité limitée de fonctions », a déclaré Abroskine.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site