Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

La durée de vie s'allonge dans le monde entier… mais la santé ?

Infographie sur l'évolution de la durée de vie en mauvaise santé à laquelle l'Amérique de Sud peut s'attendre, reproduit avec autorisationn.

Sauf mention contraire, tous les liens de cet article renvoient vers des pages en anglais.

Medigo est une plate-forme spécialisée dans la santé qui connecte des médecins et patients du monde entier. Elle a récemment publié une étude comparative mondiale sur l'espérance de vie.

En moyenne, les êtres humains vivent aujourd'hui plus longtemps que jamais dans l'histoire. Presque tous les pays de la planète ont vu l'espérance de vie s'allonger depuis le début du XXIe siècle, avec une moyenne mondiale de 71,4 ans en 2015. Mais les variations sont énormes entre et dans chaque pays. En Europe et en Amérique du Nord la moyenne est de 73 ans, en Océanie 71, dans l'Amérique latine 70, en Asie 61, et en Afrique seulement 55 ans.

Medigo a pris l'initiative d'approfondir cette analyse et pose la question suivante :

The World Health Organization confirms that we are living longer, but are we living healthier?

L'Organisation mondiale de la santé confirme que nous vivons plus longtemps, mais vivons-nous en meilleure santé ?

L'espérance de vie en bonne santé (HALE, pour son acronyme anglais Healthy Life Expectancy) est la mesure par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) du nombre d'années qu'une personne peut s'attendre à vivre en bonne santé. Bien qu'elle soit influencée par des facteurs tels que la qualité des soins médicaux, l'hygiene, la guerre et d'autres encore, cette grandeur ne prend toujours pas en compte la possibilité de mort violente. Ce score s'est amélioré [fr] ces dernières années [fr].

Life expectancy increased by five years between 2000 and 2015, the fastest increase since the 1960s. Those gains reverse declines during the 1990s, when life expectancy fell in Africa because of the AIDS epidemic and in Eastern Europe following the collapse of the Soviet Union.

L'espérance de vie a augmenté de cinq ans entre 2000 et 2015, la plus rapide augmentation depuis les années soixante. Ces gains ont inversé le déclin des années quatre-vingt-dix, lorsque l'espérance de vie a chuté en Afrique à cause de l'épidémie de SIDA, et en Europe de l'Est à la suite de l'effondrement de l'Union Soviétique.

A l'aide d’infographies, Medigo offre une mesure alternative de la santé mondiale qu'il appelle “les années de mauvaise santé” et montre les changements sur tous les continents depuis 2000.

Infographie sur l'évolution des années de mauvaise santé dans le monde entier depuis 2000. Reproduit avec autorisation.

Dans une brève discussion avec Global Voices, la responsable du marketing numérique de Medigo Giulia Gutterer explique la différence entre la mesure traditionnelle de l'OMS et celle de la “mauvaise santé” que Medigo propose :

Basically we take the total life expectancy, which is just how much we are expected to live and is determined at birth, and we deducted the healthy-life-expectancy years from the actual life expectancy. After doing this, we see the average amount of years someone can expect to live in bad health: “Bad Health Years.” Bad Health Years are the years you live with diseases and disabilities.

On prend l'espérance de vie totale, qui est simplement le nombre d'années que l'on peut s'attendre à vivre et qui est déterminée à la naissance, et nous en soustrayons l'espérance de vie en bonne santé. Une fois que c'est fait, on obtient le nombre d'années moyen qu'une personne peut s'attendre à vivre en mauvaise santé : “les années de mauvaise santé”. Ce sont les années pendant lesquelles vous vivrez avec des maladies ou des handicaps.

Toutes les infographies de Medigo peuvent être consultées sur leur site internet.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site