Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

La Journée internationiale du Fact-Checking, c'était hier : #FactCheckIt !

Lecteurs, “1ère règle, ne pas nuire” Dessin pour la Journée internationale du Fact-Checking par Gianluca Costantini, reproduit avec autorisation. D'autres sont à voir sur bit.ly/factcheckit.

Lendemain du 1er avril et ses canulars et petits mensonges pour rire, le 2 avril est devenu le jour du retour à la réalité et de la vérification des faits. Et cette année, les amoureux de la vérité à travers le monde présentent leur jour de ralliement : la Journée internationale du Fact-Checking.

Les poissons d'avril ont peut-être leur origine dans les Saturnales de la Rome antique, une période de carnaval où les rôles sociaux étaient inversés, et où les activités normalement interdites comme le jeu d'argent étaient permises. Deux mille ans plus tard, le carnaval est toujours un temps de déguisement et de renversement des lois de la morale, qui autorise les farces et les mensonges inoffensifs.

La Journée internationale du Fact-Checking [lien en anglais] est promue par le Réseau international du Fact-Checking, qui a été fondé par le Poynter Institute en partenariat avec des dizaines d'organismes de fact-checking autour du monde. La Journée internationale du Fact-Checking n'est pas un événement isolé, c'est une gamme variée d'activités destinées à sensibiliser le public à l'importance des faits — et de leur vérification — dans la politique, le journalisme, et la vie quotidienne.

Les faits comptent. Pourquoi ?

Bill Adair, professeur de journalisme et de politiques publiques à l'Université Duke, et créateur de PolitiFact, a tweeté :

Il y a dix ans il y avait une poignée de sites de fact-checking ; aujourd'hui, les 115 sites dans le monde célèbrent la Journée internationale du fact-checking. Un grand jour !

Celles et ceux qui célèbrent la Journée internationale du fact-checking utilisent le hashtag #FactCheckIt pour mettre en avant des activités allant d'événements et ateliers publics à une course de fake news menée par PolitiFact.

Nous célébrons la Journée internationale du fact-checking. Ce soir, nous vérifions les politiciens étrangers.

Alexios‏ Mantzarlis, directeur du Réseau international du fact-checking, s'est servi de son compte Twitter pour documenter et informer sur un grand nombre d'activités en rapport avec la Journée dans le monde :

A Braamfontein, @AfricaCheck a fait “voter avec les pieds” les étudiants pour savoir si une information est fabriquée ou pas

A Rio, à l'atelier de @agencialupa, les étudiants en journalisme ont dit que le fact-checking devrait être au programme

A Milan, @factchackers_it tient 4 ateliers pratiques consécutifs sur le fact-checking avec des lycéens

A Nairobi, @PesaCheck a tenu un séminaire avec des conseils sur les demandes de fact-checking en matière de finances publiques

Se rangeant au besoin pressant d'inclure l'éducation aux médias et surtout le fact-checking dans les programmes d'enseignement, les membres du réseau de fact-checking ont élaboré un plan de cours gratuit, déjà traduit en douze langues, avec d'autres traductions en route.

Familiarisez vos élèves aux bases du fact-checking, et aidez-les à naviguer dans un océan d'information, rumeurs, canulars et mensonges, avec notre plan de cours. Celui-ci a été élaboré par des fact-checkers et approuvé par des concepteurs pédagogiques. Il est conçu pour des élèves de 14 à 16 ans, mais peut aussi être utilisé à d'autres âges.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site