Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

A Singapour, le slogan “Soutenir la liberté d'aimer'” officiellement déconseillé pour la prochaine Gay Pride

Le thème des festivités Pink Dot de cette année est “Soutenir la liberté d'aimer”. Source: Facebook

La prochaine Gay Pride annuelle de Singapour, connue sous le nom de Pink Dot, est prévue pour le 1er juillet, avec le thème « Soutenir la liberté d'aimer ».

Plus de cent sponsors ont déjà promis de soutenir l'événement, lequel devrait rassembler des milliers de participants à Hong Lim Park, le seul endroit à Singapour où les citoyens peuvent organiser des manifestations et se rassembler avec une supervision minimale par la police.

Comme on pouvait s'y attendre, divers groupes conservateurs se sont publiquement opposés à Pink Dot avec l'argument que l'événement promeut des valeurs qui ne sont pas partagées par tout le monde à Singapour. Certaines personnes se sont plaintes de la présence de panneaux publicitaires Pink Dot dans les centres commerciaux, les cinémas, et autres endroits fréquentés par des enfants.

En fait, une plainte officielle a probablement été déposée à propos d'un panneau publicitaire Pink Dot placé dans un cinéma appartenant à la société Cathay, ce qui incita le Bureau de la vérification de la publicité de Singapour (ASAS ) à examiner la publicité. Cathay est un ancien sponsor de Pink Dot.

A la suite de quoi, l'ASAS conseilla vivement à la société Cathay de supprimer le slogan de Pink Dot dans un de ses cinémas :

Le conseil de l'ASAS est d'avis que les publicités dans les endroits publics doivent être préparées de manière responsable en fonction de l'opinion publique. Ainsi, les publicitaires devraient éviter toute déclaration qui pourrait contribuer à la sensibilité accrue du public. C'est donc sur cette base qu'ASAS a demandé à Cathay et à Pink Dot de supprimer leur slogan « Soutenir la liberté d'aimer ».

Ci-dessous, une photo du panneau publicitaire qui a été publiée sur une page Facebook s'opposant à Pink Dot. Cathay avait justifié le placement de la publicité avant la recommandation de l'ASAS de supprimer le slogan.

Publicité Pink Dot : Cathay déclare qu'ils croient en une société ‘tout compris’

L'ASAS, un conseil consultatif reconnu par le gouvernement, a expliqué que bien que le panneau publicitaire n'enfreigne pas les standards de publicité du pays sur le respect des valeurs familiales, le slogan pourrait attiser « les sensibilités du public ». Le panneau publicitaire annonçant l'événement peut rester mais l'ASAS a déclaré que Cathay devrait reconsidérer l'utilisation du slogan.

Cathay a pris note de la recommandation de l'ASAS mais a également réitéré le fait qu'ils ne peuvent pas simplement supprimer le slogan car celui-ci appartient à Pink Dot. Un porte-parole de Cathay a ajouté que le slogan de Pink Dot reflète l'objectif de l'organisation :

Ce slogan cadre et a toujours cadré avec notre objectif d'unir les gens. Nous espérons encourager les gens à adopter les valeurs de l'égalité où tout un chacun peut vivre et aimer librement.

De leur côté, les organisateurs de Pink Dot peinent à saisir le raisonnement de l'ASAS :

Nous ne comprenons pas comment un slogan mettant en avant les idées d'inclusion et d'amour peut être considéré comme discréditant le concept familial ou manquant de respect envers les individus.

Nous ne pouvons nous empêcher de nous demander si la requête du Conseil n'émanerait pas de plaintes déposées par un petit groupe de personnes opposées à Pink Dot et soutenant vigoureusement la discrimination de la communauté LGBT de Singapour. Nous sommes certains que les Singapouriens sont capables de faire la différence entre notre message d'inclusion, de diversité et d'amour et un message qui cherche à nous diviser en raison de nos différences.

Le spécialiste des médias Cherian George a conseillé à l'ASAS de se concentrer sur d'autres problèmes plus urgents tels que l'augmentation de la violence dans les programmes télévisés :

Si le Bureau de la vérification de la publicité estime recevables des plaintes aussi futiles, alors il peut assurément traiter des questions d'éthique publicitaire bien plus pressantes du point de vue des droits du consommateur.

Compte tenu de ce que des années de recherches nous ont appris sur l'impact sur les jeunes de scènes de violence irresponsables, pensez-vous sincèrement que l'ASAS en ait fait suffisamment pour réguler la façon dont la violence à l'écran est glorifiée dans nos espaces publics ?

La décision de l'ASAS n'est pas la seule polémique à laquelle Pink Dot se heurte cette année. Le mois dernier, la police a rappelé aux organisateurs la réforme récente de la loi interdisant la participation des étrangers aux événements politiques tels que Pink Dot. De plus, la police a insisté sur le fait que le parc doit être entouré de barrières pour protéger les participants. Pink Dot n'a pas non plus le droit de recevoir des dons venant d'autres pays.

Malgré la force croissante de la communauté LGBT, Singapour continue de pénaliser les actes sexuels entre hommes.

L'événement du 1er juillet sera la neuvième édition de Pink Dot à Singapour. En 2015, l'événement avait rassemblé plus de 28 000 participants.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site