Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Marine Le Pen a-t-elle tweeté sur le dessin animé Masha et Michka ? Non.

Ce post est basé à l'origine sur le travail collaboratif de vérification effectué par des rédactions en France et au Royaume-Uni avec CrossCheck (French | English), une collaboration sans but lucratif pour combattre la désinformation en ligne, et est reproduit dans le cadre d'un partenariat avec Global Voices.

Une copie d’écran d’un faux tweet de Marine Le Pen, dans lequel la candidate du Front national critique le dessin animé à succès Masha et Michka, a été reprise sur Twitter dimanche 26 février.

Le tweet du compte anti-Front national “NTM le FN” a été partagé plus de 1.700 fois. Il est assorti du mot-clé #NantesMLP, dans le cadre de la venue de Marine Le Pen à Nantes pour un meeting.

Non seulement ce prétendu tweet de Marine Le Pen est introuvable sur le compte Twitter de la candidate, mais il est difficile d’en trouver la trace ailleurs sur le réseau social.

La personne à l’origine du tweet, qui préfère rester anonyme, a confirmé qu’il s’agissait d’un faux. Elle explique qu’il s’agissait “de démontrer à quel point il est facile de désinformer sur Twitter” et que sa démarche “s’inscrivait dans la lutte contre la fachosphère“. Ce montage était déjà sorti sur Facebook en décembre 2016 et avait été aimé plus de 13.000 fois.

Le site satirique secretnews.fr avait déjà publié un article sur le même sujet le 4 décembre 2016.

Vous trouverez des articles sur d'autres falsifications et les élections en France ici.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site