Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

La “Nouvelle Route de la Soie” solution aux maux économiques de la Chine ? Pas sûr

La carte de projet de nouvelle Route de la Soie. Image de l'agence d'information d'Etat Xinhua.

La Chine a frappé les esprits avec le forum mondial très médiatisé qu'elle a consacré à son projet “One Belt, One Road” ou nouvelle Route de la soie, tenu à Pékin les 14 et 15 mai 2017. Le schéma d'investissements, intéressant quelque 65 pays, se propose de réaliser une collection d'infrastructures et d'échanges commerciaux qui stimuleront la croissance économique mondiale et relieront les continents asiatique, africain et européen.

Le Président chinois Xi Jinping s'est engagé pour 124 milliards de dollars US lors du forum pour asseoir le rôle moteur de la Chine dans cette nouvelle mondialisation.

Malgré le battage de la presse et de la télévision, les censeurs ont commencé au lendemain du forum à empêcher les Chinois de commenter le plan sur les médias sociaux. Bon nombre d'internautes avaient exprimé leur scepticisme sur ce projet pharaonique au moment où l'économie se débat avec les surcapacités, la hausse vertigineuse des prix de l'immobilier et la bulle du crédit.

Capture d'écran de Weibo le 22 mai 2017. Lorsqu'on poste un commentaire sur l'information relative à “Belt and Road” sur Weibo, apparaît un avertissement selon lequel le commentaire enfreint la réglementation et les conditions d'utilisation.

A part les réactions sceptiques, de nombreux blogueurs chinois ont discuté du projet de manière positive. Ainsi, “Lucky Star No. 1”, écrivant sur le forum en ligne Tianya, a expliqué en mots simples comment la Chine pouvait redémarrer l'ordre économique mondial et devenir le patron grâce au projet de Nouvelle Route de la Soie (aussi appelé “One Belt, One Road”) :

“一带一路”的核心,无非就是投资周边国家的基础设施,使周边国家成为自己的资源供应地和产品市场,而自己本身由于在这一进程中占据主导地位和合理的“剪刀差”,从而获得巨额的经济利益。
看的出来,这是一种投资非常大,风险也非常大,收益也超级大的“项目”,显然只有同时具有超级强大的经济(必要条件)以及政治和军事实力,才有资格去实施。如果你经济实力不够,光是前期的投资就能把你压垮…同样,如果你的政治军事实力不强,拳头不够硬,那就根本别想去干这事,历史证明,你强大,你周边甚至万里之外,都是“友好国家”,你弱小,那你就得小心你的卧榻之侧了。
实施这样的战略,就相当于在地球村,自己开店当老板了,而不是帮别人打工。

Le principe de “One Belt, One Road” est d'investir dans les infrastructures des pays environnants et de les transformer en fournisseurs de matières premières et de marchés pour nos produits. Il y a un énorme gain économique généré par ce rôle moteur dans le projet et un retour sur investissement raisonnable.

On peut voir que l'investissement est énorme, le risque est énorme, et le retour est super-énorme. Seule une entité économique super forte (condition nécessaire) équipée de la puissance politique et militaire peut entreprendre ce projet. Si vous n'avez pas la puissance économique, l'investissement de départ vous entraîne au fond…De même, si vous n'avez pas la force politique et militaire, et que votre main n'est pas assez ferme, vous ne pouvez pas entreprendre le projet. L'Histoire a prouvé que seul le pays fort a des “amis”. Si vous êtes faible, quelqu'un d'autre prend les commandes.

La stratégie est de se transformer en patron du village global plutôt qu'en ouvrier.

Si beaucoup d'utilisateurs du forum Tianya ont répété le rêve ci-dessus de dépasser les USA et l'Europe dans l'ordre économique mondial grâce au projet Belt and Road, certains ont souligné dans le fil  de discussion les problèmes économiques intérieurs non résolus. Pendant l'écriture de cet article, le fil de commentaires a été rendu inaccessible à ceux qui n'étaient pas enregistrés, signe peut-être que le sujet est sensible.

Une personne a écrit :

中国制造业还没解绑,钱都困在房地产,产业升级八字没一撇,面临海外产业发展带来的国内失业,先别吹牛逼好么。美国为什么减税回笼实体,当人家傻子?美国佬早就先行一步了,这个世界怕的就是比你有实力还比你努力。
一会从股市圈钱,一会从房市圈钱,老百姓的钱都圈完了拿什么一带一路。人民币走出去之前自由兑换解决了吗,狂印钱造出来的水份敢放开么?

La Chine n'a pas réglé les problèmes de son secteur productif. Tout l'argent est piégé dans l'immobilier, et la restructuration industrielle marque le pas. Les projets d'investissement à l'étranger ne peuvent pas résoudre le problème du chômage interne, cessons de nous vanter. Pourquoi les États-Unis doivent-ils baisser les impôts et développer un secteur productif ? Est-ce qu'ils sont idiots ? Ils ont une longueur d'avance. Ce dont il faut avoir peur, c'est d'un concurrent plus fort et plus travailleur que soi.

L'argent est gelé sur le marché des actions, dans l'immobilier, l'argent des gens ordinaires est gelé et d'où à part cela peut venir l'argent pour One Bell One Road ? La promesse de la convertibilité du yuan a-t-elle été tenue ? Si la planche à billets continue à fonctionner, comment la libre circulation du yuan sera-t-elle possible ?

