Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Cette vidéo montre-t-elle un étranger frappant deux employées d’hôpital en France ? Non.

Ce post est basé à l'origine sur le travail collaboratif de vérification effectué par des rédactions en France et au Royaume-Uni avec CrossCheck (Français | anglais), une collaboration sans but lucratif pour combattre la désinformation en ligne, et est reproduit dans le cadre d'un partenariat avec Global Voices.

Dans un post partagé 113 000 fois, la page Facebook SOS racisme-anti-blanc montre la vidéo – vue plus de 7,8 millions de fois depuis le 18 mars – d’un homme frappant deux employées d’un hôpital. “Ont les soigne et ils en sont reconnaissant, la preuve“, commente l’auteur du post, sans préciser où ni quand la séquence a été tournée. Or, la langue échangée est du russe et une recherche inversée sur Google permet effectivement d’établir que la séquence a été filmée en Russie, à Novgorod.

Mise à jour du 20 avril : la page originale, SOS racisme anti-blanc, a été supprimée, et sitôt remplacée par une page portant le même nom. Sur cette dernière, la vidéo a été visionnée un peu moins de 9.000 fois et partagée à moins de 200 reprises. Par ailleurs, la légende ne fait pas mention de l’origine de l’agresseur.

Dans les commentaires du post, de nombreux internautes remettent d’ailleurs en question l’authenticité et la provenance de cette vidéo. Selon la version russe du site Metronews, les faits ont eu lieu à Novgorod (nord-ouest de la Russie) le 23 février 2017, journée du défenseur de la patrie, souvent marquée par des débordements. L’homme responsable de l’agression, fortement alcoolisé, a d’abord frappé un vigile, comme on peut le voir sur l’extrait de journal télévisé mis en ligne dans l’article de Metronews. Il a ensuite blessé grièvement une infirmière et une aide-soignante qui tentaient de s’interposer. Les deux femmes ont dû être hospitalisées et la police est venue arrêter l’homme à l’hôpital. Il a été inculpé pour « coups et violences » et « agression sur une personne dépositaire de l’autorité ».

La vidéo a également été abondamment partagée sur Twitter.

Vous trouverez des articles sur d'autres falsifications et les élections en France ici.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site