Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Voici la Saoudienne qui déclencha une véritable tempête quand elle se mit au volant

L'auteure Manal al-Sharif. Photographie : avec l'aimable autorisation de Simon and Schuster.

Cet article de Joyce Hackel fut publié sur PRI.org le 14 juin 2017. Il est reproduit ici dans le cadre d'un accord de partage de contenu entre PRI et Global Voices.

Quand Manal al-Sharif publia une vidéo d'elle-même en train de conduire une voiture en Arabie Saoudite en 2011, elle provoqua la colère dans ce royaume très conservateur.

“La réaction la plus violente est venue du milieu religieux”, explique-t-elle. “Ils se sont servis des sermons du vendredi pour me traiter de divers noms comme prostituée, juste pour avoir conduit une voiture.”

Al-Sharif a atterri en prison. Elle reçut des menaces de mort. Son père dut faire appel au roi pour sa libération. Mais la vidéo montrant sa défiance derrière le volant était déjà virale, vue plus de 700.000 fois en une seule journée et donnant de l'élan au mouvement mondial pour lever l'interdiction faites aux Saoudiennes de conduire.

Aujourd'hui, la militante de 38 ans est toujours l'une des voix les plus fortes appelant à la fin de l'interdiction. Dans sa biographie “Daring to Drive: A Saudi Woman's Awakening,” [“Oser conduire: l'éveil d'une Saoudienne”, non traduit en français], al-Sharif décrit son enfance de profonde croyante en un islam conservateur à la Mecque. À 18 ans, elle entre à l'université King Abdulaziz de Jeddah. Elle y rencontra des femmes qui ne couvraient pas leur tête en public, et sa vision du monde commença à changer. La notion de tutelle masculine se mit à la déranger.

“Une femme est considérée comme une mineure, du moment où elle naît jusqu'au moment où elle meurt”, dit-elle. “Quand les femmes conduiront dans mon pays, elles auront une voix, le pouvoir et la conviction qu'elles peuvent tout faire, et elles agiront pour mettre fin au système de tutelle.”

Al-Sharif affirme que sa campagne #women2drive [femmes au volant, NdT] continue de repousser les limites de ce qui est socialement acceptable en Arabie Saoudite. Son livre sera publié en arabe dans les prochains mois

“Beaucoup de choses courageuses sont en train de se passer, de plus en plus de filles publient des vidéos d'elles en train de conduire et de plus en plus d'hommes nous rejoignent. Nous continuerons à faire campagne en utilisant tous les outils possibles.”

Lisez le premier chapitre de “Daring to Driveici : [en anglais]

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site