Un autre utilisateur a commenté :

一,中国现在是L型经济,L的原因很多,关键是产业还没有升级…
二,想要发展实现中国梦,唯一的道路就是产业升级,说白了,就是走高端产品高技术路线,只有这样才能摆脱高耗能高污染低利润的怪圈
三,很遗憾,我们现在的方向却还是搞基建投资,国内基建饱和,债务上天,于是在国外画了一个圈,继续输出水泥,呵呵,先不说投资安全,单单靠搞基建就能成为发达国家?…
四,大规模对外投资基建,给人家修桥修路修电站,造成的后果很可能,人家凭着你的基建过来和你强低端制造的市场,毕竟人家穷,有人力成本优势,比如越南,比如印尼,届时,你培养的朋友会成为你的有利竞争对手,大家一起争夺低端市场

L'économie de la Chine est maintenant “en forme de L”, la principale raison en est qu'elle n'a pas modernisé ses industries…

La seule route conduisant à la réalisation du rêve chinois est la modernisation industrielle, la concentration des efforts sur les produits de technologie avancée de façon à pouvoir nous extraire du cercle vicieux de la forte consommation énergétique, de la grave pollution, et de la faible rentabilité.

Malheureusement, c'est toujours le chemin de l'investissement dans les infrastructures que nous prenons. la construction d'infrastructures est saturée, avec pour résultat une dette intérieure stratosphérique, nous dessinons alors un cercle hors du pays pour exporter du béton. Sans parler du risque dans l'investissement, pouvons-nous accéder au stade de pays avancé avec des projets de travaux publics ? … Le résultat le plus probable de l'investissement en infrastructures à l'étranger est que le projet les rendra compétitifs sur le marché manufacturier de bas de gamme. Ces pays sont pauvres et ils ont une main d’œuvre abondante. Comme le Vietnam et l'Indonésie. Quand le temps est venu, vos amis deviennent vos ennemis sur le marché du bas de gamme.

Le gouvernement dit avancer de puis des années dans la restructuration de son modèle économique obsolète et la réduction des surcapacités et de l'endettement, mais selon toutes apparences la croissance chinoise reste tirée par le boom de l'immobilier.

Le plan One Belt, One Road pourrait aussi compliquer les efforts de Pékin pour juguler la fuite des capitaux qui pèse sur l'économie. De nombreux internautes ont rappelé l'article d'un organe de presse officiel écrit en 2015, selon lequel 90 % des compagnies chinoises qui investissent à l'étranger perdent de l'argent au lieu de faire des profits. Citant l'article, l'utilisateur de Twitter @szeyan1220 pense que les investissements à l'étranger sont utilisés par les fonctionnaires corrompus pour transférer une immense part de leur richesse hors de Chine :

中国经济贸易促进会副会长王文利就曾这样说过:“中国企业在海外投资总体来讲是不成功的。中国有2万多家企业在海外投资,90%以上是亏损的。” 既然大多数海外投资都是亏损的,那为何还要投呢?难道为了洗钱?向海外转移资产?“一带一路”钱一带就是一路,反正钱都是从老百姓身上搜刮去的。

Wang Wenli, le vice-président de l'Association de Promotion de l'économie et du commerce de la Chine a dit que, “Dans l'ensemble, les investissements à l'étranger des compagnies chinoises sont infructueux. Il y a environ 20.000 compagnies chinoises qui investissent à l'étranger, et 90 % d'entre elles perdent de l'argent”. Si la majeure partie de l'investissement à l'étranger est à perte, pourquoi continuer ? A des fins de blanchiment ? Pour transférer ses actifs hors de Chine ? Nouvelle Route de la Soie. Ceux qui prennent l'argent trouvent leur route, et l'argent est pris aux gens ordinaires.

L'énormité des investissements et le flux continu des sorties de capitaux auront pour résultat l'inflation, a déclaré l'universitaire chinois Zhang Lifan à Voice of America, média financé par les USA :

Zhang Lifan : L'effet négatif de Belt and Road c'est la dépense. Depuis de longues années, le pays est riche et les gens sont pauvres. L'inégale distribution de la richesse conduit à un très grave problème de disparité. Sur l'internet, les gens se plaignent constamment que l'argent dépensé est celui des contribuables et qu'il devrait servir à la santé. Beaucoup d'économistes doutent de la viabilité de la Nouvelle Route de la Soie et prédisent les divers risques potentiels. Mon avis est que cela ressemble à dépenser de l'argent.

Zhang a ensuite explicité sur Twitter ce qu'il entendait par “dépenser de l'argent” :

Je suis un simple observateur, plutôt qu'un opposant [au projet]. Le spectacle ressemble trop au gala annuel de la Fête du Printemps [càd trop idéologique] et je donne un avis négatif. En disant “dépense de l'argent” je ne vise pas la dette étasunienne détenue par la Chine mais l'impression excessive de yuans. Le bloc de l'élite au pouvoir dévalue le yuan, d'où l'inflation et la disparité entre riches et pauvres. La richesse confisquée au peuple sera changée en monnaie étrangère, investie hors frontières ou déposée dans des comptes bancaires de paradis fiscaux aux Caraïbes, au Panama ou en Suisse. Le projet de Nouvelle Route de la Soie offre une nouvelle opportunité de dépenser de l'argent.

De fait, le projet promet de dépenser 5.000 milliards de dollars US rien que dans les cinq prochaines années, et en Asie, l'investissement atteindra 2.5000 milliards de dollars US dans la prochaine décennie. Mais selon certaines estimations, plus de la moitié des pays qui ont accepté chez eux des infrastructures de la nouvelle Route de la Soie ont de mauvaises notes de crédit et le risque de défaillances est très élevé. Si les pays partenaires peuvent aisément reculer, la Chine, en tant qu'initiatrice du projet, devra rester en piste jusqu'au bout.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site