Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Trente ans et six films plus tard, la traduction créative du titre du film “Alien” survit dans les Balkans

Banderole du prochain film de la saga “Alien” en Macédonien, “Le Huitième Passager: Covenant. Dans les salles de cinéma le 18 Mai. Places à la vente.”

L'annonce de la prochaine sortie au cinéma d'un nouvel épisode de la saga “Alien” a ressuscité un vieux débat linguistique parmi les cinéphiles et fans de science fiction dans les Balkans.

Quand le premier film de la série est sorti en 1979, les distributeurs de Yougoslavie, Hongrie et Pologne ont préféré traduire le titre en “le Huitième passager” (considérant l'alien comme un passager clandestin dans le vaisseau spacial et son équipage de sept membres) plutôt que d'utiliser un mot qui signifierait “étranger” ou “extraterrestre” dans la langue locale.

Le poster de la version originale yougoslave du film de 1979, avec la traduction serbo-croate, le titre original en anglais et le commentaire “film de l'année”. Auteur anonyme.

C'est ainsi qu’ “Alien” est devenu “Osmi putnik” en serbe, croate et bosniaque, “Osmi potnik” en slovène, et “Osmiot patnik” en macédonien.

Cela n'a toutefois pas été le cas dans toute la région. Les transcriptions ou variations locales du mot “alien” furent utilisées en albanais, bulgare, tchèque, slovaque et dans les autres pays de l'URSS.

Le titre polonais, “Obcy – ósmy pasażer Nostromo”, lui, est un mélange des deux approches, ajoutant à la fin du titre le nom de la navette, ce qui donne un titre plutôt long : “Alien – le huitième passager de Nostromo.” Le titre hongrois, “A nyolcadik utas: a Halál,” est aussi une sorte de spoiler, qui veut dire “le Huitième passager : la mort.”

Dans l'ancienne Yougoslavie, le titre “le Huitième passager” est resté et a continué à être utilisé dans tous les épisodes de la saga pendant les trente années suivantes, dont le prochain “Alien: Covenant.”

Dans les Balkans, les cinéphiles se rappellent régulièrement de la controverse qu'a engendrée cette traduction, la considérant soit comme une interprétation très créative soit comme un titre impropre ou obsolète.

Cela se reflète également dans la définition trouvé dans Vukajlija, un dictionnaire d'argot serbe online. Le résultat pour “Osmi putnik” est aussi bien une éloge ou une question pleine d'ironie “Pourquoi n'ont-il pas aussi compté le chat?” (en plus du septième membre de l'équipage, il y avait aussi un chat à bord de la navette, qui n'a apparemment pas été inclus dans le compte puisque seul l'alien était considéré comme “le huitième passager.”)

Parmi les nombreuses mauvaises traductions et interprétations des titres de films étrangers en langue serbe, le Huitième passager est l'un des rares cas de bon titre de film. #Alien

Une nouvelle fois je suis énervé lorsqu'ils disent qu’ #Alien est le “huitième passager”- Eh ! Il y avait six humains, un androïde, le chat, et puis l'alien.

Ensuite il y a Alien ou Osmi putnik qui ont littéralement été traduits en “le Huitième passager”. Comment a t-on traduit la suite ? D'autres passagers ?

Des fans de Macédoine ont exprimé leurs sentiments partagés sur la traduction du titre :

J'ai beaucoup grimacé quand j'ai vu le Huitième passager, à la place de Alien, écrit sur mon ticket de cinéma. Beaucoup !

Je m'en fous de ce que les gens pensent, le Huitième passager est un titre de génie pour le film, cinquante fois meilleur que l'original.

Le film a eu de l'influence sur la culture pop yougoslave bien au-delà de la sphère de la science-fiction. “Osmi putnik” était le nom de l'un des groupes de heavy metal les plus célèbres de la fédération, fondé en 1985 à Split, en Croatie. La popularité de ce groupe a pu jouer un rôle dans la survie et la reconnaissance de la traduction. L'une de leurs chansons phares est “Glasno, glasnije” [Fort ! Plus fort !].

Même les débats politiques font référence au film. Un utilisateur de Twitter en Macédoine a cité le professeur de droit et ancien politicien Ljubomir Frčkoski qui a utilisé “le Huitième passager” de manière péjorative lors d'une discussion sur le rôle destructif d'un parti au pouvoir dans le pays juste après les élections de décembre 2016:

“Inclure le VMRO dans le gouvernement serait comme avoir le Huitième passager dans votre bateau, comme avoir un alien dans votre bateau” – Frchko.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site