La Chine compte la moitié des ordinateurs infectés par le rançongiciel WannaCry. Pourquoi ?

Les utilisateurs chinois d’ordinateurs sont probablement plus vulnérables car beaucoup utilisent communément des versions sans licence (piratées) ou obsolètes de Windows, sans mises à jour de sécurité.