Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Les Géorgiens peuvent désormais se rendre dans l'UE sans visa, et c'est la fête

Le drapeau géorgien. Image de l'auteur d'après ‘File:Brdzanebuleba 31.pdf’ par le contributeur SKopp. Enregistré Creative commons.

La Géorgie post-soviétique a fêté pendant deux jours, les 28 et 29 mars, l'heureuse conclusion de sa tentative au long cours d'obtention pour ses ressortissants de l'entrée sans visa dans les pays de l'Union Européenne.

Les voyages sans visa dans l'UE sont effectifs ! Félicitations, la Géorgie est l'Europe !!!

#GéorgieUESansVisa : L'aéroport international de Tbilissi au 1er jour de l'exemption de visa pour les citoyens géorgiens.

Comme l'a rapporté le site web centré sur la Géorgie Democracy and Freedom Watch (DFW, Observatoire de la Démocratie et de la Liberté) :

La capitale Tbilissi a fait la fête lundi car les nationaux géorgiens ont la possibilité à compter du 28 mars de voyager sans visa dans le vaste espace Schengen sans frontières de l'Europe.

Le Premier Ministre Giorgi Kvirikashvili était parmi les officiels gouvernementaux présent au concert de gala de deux heures sur la Place de l'Europe  qui a marqué la fin de deux jours de festivités. Le concert incluait des prestations de groupes, d'un orchestre et du chœur de l'opéra, et s'est terminé par un feu d'artifice et l'hymne national géorgien.

A partir de mardi, les nationaux géorgiens pourront se rendre dans le vaste espace Schengen sans frontières de l'Europe pour jusqu'à 90 jours par période de 180 jours. Les détenteurs de passeports géorgiens vivant dans les régions séparatistes d'Abkhasie et d'Ossétie du Sud bénéficient également de l'exemption de visa.
Les agents des douanes ont reçu des instructions spéciales pour renseigner sur les procédures et vérifier les papiers des gens, a indiqué le ministre de l'Intérieur lors d'une récente réunion d'information.

Bien que le début des négociations remonte à 2013 avec un “plan d'action de libéralisation des visas”, il aura fallu attendre mars de cette année pour que la Géorgie signe finalement l'accord. Le texte a été publié au journal officiel de l'UE le 8 mars et entre en vigueur mardi.

L'accord a mis beaucoup de temps à advenir, car plusieurs pays de l'UE souffrant de “fatigue des migrants” ont traîné les pieds, explique DFW. Mais le résultat final est salué avec allégresse dans une société plus attirée que jamais par l'Ouest au milieu de tensions politiques avec la Russie, qui ont culminé pendant le conflit militaire autour des régions séparatistes en 2008.

Le journaliste basé à Tbilissi Onnik Krikorian, ancien rédacteur en chef de Global Voices pour la région du Caucase, a tweeté une image largement partagée sur les médias sociaux, et représentant des khinkhali (les classiques raviolis à la viande géorgiens) sur une assiette bleue, une référence au drapeau européen.

Tout à fait excellent. L'image du moment… :)

Pendant ce temps, le Premier Ministre géorgien Giorgi Kvirikashvili a tenu à présenter le nouveau statut comme représentatif d'un “retour” en Europe, plutôt qu'un premier accueil.

La Géorgie fait son retour dans la famille européenne #SansVisa

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site