Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

PHOTOS et VIDÉOS : Les destructions massives de la bataille de Marawi, aux Philippines

Bâtiments détruits à Marawi même. Photo de Maulana Mamutuk, publiée avec autorisation.

Le 23 mai 2017, un groupe aux liens supposés avec l'EI a lancé une attaque contre des quartiers de la ville de Marawi, sur l'île de Mindanao, dans le sud de l'archipel philippin. Le gouvernement a riposté en déclarant la loi martiale à Mindanao afin de pourchasser les attaquants et d'empêcher la dissémination de l'EI dans d'autres agglomérations.

La bataille entre l'armée et le groupe insurgé connu sous le nom de Maute a forcé l'évacuation massive des habitants de Marawi. Au 7 juin, plus de 46.000 familles, soit 220.000 personnes, étaient déplacées de leurs foyers. Les autorités ont indiqué avoir mis à disposition 33 centres d'évacuation, mais leur capacité ne dépasse pas 18.000 personnes.

Après trois semaines en plein champ de bataille, des centaines de maisons et autres édifices de Marawi sont en ruines. L'étendue des destructions a été révélée lorsque sauveteurs, habitants et journalistes ont mis en ligne des photos et vidéos de Marawi proprement dit.

Le groupe Maute est accusé de la destruction, mais l'armée a sa part de responsabilité du fait de ses frappes aériennes continues. L'armée a prétendu mener des ‘frappes chirurgicales’, mais des habitants ont affirmé que les bombes sont lâchées sans discrimination.

Le maire de Marawi, Majul Gandamra, s'attriste des destructions dans sa ville :

Je pleure pour tous les civils tués sans pitié, je pleure pour les foyers perdus de mes administrés, et je pleure pour la perte de la vraie essence de l'Islam chez les individus qui ont causé toutes ces destructions de nos vies et de nos biens.

Au 30 mai, les autorités indiquaient que 19 civils avaient été tués par les terroristes.

Ce sont les civils ordinaires qui endurent le plus de souffrances, alors que la crise s'éternise. Et même si les affrontements cessent prochainement, reconstruire Marawi sera sans doute une tâche autrement difficile au vu des destructions causées par les combats entre l'armée et les insurgés.

Voici des photos et des vidéos montrant la situation à Marawi aujourd'hui :

Des soldats conduisent une opération de nettoyage à Marawi. Photo de Najib Zacaria, reproduite avec autorisation.

Blindés et soldats déployés à Marawi pour éliminer les derniers membres du groupe Maute. Photo de Najib Zacaria, reproduite avec autorisation.

Une rue désertée dans ce qui était un carrefour animé de Marawi. Photo de Maulana Mamutuk, reproduite avec autorisation.

“Ce n'est pas Alep. C'est Marawi City”, a écrit le journaliste de télévision Gerg Cahiles. Source: Facebook et Instagram

Un marché couvert converti en centre d'évacuation temporaire. On voit des habitants alignés pour une distribution de secours d'urgence par l'administration locale. Photo extraite de la page Facebook de la municipalité de Marawi City.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site