Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Comment rendre l'agriculture urbaine plus durable ? Un homme palestinien en a fait sa mission.

Ce billet, écrit par Todd Reubold, a été initialement publié en anglais sur le site Ensia.com, une revue en ligne mettant en lumière les solutions mises en oeuvre dans le monde pour préserver l'environnement. Il est reproduit par Global Voices dans le cadre d'un accord autorisant le partage de contenu.

Partout dans le monde – des États-Unis au Moyen-Orient, l’agriculture urbaine [en] contribue à nourrir une population mondiale croissante.

La vidéo ci-dessus nous emmène à la rencontre de Saïd Salim Abu Naser, un habitant de la ville de Gaza, sur la côte méditerranéenne de la Palestine, qui défend l'agriculture durable dans son travail et au quotidien.

Saïd Salim Abu Nasser a créé une micro-ferme de 200 m², qu'il cultive grâce à un système hydroponique (1). Il utilise des produits antiparasitaires biologiques, qu'il élabore lui-même à partir d'ail, de poivre et de savon notamment.

Chaque année, il produit environ 3 500 kg de nourriture – soit suffisamment pour nourrir 30 personnes. Peut-être plus important encore, sa ferme urbaine pourrait servir de modèle à d'autres personnes aspirant à cultiver durablement de quoi se nourrir, à une plus petite échelle.

Cette vidéo a été produite, réalisée et publiée pour Ensia par Yasser Abu Wazna, réalisateur free-lance exerçant en territoires palestiniens.

(1) L’hydroponie est une technique de culture hors-sol qui utilise des solutions nutritives renouvelées et un substrat inerte (minéral ou végétal) pour se passer du support et des apports d'un sol.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site